Sigle de l'Air Materiel Command A ne pas confondre avec l'Air Mobility Command issu de la dissolution du SAC et du Military Airlift Command à partir de 1992, agence de recherche scientifique de l'USAAF créée en pour remplacer l'Air Technical Service Command.

Mogul

Au début de la Guerre Froide, le gouvernement américain est fortement préoccupé du développement de dispostifs atomiques par les Soviétiques. Les frontières de l'Union Soviétique étant fermées, le gouvernement américain envisage de développer un moyen de détection à longue distance des explosions nucléaires. Longue distance, basé sur un ballon, détection acoustique à basse fréquence sont présentées au général Carl Spaatz en par le docteur Maurice Ewing comme une solution potentielle. Le projet est approuvé, sous le nom de code Mogul. Les recherches sont entâmées au début de par l'AMC. Le projet est affecté au Q-G de l'AMC, à la Division d'Ingéniérie, Sous-Division Electronique, qui à son tour assigne le projet aux Laboratoires Watson de l'AMC, Division d'Ingéniérie, Sous-Division Electronique, qui à son tour assigne le projet aux Laboratoires Watson de l'AMC, Division d'Ingéniérie, Sous-Division de Propagation Appliquée, située à Red Bank (New Jersey).

Ce commandement, basé en à Wright-Field, regroupa vers la fin des années 1940s et pour quelques années les entités de recherche et développement et de logistique, jusqu'alors séparées durant la 2nde guerre mondiale.

Une de ces entités était la section T-2, qui fut notamment chargée de travailler sur le projet Sign. Cette section, qui s'occupait qui deviendra plus tard l'ATIC.

Le général Nathan Twining dirige l'AMC en .

R&D

En un bureau pour la recherche est établi au sein de l'AMC, à Wright Field. Il finit par être appelé OAR puis, en , ARDC, devenant une organisation distincte de l'AMC, purement dédiée à la recherche et au développement.

En , l'AMC est renommé Air Force Logistics Command tandis que l'ARDC, aquiérant la responsabilité d'acquisition de systèmes d'armement, fut lui aussi renommé, sous le nom d'AFSC. Ces deux commandements furent ensuite réunis le , pour former l'Air Force Materiel Command, toujours basé à Wright-Patterson.

"The History of AFOSR", AFOSR, 1996