Rapport du FUFOR, Octobre – Décembre 1990

T. Scott Grain, Jr.: MUFON UFO Journal n° 276, avril 1991

L'enquête sur le crash apparent de un ou plusieurs ovnis au large de Roswell, NM, en juillet 1947 a continué d'être l'objectif principal des activités du Fond au dernier trimestre 1990.

Le but principal était de lever au moins pour supporter les coûts des enquêteurs dans l'identification de témoins de 1ʳᵉ main supplémentaires, enregistrer leurs témoignages, et produire un enregistrement video de leurs témoignages. Une lettre fundraising requesting donations for the project was mailed to the Fund's supporters; copies of a briefing paper and a videotape were offered as premium for contributions of and respectively. As of December 31, the effort had generated more than in revenue.

As a result of the fundraising appeal, we were able to compensate investigators Stanton T. FriedmanFriedman, Stanton T., Kevin D. RandleRandle, Kevin D. and Donald Schmitt for their costs in conducting interviews with more than a half-dozen additional witnesses located in four states. Their testimony, in addition to the interviews recorded at the Fund's "Crash II" conference in July, were edited into a videotape entitled "Recollections of Roswell." Expenditures for the project at year's end were nearly . The total amount spent on crash/retrieval research in l'année suivante exceeded .

Having reached its fundraising goal,the Fund is now able to make copies of the videotape and briefing paper available for purchase by the public (Those who already contributed to support the Roswell investigation will receive regular update reports). During the quarter, the Executive Committee approved the publication of several other items, including:

Members of the Fund's Board con-ducted an extensive program of public appearances and media promotion during this period. Chairman Bruce MaccabeeMaccabee, Bruce, Ph.D., spoke at the International Conference on New Sciences at the University of Colorado, the "Show Me UFO Conference" in St. Louis, a conference cosponsored by the Center for Humanistic Studies and the Center for UFO Studies in Santa Barbara, CA; and the "UFO and Space Symposium" in Hakui City, Japan. The latter was particularly notable, because it was sponsored by the city and endorsed by the Japanese Prime Minister.

Dr. Richard Haines made a presentation of "Using Concepts from UFO Studies to Teach Science and Critical Thinking" at the Arizona State Teachers Association annual conference. Board members Don Berliner, Richard Hall, Rob Swiatek and Fred Whiting attended a conference on "The UFO Experience" in North Haven, CT. And Mr. Berliner reported conducting a total of 39 media interviews resulting in more than 27 hours of air time in l'année d'avant.

l'année suivante was a record-setting year for the Fund, in terms of both income and expenditures, primarily because of the "CRASH II" conference in July. As a result, the amount spent during the year on grants, awards and special projects (suchas the Roswell case investigation) exceeded $55,000, or nearly 70% of the Fund's total expenditures.

Income from contributions is the only significant way we can support scientific research and education projects, inour effort to solve the UFO mystery.Because we have no office or paid staff, we are able to make maximum use of every dollar contributed.

However, because of the increasingcost of postage and printing, we will no longer be able to send the Quarterly MUFON UFO JOURNAL No. 276 avril 1991 Report to individuals who have not made a contribution to the Fund in avril 1991. Therefore, unless your contribution of at least $10 ($15 for residents of foreign countries) is received withinthe next 30 days, this may be the last Quarterly Report you will receive. We will send copies of Pat Nolan's UFODAZE, a listing of UFO reports for each day of the year, to those who res-pond to this appeal, as long as supplies last. (See address, next page.)

Le livre sur le MJ-12

Rien ces dernières années n'a généré plus de controverse en ufologie que la publication du Document de Briefing de l'Opération Majestic-12 en 1987.

Le document, daté du jeudi 18, indique que le mercredi 24 septembre 1947, le président Harry S. Truman a établi un comité secret de 12 scientifiques, [responsables] militaires, et responsables du renseignement pour superviser et étudier des ovnis écrasés ainsi que leurs occupants.

Le 1er cas du Majestic [avait] eu lieu 2 mois plus tôt, lorsque l'équipe aurait récupéré un disque écrasé le lundi 7 juillet 1947 près de Roswell (Nouveau-Mexique). Bien que le crash de Roswell soit bien documenté dans la littérature ufologique, ce qui est décrit dans le document MJ-12 en lui-même est-il une description exacte de la récupération ? Durant 4 ans des chercheurs ont débattu pour savoir si le document MJ-12 était authentique et si le contenu du document représentait ou non la réalité.

Peu après que le document du MJ-12 ait été publié, l'ufologue du Manitoba Grant CameronCameron, Grant et moi-même avons commencé à chercher d'ancien scientifiques qui auraient pu avoir connaissance du comité MJ-12. Nous avons travaillé en supposant que le document était exact dans sa description d'un groupe spécial chargé de gérer les récupérations d'ovnis pour le gouvernement. Si le MJ-12 était réel, quelqu'un travaillant dans les couches supérieures du gouvernement se souviendrait sûrement d'un commité de ce nom qui était actif à la fin des années 1940s et au début des années 1950s.

Confirmer le MJ-12 a été difficile. Tous les membres désignés du MJ-12 d'origine sont morts. Bien que divers documents gouvernementaux supposés aient été dévoilés faisant des allusions au comité MJ-12, le gouvernement des USA n'a pas reconnu publiquement que ces documents ou, pour la question qui nous occupe, les document du MJ-12, sont authentiques.

Un développement intéressant eut lieu en novembre 1983, lorsque l'ufologue William Steinman reçu une réponse écrite du physicien américain Robert I. SarbacherSarbacher, Robert I. concernant les récupérations d'ovnis. Au début des années 1950s, Sarbacher travaillait comme consultant pour le Research and Development Board des militaires, le même comité qui aurait contrôlé l'Opération Majestic-12, selon les document du MJ-12.

Dans sa lettre à Steinman, Sarbacher rapporte que des réunions secrètes sur les récupérations d'ovnis se tenaient mais [qu']il n'y assistait pas personnellement. Gordon CreightonCreighton, Gordon écrivit dans le n° de octobre 1985 de la FSR, publiée en Angleterre, que le Dr. Sarbacher avait déclaré [que] ces réunions se tenaient à WPAFB à Dayton (Ohio).

Apparemment les personnes impliquées dans les récupérations devaient rapporter leurs découvertes aux scientifiques liés au Research & Development Board. Sarbacher écrivit [à] Steinman qu'il avait parlé à certaines personnes du bureau de ce qu'il avait été appris. Selon Sarbacher, des laboratoires des USA avaient analysé du matériel issu d'ovnis écrasés et... les pilotes ressemblaient à certains insectes observé sur Terre.

Lors d'une interview téléphonique avec le chercheur Stanton T. FriedmanFriedman, Stanton T., il fut demandé à Sarbacher s'il se rappelait de quiconque ayant assisté à ces réunions. Sarbacher donna suffisamment d'éléments à Friedman sur un scientifique qu'il se souvenait avoir vu pour que lorsque Steinman recoupa l'information, la description correspondit au Dr. Eric A. Walker, l'ancien président de l'Université d'état de Penn.

Steinman dit avoir appelé Sarbacher afin de confirmer ses suspicions et [que] Sarbacher aurait confirmé que le Dr. Eric Walker, qui était alors Secrétaire Executif du Research & Development Board, avait assisté à toutes les réunions sur les ovnis. Lorsque CameronCameron, Grant et moi-même découvrîmes [que] le Dr. Walker aurait pu être impliqué, nous décidâmes de commencer à documenter de ce qu'il aurait pu apprendre de ces réunions et ce que les gouvernements canadien et américan faisaient de cette connaissance tout nouvelle.

Bien que notre enquête ait démarré en 1987, William Steinman a eu connaissance de l'implication potentielle de Walker depuis1984. Après plusieurs tentatives [inproductives] de correspondre avec Walker par courrier, Steinman lui téléphona le dimanche 30. Lors de la conversation, Steinman dit que Walker avait indiqué connaître le MJ-12 depuis 1947 et que Steinman fouillait dans un domaine où il ne pourrait absolument rien faire et qu'il devrait laisser tomber.

Cameron et moi-même poursuivirent la piste de Walker pour un livre sur lequel nous travaillions intitulé OVNIs, MJ-12, et le Gouvernment [sous-titré: Un rapport sur l'implication du gouvernement dans les récupérations de crashes d'ovnis] jusqu'en 1991.

Walker fut contacté par divers ufologues entre 1987 à l'année d'avant, et nous eûmes accès aux notes de ces conversations où Walker fit quelques remarques très ingénues sur le MJ-12 et les crashes d'ovnis. Dans une conversation de 1990, Walker décrivit le MJ-12 comme une poignée d'élites et [that] qu'il saurait si vous étiez invité dans le groupe.

À côté témoignage depuis l'intérieur de Walker, nous avons enquêté sur plusieurs autres scientifiques qui auraient pu être impliqués, dont le Dr. Luis W. AlvarezAlvarez, Luis W., lauréat d'un Prix Nobel, qui aurait assisté à la récupération d'une soucoupe au Mexique.

Nous avons fréquemment correspondu avec le commentateur de l'actualité George Knapp de KLAS-TV à Las Vegas (Nevada), pour avoir l'histoire derrière le physicien Robert LazarLazar, Robert, qui prétend que le gouvernement possède au moins 9 soucoupes volantes avec lesquelles ils font des vols d'essai et gardent de côté à la base USAF de Nellis, au Nevada.

Nous avons examinés les expériences que des ufologues notables ont eu en traitant du gouvernement, dont celles de Bill Moore, Linda Moulton Howe, Wilbert B. Smith, Lee Graham and Donald E. Keyhoe.

Nous avons aussi examiné les agents putatifs du gouvernement semblant être impliqués, comme Richard Doty et plusieurs qui reçurent les noms de Faucon et Condor. Nous avons examiné plusieurs crashes d'ovnis dans lesquels le gouvernement semble être impliqué, dont ceux de Roswell (Nouveau-Mexique) ; Kecksburg (Pennsylvanie) ; et du Désert du Kalahari (Afrique du Sud).

Stan Gordon (directeur d'Etat du MUFON) nous a ouvert ses archives sur le crash d'ovni de Kecksburg en 1965. De nouveaux éléments publiés en décembre 1990 indiquaient que l'objet à forme de gland [récupéré] fut par la suite emporté à WPAFB.

Nous avons correspondu avec Michael Hesemann en Allemagne et Henry Azadehdel en Angleterre pour dévoiler les faits derrière le supposé incident en Afrique du Sud en l'année d'avant, où un ovni aurait prétendumment été abattu par un pilote de la Force Aérienne Sud Africaine.

Enfin, nous avons exploré la possibilité que peut-être ce qui pourrait être appris des crashes d'ovnis à la fin des années 1940s/début des années 1950s pourrait avoir été capital pour aider le gouvernement des USA à développer certaines technologies qui sont aujourd'hui utilisées sur des appareils avancés testés secrètement dans la zone "Dreamland" de la base aérienne de Nellis.

Les éléments que nous avons rassemblés semblent indiquer [que] le gouvernement a développé des équipes pour récupérer des objets aériels inconnus, qu'ils ont analysé les matériels ovnis récupérés, et [qu'] ils essaient maintenant de reproduire la technologie sur les appareils d'aujourd'hui.

Notre livre présente un mélange intéressant de divers documents, lettres, notes téléphoniques et photographies du gouvernement détaillant comme celui-ci trompe le public sur la véritable nature des ovnis.

Le nouveau livre de Grant Cameron et Scott Crain, UFOs, MJ-12, and the Government - A Report on Government Involvement in UFO Crash Retrievals est publié par le MUFON et sera disponible le mercredi 1. Le livre cartonné 8.5x11 de 218 pages est largement illustré de documents, correspondance et photographies. Le prix de ce livre révélateur est de $18.45 plus $1.50 pour frais de port, totalisant $19.95. Les commandes sont aujourd'hui prises par le MUFON à Seguin (Texas). Les chèques doivent être à l'ordre du MUFON aux USA. Toutes les commandes depuis l'étranger doivent être faites par Mandat Postal International, chèques payables à une banque des USA avec electronic route coding across en bas du chèque, ou en liquide en dollars U.S.