Cabell
Cabell

Cabell naît à Dallas (Texas) en 1903. Il est diplômé de l'Académie Militaire le 1925-06-12, et est nommé 2nd lieutenant de l'Artillerie de Campagne à Fort Sam Houston (Texas). Il y reste 5 années puis est affecté en 1930 à l'Ecole Primaire de Vol du Corps Aérien de Brooks Field (Texas), d'où il sort diplômé en lorsqu'il arrive à Kelly Field (Texas). Il suit le cours d'observation de l'Ecole Avancée de Vol du Corps Aérien en et reste à Kelly Field en tant qu'instructeur de vol. Il est muté au Corps Aérien le .

Lieutenant, Cabell rejoint le 7ème Escadron d'Observation sur le Champ Français, dans la zone du Canal de Panama, en tant qu'adjudant en . Il sert ensuite comme officier commandant le 44ème Escadron d'Observation, le 24ème escadron de Poursuite et le 74ème Escadron de Poursuite, successivement, à Albrook Field (C.Z.). En il devient instructeur de vol à l'Ecole de Vol Primaire du Corps Aérien à Randolph Field (Texas). Cabell sert plus tard comme adjudant-major et en entre à l'Ecole Tactique du Corps Aérien à Maxwell Field (Alabama), d'où il est diplômé en .

En il est affecté à l'école de Commandement et des Généraux de Fort Leavenworth (Kansas), d'où il est diplômé en . En il va à Wright Field (Ohio), où il est affecté au Laboratoire Photographique de la Division d'Ingéniérie Expérimentale. Après une période en tant qu'observateur pour la RAF au Royaume-Uni, il est muté à Washington, D.C. en 1941pour travailler au Bureau du Chef du Corps Aérien, en tant que chef de l'Unité de Photographie. En 1942-02 le lieutenant-colonel Cabell est fait assistant en chef pour le planning et la coordination technique. Le mois suivant il devient chef du comité de conseil pour le général commandant les Forces Armées Aériennes. De 1943-06 à 1943-10 le colonel Cabell suit le premier cours du Collège de Personnel de l'Armée et de la Marine. Il est affecté à la 8ème Air Force dans le théâtre européen en et le prend le commandement de la 45ème Aile de Bombardement de Combat. En 1944-04 le brigadier-general Cabell devient directeur des plans pour la Force Aérienne Stratégique US en Europe, et 3 mois plus tard directeur des opérations et du renseignement pour les Forces Aériennes Alliées de Méditérannée dont les quartiers-généraux sont à Caserta (Italie).

En 1945-05, Cabell est affecté aux Quartiers-Généraux de l'USAF, où il devient chef de la Division Stratégique et Politique au Bureau du Chef Adjoint du Personnel Aérien pour les Plans. En il est affecté au Comité du Personnel Militaire de l'ONU, et après avoir assisté à la Conférence de Londres, continue à travailler aux Nations Unies à New York, en tant que Réprésentant de l'USAF au Comité du Personnel Militaire.

Cabell est affecté aux Quartiers-Généraux de l'USAF en 1947-08 en tant que assistant spécial du chef adjoint du personnel aérien pour les plans, et sert les 2 mois suivants comme adjoint acting du directeur (désigné) du Staff. En , alors major-général, il prend la tête de la Division des Besoins en Renseignement Aérien au Bureau du Directeur du Renseignement.

Le 1948-05-15, il est nommé commandant en chef des services de renseignement de l'USAF. Début , il écrit au commandement de l'AMC à Wright-Patterson pour signifier le besoin selon lui de fournir les efforts nécessaire pour trouver une explication aux soucoupes volantes et demander quelle est la réponse à donner aux media de plus en plus pressants sur le sujet Cabell, C. P.: "Flying Object Incidents in the United States", Headquarters United States Air Force, Department of the Air Force, 3 nov 1948. On lui répond qu'aucune explication n'a été trouvée pour l'instant, bien qu'une partie significative des observations ait été expliquée par des méprises McCoy, H. M.: "Flying Object Incidents in the United States", 8 nov 1948.

Le 1949-02-15, Cabell signe un mémorandum diffusé à différentes agences spécialisées dans les informations relatives à la défense nationale (FBI, CIA notamment) ainsi qu'à tous les grands services et unités de l'USAF et des Armées de l'Air du monde entier. Ce mémo énonce les besoins en informations de l'USAF sur les observations d'ovnis.

Le 1951-11-01, le général Cabell est nommé directeur du joint staff au Bureau du Chef d'Etat-Major.

Scandale à l'ATIC

Lorsque le rapport de l'observation de Fort Monmouth du 1951-09-11 atterrit sur le bureau de Cabell, celui-ci ordonne une enquête poussée, souhaitant être tenu personnellement au courant de l'affaire. Ses ordres parviennent au lieutenant Jerry Cummings, le tout nouveau responsable du projet Grudge. En mettant son nez dans le dossier, Cummings est très surpris de découvrir que d'autres membres du projet Grudge on déjà résolu le cas, sans quitter leurs bureaux de l'ATIC. Selon le rapport qu'ils ont élaboré pour le Pentagone, l'incident se résume ainsi :

Il s'agit seulement d'un groupe de jeunes gens impressionnables ; l'équipage du T-33 n'a vu qu'un reflet.

Dans les heures qui suivent, conscient que sa réputation est en jeu, Cummings se rend lui-même dans le New Jersey avec le lieutenant-colonel Rosengarten. Ils interrogent tout le monde, y compris le pilote du T-33 et son passager, certains d'avoir aperçu non pas un simple reflet, mais un engin contrôlé par une intelligence.

Réunion au Pentagone

Le lendemain, Cummings et Rosengarten s'envolent pour Washington, faire leur compte-rendu à Cabell. Après voir écouté leur version des faits, Cabell s'informe sur la façon dont le projet Grudge traite habituellement ce genre d'affaires. Cummings prend alors son courage à deux mains, et lâche :

Tout le monde se moque des enquêteurs du Grudge. [Sur l'ordre du patron de l'ATIC, le général Harold Watson, les employés du projet Grudge] déprécient systématiquement les rapports qui leur sont envoyés. Leur seule activité consiste à proposer des explications nouvelles ou originales pour plaire à Washington.

Allen Dulles, Ed Lansdale, Cabell, et Nathan F. Twining
Allen Dulles, Ed Lansdale,  Charles P. Cabell, et Twining

Cabell enrage : On m'a menti ! hurle-t-il. Cummings et Rosengarten sont renvoyés avec ordre de retourner à Dayton pour réorganiser le projet Grudge. Cabell déclare :

Je ne veux pas de préjugés, j'interdis les préjugés. Que ceux qui ont des préjugés s'en aillent immédiatement.

Réorganisation de Grudge

Le projet Grudge est donc réactivé de fait le , mais ce ne sera pas Cummings qui s'occupera de la réorganisation de l'enquête sur les ovnis. Il retourne bientôt à la vie civile, en charge d'un autre projet gouvernemental classé confidentiel. C'est au jeune capitaine Edward J. Ruppelt qu'incombe la tâche de restaurer un semblant d'objectivité dans la manière dont l'USAF aborde le dossier ovni. Sous sa direction, le projet est rebaptisé Blue Book.

La CIA

Peu après, Cabell devient directeur adjoint de la CIA le 1953-04-23 et est remplacé par le général Samford.

Il quitte l'armée le 1962-01-31, et décède le 1971-05-25.