L'Advanced Aerospace Parfois intitulé Aviation Threat Identification Program est un programme avancé d'évaluation des menaces aérospatiales étrangères avancées à long terme pour les Etats-Unis Lettre de H. Reid au DSD, 2009 < Harris financé par le Projet de loi de crédits supplémentaires de , à l'initiative de Harry Reid, soutenu par Daniel Inouye (sénateur Démocrate de Hawaii) et Ted Stevens (sénateur Républicain de l'Alaska), tous 2 vétérans de la 2nde guerre mondiale préoccupés par les implications potentielles pour la Sécurité Nationale.

Un appel d'offre aurait alors été lancé pour qu'un sous-traitant privé prenne en charge la logistique du programme AAWSA, appel remporté par BAASS, société de Robert Bigelow, ami et financeur des campagnes de . Reid qui dira Knapp, George:"I-Team Exclusive: Sen. Reid discusses UFO study", 2017-12-17 : Je suis sûr que ce qui a aidé est qu'il a proposé le meilleur coût. Il voulait construire l'infrastructure et construire tout lui-même parce qu'il aimait le sujet.

En Luis Elizondo est recruté pour y travailler, sous la direction du responsable du programme de l'époque. Ils reçoivent des cas à analyser depuis divers canaux, que ce soit l'US Navy, de l'USAF, de l'IC.

En , au départ de ce responsable, Elizondo accepte de reprendre la direction du programme :

On avait des docteurs, on avait des gens de l'IC, on avait des officiers de renseignement expérimentés et des officiers responsables d'affaires humaines — toute une gamme de talents. La plupart d'entre nous tend à être, par nature, sceptique, parce que nous sommes dans le domaine du renseignement et de la sécurité nationale. Mais je pense qu'une fois que vous commencez à regarder les données en elles-mêmes et les particularités de ce que vous êtes en train d'observer, vous commencez à réaliser qu'il pourrait y avoir quelque chose là, un peu plus que juste ce que les gens pensent être des drones ou quoi que ce soit que les gens pourraient ébaucher comme explication.

À son pic, le programme a 46 scientifiques travaillant dans les locaux du Nevada, rédigeant des rapports (dont 1 de 490 pages, décrivant diverses observations d'ovnis dans le monde entier sur plusieurs décennies) et analysant des données venant des militaires. Des équipes de réponse rapide sont également dépechées sur les lieux d'incidents ovni. Sur les 5 ans de son existence, le programme aura coûté 22 million $.

Fin du financement

En , le financement du projet stoppe :

Le Programme Avancé d'Identification des Menaces Aéronautiques s'est terminé au cours de . Il fut déterminé qu'il y avait d'autres questions de plus haute priorité qui méritaient un financement et qu'il était plus intéressant pour le DoD de faire un changement. Crosson, Thomas (porte-parole du Pentagone), CNN

Un autre membre de l'équipe déclarera :

Au bout d'un moment le consensus était qu'on arrivait à rien trouver de réellement substantiel. Ils ont produit des rames de papier. Après tout ça qu'il n'y avait vraiment rien là que l'on puisse trouver. Il n'y avait vraiment rien là que l'on puisse justifier en utilisant l'argent du contribuable. Politico

Selon Elizondo cependant, l'arrêt du financement par le Pentagone n'aurait pas mis un terme au programme, qui se poursuivrait en collaboration avec d'autres départements.NYT.

Pour protester contre ce désintérêt du Pentagone, Elizondo décide de quitter le Pentagone, envoyant une lettre de protestation à Jim Mattis (Secrétaire à la Défense) pour se plaindre qu'une menace de sécurité potentielle soit ignorée :

Malgré une masse considérable d'éléments classés secret et déclassés, certaines personnes du Département [de la Défense] restent fermement opposés à ce que plus de recherches soient menées sur ce qui pourrait constituer une menace tactique pour nos pilotes, marins et soldats, et peut-être même une menace existentielle pour notre sécurité nationale.

Il déclarera également avoir oeuvré pour la déclassification de quelques videos (via un formulaire DD 1910 CLEARANCE REQUEST FOR PUBLIC RELEASE OF DEPARTMENT OF DEFENSE INFORMATION revu par le DOPSR), ce que le DoD contestera Scoles, Sarah: "What is up with those Pentagon UFO videos?", Wired, 2018-02-17 (la validation DOSPR n'étant pas l'étape finale de publication).

Enquête

Le , John McCain (Président du Comité sur les Services Armés du Sénat américain) et Jack Reed (sénateur membre de ce comité) obtiennent la liste de 38 rapports produits pour la DIA, dans le cadre du contrat de l'AATIP U-18-001/OCC1.

Le la FAS fait une demande FOIA pour obtenir une copie de cette liste transmise au Congrès. Elle la recevra le U-18-214S/FAC-2A1 (FOIA).