Théorie de la Terre creuse

Qui voudrait redescendre sous terre après en être sorti ? s1Desmond Leslie

Comme la Lune, la Terre n'a pas échappé à des théories étonnantes : après la Terre plate, ceux qui admettent qu'elle est ronde se mettent naturellement à se demander ce qu'il y a à l'intérieur. Et s'il s'agissait d'une Terre creuse (hollow earth) ?

Une carte de la terre creuse s2Fyfield, Max: Shavertron
Une carte de la terre creuse s2Fyfield, Max: Shavertron

L'un des premiers à échafauder une telle théorie est Edmund HalleyHalley, Edmund. Alors qu'il étudie les champs magnétiques terrestres, détectés par des compas, il constate que ceux-ci se décalent avec le temps. Troublé, il va passer toute une partie de sa vie à essayer d'y trouver une explication, pour finalement avancer une hypothèse ad hoc : une sorte de mécanisme interne à la Terre, constitué d'un autre "Soleil", de constellations, d'un ciel intérieur. En fait, la reproduction "en creux" du monde où nous vivons.

L'idée sera reprise en 1818 par le vétéran de guerre John Cleves Symmes Junior qui, dans une circulaire aux institutions d'enseignement, propose la théorie que la Terre est creuse, habitable à l'intérieur, et largement ouverte vers les Pôles. En 1820 il publie sur la question d'un ouvrage de fiction s3Seaborn, Adam (pseudonyme): Symzonia: Voyage of Discovery, 1820 < Bailey, J. O.: A Facsimile Reproduction with an Introduction, Gainesville, 1965 à la manière des Voyages de Gulliver (mais aussi apparemment fortement inspiré de la structure de The Man in the Moone s4Godwin, Francis: The Man in the Moone: or a Discourse of a Voyage Thither, 1638), suggèrant que la Terre renfermant des sphères concentriques qu'il propose de les appeler les terres intérieures d'environ 800 miles d'épaisseur, avec des ouvertures (un passage que l'on appelera le "trou de Symme") aux pôles d'environ 1400 miles de diamètre, il fait en 1823 une pétition auprès du Congrès pour équiper une expédition pour tester la théorie. En 1826, il publie un autre livre s5Symmes, John Cleves Jr: Symmes Theory of Concentric Spheres promeuvant cette idée. Il meurt 3 ans plus tard.

Par la suite Edgard Poe s6Poe, Edgard Allan: Les Aventures de Gordon Pym, 1838 puis bien sûr Jules Verne s7Verne, Jules: Voyage au centre de la Terre, 1864, Edgar Rice Burroughs s8Burroughs, Edgar Rice: Au cœur de la Terre, Willis George Emerson s9Emerson, Willis George: The smoky god or a voyage to the inner world, Chicago Forbes & Company, 1908 — Roman mettant en scène le voyage d'Olaf Jansens avec son père en 1829 mais aussi Edward Bulwer Lytton s10Lytton, Edward Bulwer: La Race à venir... celle qui nous exterminera, un livre qui deviendra la bible de la société du Vril, créée pendant la guerre et d'obédience nazie.

Byrd

Par la suite on prétendra que l'expédition polaire de l'amiral ByrdByrd, Richard E. aurait fait des observation de vaisseaux aériens très avancés.

Palmer

C'est ensuite en 1943 que Ray PalmerPalmer, Ray, à la recherche d'histoires sensationnelles à publier, repère un certain Richard Sharpe ShaverShaver, Richard Sharpe, qui prétend entendre depuis des années des voix pendant qu'il soude. Ces voix lui expliqueraient comment les Deros, des créatures vivant sous terre, contrôlent la vie à la surface de la Terre à l'aide de rayons maléfiques. Ses histoires, qui remportent un franc succès, sont publiées dans un magazine jusqu'en 1948. Le magazine Life évoque à nouveau les théories de Shaver en 1952.

Photo composite réalisée à partir des images de 13 passages du satellite ESSA-3 le      dimanche 23
Photo composite réalisée à partir des images de 13 passages du satellite ESSA-3 le dimanche 23
La 'photo satellite' publiée par Palmer
En juin 1970, Palmer titre dans son magazine Flying Saucers : Les premières photos du trou au pôle ! en montrant l'image satellite composite (partielle, sans le pôle) prise par ESSA-7 le samedi 23 novembre 1968. Les théoriciens d'un Soleil intérieur ne s'étonnent pas de ne pas y voir de lumière.

En juin 1970, lorsque Palmer publie d'authentiques photographies satellite qui montrent ce qui semble être un énorme trou noir au Pôle Nord, les théoriciens de la Terre creuse du monde entier trouvent leurs croyances confirmées — et la controverse commence : la Terre est-elle vraiment creuse ? Et de tels trous existent-ils aux pôles ?

La possibilité que la Terre soit creuse, qu'elle puisse être pénétrée par des trous aux pôles Nord et Sud, et que des civilisations secrètes florissent toujours en son sein (telles les Deros et Teros de Shaver), a été imaginée depuis des temps immémoriaux. On raconte que le héros babylonien Gilgamesh, à la recherche de l'immortalité, avait visité un ancêtre, Utnapishtim ; dans les entrailles de la Terre ; le héros Grec Orphée tente de sauver sa femme morte Eurydice d'un enfer souterrain ; on disait que les pharaons d'Egypte connaissaient le monde souterrain, qu'il pouvaient rejoindre au travers de tunnels secrets cachés dans les pyramides, les Incas, fuyant les pillards espagnols, auraient transporté la plupart de leur trésor dans la "Terre intérieure" ; et les boudhistes croient depuis longtemps que des millions de personnes vivent à Agharta, un véritable paradis souterrain.

Cependant, le "trou" de la photo ne reflètait que la limite de couverture photographique du satellite, qui, depuis son orbite, n'allait pas jusqu'aux pôles, comme de nombreuses autres panoramas satellitaires.

Plus tard, Raymond Bernard n1A ne pas confondre avec son homonyme feu Grand Maître de l'AMORC exploite encore cette idée s11Bernard, Raymond: The Hollow Hearth, 1969 < traduit La Terre creuse, Albin Michel, 1971.

Détournements

NASA

Les expéditions polaires ou l'avènement de l'ère spatiale, paradoxalement, ne mettent pas complètement un terme à la théorie de la terre creuse : certaines images satellites montrent des dépressions troublantes

Un trou dans la Terre ? Moins évident sur la photo d'origine en        couleur, surtout si l'on réalise qu'il se trouverait en Russie ! s12Admin: "Le      mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel
Un trou dans la Terre ? Moins évident sur la photo d'origine en couleur, surtout si l'on réalise qu'il se trouverait en Russie ! s12Admin: "Le mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel

Par la suite sont publiées des photos de la Terre prise par la mission Apollo 11. Certains disent y voir un trou. Mais cette photo, prise le mercredi 16 juillet 1969 peu après le lancement à 180000 km de distance, ne montre cependant qu'une zone plus contrastée car sans nuages, et pas au-dessus du pôle, mais aus-dessus de la Russie.

Un autre trou ? Non, encore juste une zone moins nuageuse, qui ne se trouve toujours pas au pôle nord        (point blanc) s13Admin: "Le      mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel
Un autre trou ? Non, encore juste une zone moins nuageuse, qui ne se trouve toujours pas au pôle nord (point blanc) s13Admin: "Le mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel

Une autre photo qui semblera montrer un trou vient d'Apollo 16. Prise le dimanche 16 avril 1972. Il s'agit encore une fois d'une zone moins nuageuse, non pas au nord de l'Alaska, mais à l'Ouest, dans la mer de Behring.

Une dépression au pôle nord ? Non, la région plus boisée Cobar Peneplain, en Nouvelle-Galles du Sud en        Australie, et un reflet de la main de l'astronaute qui prenait la photo à bord de STS 075. s14Admin: "Le      mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel
Une dépression au pôle nord ? Non, la région plus boisée Cobar Peneplain, en Nouvelle-Galles du Sud en Australie, et un reflet de la main de l'astronaute qui prenait la photo à bord de STS 075. s14Admin: "Le mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel

Images de synthèse

La couverture de Zeiten Schrift        n° 1, présentant un article sur la théorie de la Terre creuse. L'image sera présentée tronquée, comme une        photo spatiale. s15Admin: "Le      mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel
La couverture de Zeiten Schrift n° 1, présentant un article sur la théorie de la Terre creuse. L'image sera présentée tronquée, comme une photo spatiale. s15Admin: "Le mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel

Un autre exemple est celui d'une photo régulièrement présentée comme preuve d'une terre creuse, éclairée de l'intérieur, qui n'est en fait qu'une illustration réalisée par Dominique Dreyer pour le n° 1 de Zeiten Schrift. Assez ironiquement, c'est donc un article de partisan de la Terre creuse s16Seiler-Spielmann, Ursula: "Die Die Erde Ist Hohl", Zeiten Schrift, 1993-11 qui a été détourné comme fausse preuve de cette théorie.

Animation de Kev Connolly, intrégrée dans son film simulant l'émergence d'un trou noir au CERN de Genève s17Admin: "Le mythe des ouvertures polaires", Lumière du Réel

Les vidéos pouvant elles aussi être tronquées, on retrouve aussi l'exemple d'un film de Kev Connolly, mêlant images d'archives et images de synthèse simulant l'hypothèse d'un trou noir se créant lors d'expériences du CERN en Suisse. Un extrait de cette video du trou noir, le mercredi 9 juillet 2008, est repris, prétendant montrer une ouverture au pôle nord s18"Tierra Hueca - ¿Apertura Polar Norte?", Erks.

Une expedition reportée, puis annulée

Ne serait-il pas plus simple d'aller voir directement sur place ? C'est ce que propose en 2003 l'explorateur de fleuves Steve Currey via un site web proposant un voyage en terre creuse en passant par une ouverture supposée au Pôle Nord (latitude 84.4 Nord, longitude 141 Est), à bord du brise-glace russe Yamal, du dimanche 26 à vendredi 19 juillet. Les passagers sont invités à verser entre 18950 $ et $20950 $ pour y participer, sans que leur soit garanti aucun succès.

En mai 2004 la date de l'expédition est repoussée de 1 an, puis à nouveau de 1 an en mars 2006. Le mercredi 22 mai cependant, Currey apprend qu'il a 6 tumeurs au cerveau. Il décède le vendredi 26 juillet s19"Obituary: Steven Clark Currey", Deseret News, 2006-07-29.

Après la mort de Currey, Marcelo Martorelli (qui se fait appeler "E s h a e L"), convaincu mystique de l'existence de la terre creuse avec qui il préparait l'expédition, reste silencieux pendant plusieurs mois, avant de déclarer ne pas abandonner l'idée d'une expédition, mais en la rencentrant sur sa base spritituelle : s20"Lettre ouverte à nos amis expéditionnaires", Ascension Planétaire.

Pour qu’un être humain de la surface puisse accéder au Royaume de la Terre intérieure, il doit tout d’abord parvenir à son propre royaume intérieur. (...)

Louer un bateau, un avion ou autre, correspond à vouloir pénétrer chez EUX par nos propres moyens et ce, sans LEUR invitation ou autorisation. Vous semble-t-il, nobles amis, qu'une telle attitude soit susceptible de nous conduire à bon port ? (...)

L'approche exigée est celle de notre propre transformation, celle de la voie alchimique. L'expédition ne devra pas être entreprise dans une optique exclusivement scientifique ou touristique. Elle devra être prioritairement envisagée comme un voyage initiatique, même si la science et l'aventure pourront y avoir leur place, mais uniquement dans une phase secondaire et ultérieure.

Il publie divers livres à cet effet s21Martorelli, Marcelo: L'Appel Planétaire des Maîtres de la Terre Creuse, Helios s22Martorelli, Marcelo: Contact physique établi, l'Appel planétaire N° 2, Helios

Nazis ?

En 2009, une video montre une prétendue carte nazie de 1944 détaillant un passage de sous-marin (U-Boat) pour accéder à un domaine souterrain sous l'Antarctique, ainsi que le monde intérieur de Agharta, Asgard et Liberia.

Et la physique ?

Que nous dit la science sur une hypothétique Terre creuse ?

Météorologie

La dynamique des vents ne serait pas celle qu'elle est si il y avait ces gigantesques ouvertures aux pôles. A la vue des nombreux domaines qui seraient concernés par le très large impact que cela aurait sur eux, il n'est juste pas possible qu'il y ait des trous faisant plusieurs centaines de kilomètres de diamètre.

Sismologie

Les ondes P de l'épicentre d'un séisme ne se propagent pas qu'à travers la croute, mais aussi jusqu'à        l'opposé du globe, via son cœur interne solide et son cœur externe liquide
Les ondes P de l'épicentre d'un séisme ne se propagent pas qu'à travers la croute, mais aussi jusqu'à l'opposé du globe, via son cœur interne solide et son cœur externe liquide

Lorsqu'un tremblement de terre a lieu, il a des impacts secondaires sur d'autres parties du globe, de par la propagation à travers le globe.

La vitesse de propagation d'une onde dépend en effet de la densité de la matière dans laquelle elle se propage. La vitesse des ondes de compression notées P est de 330 m/s dans l'air, 1450 m/s dans l'eau et aux environs de 5000 m/s dans le granite. Si le manteau de la terre contenait de l'air en lieu et place des matières solides plastiques, non seulement la vitesse de propagation serait très fortement diminuée, mais en plus l'intensité de l'onde elle même serait extrêmement vite atténuée, et les vibrations traversant la terre ne se transmettraient pas jusqu'au coté opposé du globe, il n'y aurait qu'une propagation par la croûte terrestre.

Or les études montrent que dans la propagation des ondes, il y a un zone circulaire à l'opposé du globe qui constitue une zone d'ombre pour les ondes P, avec au delà à l'intérieur de ce cercle, de nouveau de puissantes ondes P. Cela signifie que ces ondes P n'ont pas pu passer par la croute terrestre, et qu'elles ont donc traversé l'intérieur de la terre, ce qui est impossible avec le modèle de la terre creuse.

Planétologie

Il existe également des arguments théoriques relatifs à la formation des planètes et des astres en général (accrétion, gravité)

La NASA a aussi montré que la gravité serait nulle au sein d'une terre creuse s23"Gravitation Inside A Uniform Hollow Sphere", NASA ne pourront jamais empêcher d'imaginer.

Photo prise lors de la mission Apollo 16, 16 avril 1972 Autre dépression au-dessus de l'Alaska, Apollo 16, 16 avril 1972 et l'idée d'un complot visant à cacher à l'humanité qu'elle vivrait sur une terre creuse (d'où sortiraient les ovnis par des trous aux pôles) reste présente. Une conspiration qui ne serait pas parvenue à dissimuler ou maquiller ces photos donc, et dont d'autres photos des pôles s24Une rare vue claire du pôle Sud et de la Mer de Ross (Antarctique), Sea-viewing Wide Field-of-view Sensor (SeaWiFS), 26 Décembre 2001 s25Image du pôle Nord, MODerate-resolution Imaging Spectroradiometer (MODIS) depuis le vaisseau Terra, 5 Mai 2000

Photographie ultraviolet d'une aurore boréale sur Jupiter s26Télescope spatial Hubble, ESA, NASA < Clarke, John T. (Université du Michigan)
Photographie ultraviolet d'une aurore boréale sur Jupiter s26Télescope spatial Hubble, ESA, NASA < Clarke, John T. (Université du Michigan)

Les phénomènes d'aurores aux pôles, qui se produisent sur Terre comme sur d'autres planètes, et leurs photographies ont parfois été interprétées comme des preuves de la théorie de la terre creuse.

s27Deparis, Vincent: "Histoire d'un mystère : l'intérieur de la Terre", Maison des Sciences de l'Homme, Alpes, Grenoble s28Hollow Earth, Wikipedia