Aux Etats-Unis, j'ai rencontré les responsables de l'étude mondiale des satellites, et j'ai appris qu'ils étaient parfaitement au courant de l'existence d'objets inconnus Vallée, Jacques: Le Collège Invisible, p. 20

Exemples d'observations de satellites pris pour des ovnis
  • Echo I en Hynek, Josef Allen: "The UFO Gap", Playboy n° 12, vol. 14, décembre 1967, pp. 144, 146, 267-271

Le , Sputnik 1, le 1er satellite artificiel, est mis en orbite par la Semiorka, une fusée Soyouz de l'URSS. Ses "bip bip" sont captés par les opérateurs radio à travers le monde.

Près de 5000 satellites artificiels (géo, météo, télécom, militaires) tournent autour ou avec la Terre. On ne les voit cependant pas très souvent car il ne sont visibles qu'au moment où l'on est dans le plan de leur orbite (beaucoup ne survolent jamais les latitudes moyennes d'Europe), sont parfois trop élevés (il faut qu'ils se situent entre 200 et 200 km au-dessus de la Terre pour être visibles), trop petits ou, bien sûr, pas éclairés par le Soleil. Malgré tout, un observateur du soir ou du matin peut apercevoir de 20 à 30 de ces objets (1 toutes les 15 mn environ) où bien sûr lorsque certains d'entre eux finissent par rentrer dans l'atmosphère.

Des satellites particuliers comme la Station Spatiale Internationale (ISS) ou même temporaire comme la navette spatiale américaine (Shuttle) peuvent également être vues.

Apparence

Les reflets du satellite Iridium 30 le 11 décembre 2002 à 18:22, photographiés avec un temps de pose de plusieurs secondes
Les reflets du satellite Iridium 30le , photographiés avec un temps de pose de plusieurs secondes Laffay, Guy. RevOsat

Souvent décrits comme des étoiles en mouvement, les satellites ont l'apparence, sauf erreur de perception, de points lumineux en déplacement. Certains satellites en rotation sur eux-même peuvent êpparaître des variations d'éclat rapides, comme des flashes lumineux. Le reflet du Soleil dans les panneaux de satellites durent quelques secondes, et peuvent devenir plus brillants que n'importe quelle étoile, jusqu'à une magnitude de -8.

Mouvement

Les satellites traversent le ciel de manière rectiligne et régulière, généralement d'Ouest en Est (bien qu'il existe certains satellites "rétrogrades" se déplaçant vers l'Ouest).

Les ré-entrées de satellites dans l'atmosphère montrent un mouvement légèrement plus rapide, et surtout montrent généralement un phénomène en train de se désagréger.

Zigzag ?

On peut parfois voir un satellite zigzaguer, effectuer une déviation un moment puis revenir dans sa trajectoire en quelques secondes, ou même d'un mouvementêoupé d'arrêts. Il s'agit en fait d'une illusion due à des mouvements oculaires involontaires sur un fond d'étoiles fixes. Cette illusion procède d'un mécanisme analogue au phénomène d'autokinésie qui donne l'impression que des étoiles fixes se déplacent. L'absence de repère peut également rendre difficile de juger le déplacement exact d'un satellite.

Vitesse

Les satellites ont une vitesse apparente relativement lente, parcourant rarement plus de 1°/s. Les plus rapides traversent le ciel en seulement (ce qui est le plus fréquent), et certains plus longs mettent au maximum 20 mn pour aller d'un horizon à un autre. Des observations plus courtes encore doivent être plus dues aux conditions d'observation du témoin qu'au satellite lui-même.

Les trajectoires des satellites sont répertoriées, ce qui permet de procéder facilement à des vérifications.

Méprises

Exemples de méprises dûes à des photos satellite

Les satellites peuvent parfois être pris pour des ovnis.

Les photos qu'ils prennent peuvent aussi déboucher sur des méprises, au travers de reflets de corps astronomiques ou plus rarement de défauts d'imagerie.

"Satellites: Manned and Unmanned", Science, 22 novembre 1963 Mavrakis/Olivier 1986 Hendry, Allan The UFO Handbook, 1979-1980 Heavens Above - Répertoire des observations (corps astronomique, satellites) Stockton, J. R. "Non-Astronomical Possibilities" in "Classification and Identification of Visual Sightings", Merlyn, 2006 Visual Satellite Observer "Durée des rentrées atmosphériques et des météores", Univers Ovni, 27 mai 2003