Ewing
Maurice Ewing

Ewing naît à Lockney (Texas) le . Il entre à l'Université de Rice. En il y obtient un doctorat, et est élu à l'American Geophysical Union (AGU). En , William Bowie (géodésiste) et Richard Montgomerry Field (géologiste), tous deux de l'AGU, persuadent Ewing d'utiliser de nouvelles techniques pour étudier les bassins de l'océan.

Ewing
Maurice Ewing

Ewing travaille à l'Université de Columbia (New York), et l'Institut Océanographique Woods Hole (Massachussets). Il conduit des recherches considérables pour la Navy durant la seconde guerre mondiale, étudiant, parmi d'autres choses, le "canal sonore" de l'océan. Il prouve que des explosions pouvaient être entendues à des milliers de miles au loin à l'aide de microphones sous-marins placés à une profondeur prédéterminée au sein du canal sonore. Il fait la théorie que si les ondes sonores générées par des explosiions peuvent être propagées par des courants au fond de l'océan, elles pourraient être transmises de manière similaire au sein d'un canal sonore dans la haute atmosphère. L'application militaire de cette théorie est la détection à longue portée d'ondes sonores générées par les détonations nucléaires Soviétiques et les signatures accoustiques des missiles ballistiques alors qu'ils traversent la haute atmosphère. Ewing présente sa théorie au général Spaatz, alors chef d'Etat-Major de l'AAF, à la fin de Rapport de Maurice Ewing pour le général Carl Spaatz, "Long Range Sound Transmission in the Atmosphere," n.d.. Le projet est approuvé, sous le nom de code Mogul.

En il dirige le nouvel Observatoire Géologique de Lamont. En il est élu pour 3 ans président de l'AGU. En il reçoit la médaille William Bowie.

Ewing meurt le . Par la suite est établie la médaille Maurice Ewing, décernée annuellement depuis .