Le Mutual UFO Network, est une association privée américaine de recherche sur les ovnis fondée en . Le MUFON a des membres et des activités dans le monde entier, notamment en Europe, où est créé le MUFON-CES (Mutual UFO Network - Central European Section) en . Le MUFON-CES est composé de 80 membres actifs en Allemagne, Suisse et Autriche. Encore une fois, les membres sont invités, et non demandeurs.

Cette association publie le MUFON UFO Journal et un compte-rendu de leur symposium annuel. En elle compte 1000 membres sélectionnés, dont beaucoup sont réputés dans le milieu ufologiques, tels Bruce Sargent Maccabee ou Stanton T. Friedman. Vers les années 2000s elle compte plus de 5000 membres.

Les enquêteurs du MUFON suivent une formation interne sanctionnée par un examen d'une centaine de questions. Ils disposent d'un Manuel de l'Enquêteur MUFON détaillant sur 300 pages divers aspects des témoignages d'observations, méprises, comment gérer des traces physiques ou des témoignages émotionnels d'enlèvement, etc.

Révélations

Le MUFON tient des symposiums dans une ville différente chaque année, ouverts aux non-membres, et à l'occasion desquels sont souvent faites diverses révélations.

MJ-12

En , après le banquet de clotûre de la réunion, William Leonard Moore prend la parole. Comme il l'a annoncé dans une dépêche de presse quelques semaines plus tôt, il est venu exposer de curieux documents impliquant 12 hauts responsables, tant militaires que politiques et scientifiques. Selon lui, tout a commencé en , lorsque son ami et associé Jaime Shandera, producteur de télévision californien, reçoit un mystérieux pli contenant une pellicule 35 mm. Une fois développé, le film révèle un document top-secret de 8 pages adressé au président Dwight David Eisenhower et apparemment rédigé par le contre-amiral Roscoe Henry Hillenkoetter. Le contenu du document évoque une soucoupe accidentée et les dépouilles de ses 4 occupants, découvertes le dans le désert du Nouveau Mexique. Suivant les conseils du docteurVannevar Bush, le président des États-Unis Harry S. Truman aurait créé, le , un groupe de sécurité consultatif composé de 12 hautes personnalités chargées de garder le secret sur l'affaire : le Majestic-12 ou MJ-12.

En est mis en place le MUFONET, un BBS qui laissera place à un déploiement sur Internet.

103 Oldtowne Road
SEGUIN
Texas 78155
USA

Schuessler

Par la suite le MUFON est dirigé par John F. Schuessler. Il utilise le système de classement de Vallée pour les cas d'ovnis.

Carrion

En Schuessler quitte son poste de directeur et James Carrion est sélectionné pour le remplacer. Le siège est alors déplacé à Fort Collins (Colorado).

En avec Jan Harzan, Chuck Modlin et Schuessler, Carrion rencontre Robert Bigelow et son équipe pour voir comment les deux organisations pourraient coopérer. Par la suite Carrion négocie un contrat avec Bigelow Aerospace permettant au MUFON de financer (672000 $) une force de "réponse rapide" (STAR Team) permettant à des enquêteurs de se rendre sur les lieux des cas d'ovnis les plus intéressants en moins de 24 h. En retour, Bigelow Aerospace est autorisé à accéder à la base d'observations du MUFON (Case Management System).

Cet accord crée une polémique dans le monde ufologique et Carrion démissionne en .

Clift

Suite au départ de Carrion, Clifford Clift se porte volontaire pour reprendre la direction et est nommé en .

Harzan

En c'est David MacDonald qui est nommé directeur international, jusqu'en ou il est remplacé par Jan Harzan.

Harzan 2

En cependant, Harzan est arrêté pour pédophilie. Il est alors démis de ses fonctions par le MUFON et remplacé par MacDonald.