W. Todd Zechel

Home

Zechel — également connu sous le nom de Ted Zachary, dans le magazine UFO Report notamment — est un ufologue du Wisconsin.

ASA (1963-1966)

Opérateur radio/spécialiste en communications pour l'ASA, Zechel à un niveau d'accréditation Top Secret/Crypto, COMINT, Special Compartmentalized Intelligence.

En 1964, Zechel voit passer des messages de Air Force Special Security Service (un NSA/USAF subsidiary) au Special Security Office de la CIA — une couverture de la CIA au sein d'un réseau de communication de la NSA. Les transmissions sont des tracés radar d'un ovni volant de manière erratic près de la frontière d'un certain pays, repéré par un avion de reconnaissance durant une mission de suivi. Zechel suppose que la CIA avait donné pour instruction à la NSA de lui signaler tous les signalements d'ovni qu'elle suivait : Le fait que les messages étaient routés vers la station de la CIA indique certainement un arangement préalable pour le faire (...) Je pense qu'il n'est pas déraisonnable de supposer que la CIA — qui travaillait de manière étroite avec l'Air Force Special Security de toutes façon — avait demandé à l'unité de les garder informés de toutes observations.

Zechel raconte que l'existence d'ovnis ou le fait que la CIA s'y intéresse n'était pas une surprise pour quiconque travaillait à la NSA. En fait, la plupart du personnel avec qui je travailalit était convaincu de la réalité des ovnis. Et nombre d'entre eux avait eu des expériences personnelles avec des appareils intriguants au cours de leur carrière.

Laredo (1948)

Et de fait, des histoires, Zechel va en apprendre, de ses collègues de l'ASA. D'abord celle racontée par un technicien. Zechel va rapporter l'histoire, déclarant à une station de Chicago affiliée à la NBC que, en août 1948, 4 officiers auraient été témoins de l'accident d'un objet et que des cadavres auraient été récupérés dans une zone située à 60 km au sud de Laredo (Texas). L'histoire paraît dans le Midnight Globe, un journal à scandales de crédibilité douteuse, sous la signature d'un certain Steve Tom. On reliera cette histoire à celle d'un crash le 7 juillet 1948, également près de Laredo.

El Indio-Guerrero (1950)

Cette même année, il entend aussi parler par un collègue de l'agence du crash d'un disque de 90 pieds au Mexique, près de la frontière, non loin de Laredo. L'oncle de ce collègue, le colonel John W. Bowen, un provost marshal à la retraite aurait participé à la récupération. Zechel n'a pas de date mais sait que Bowen a servit à la base de Carswell (Texas) de 1948 à 1952. Cette histoire, elle aussi, sera associée à une autre, celle de Robert Willingham (remise en cause comme canular), Zechel reliant le témoignage de Bowen au télex du FBI associé à l'histoire de Willingham. La situation sera d'autant moins éclaircie par les documents MJ-12 contestés qui parleront par la suite d'un crash entre les 2 dates (le 6 décembre, entre le 5 et le 8) et entre les 2 endroits cités (El Indio-Guerrero, entre Laredo et Del Rio).

Zechel précise cependant que, bien que certains membres du personnel à la NSA en connaissaient beaucoup sur le phénomène ovni et y avaient été confronté à moult reprises dans le cadre de renseignement photographique (PHOTINT) et radar (RADINT), la NSA reste pour la plupart ignorante de l'analyse qui en est faite : La NSA a toujours eut un rôle subordonné à la CIA, et quelles que soient les données qu'elle recueillait, elles étaient passées à la CIA. Par conséquent, l'analyse des données était effectuée par le personnel de la CIA — en particulier, l'OSI — laissant la NSA ignorante des conclusions.

GSW

Zechel est directeur de recherche du GSW. Dans les années 1970s, c'est à l'instigation de Zechel que cette organisation décide d'attaquer de front le problème de la dissimulation du phénomène ovni, en contactant directement les membres du gouvernement.

Ami de Arthur Lundahl.

CAUS (1978-1979)

En septembre 1977, Zechel intente une action en justice FOIA contre la CIA. En 1978 Zechel fonde le CAUS. En juillet il menace la CIA de poursuite dans l'hypothèse où il se révèlerait plus tard qu'elle n'a pas diffusé tous les documents qui lui sont demandés, ce qui finit par payer en décembre où un grande masse de documents est publiée.

Alors qu'il déclare depuis longtemps avoir travaillé pendant 10 ans pour 2 agences de renseignement civiles, ce qui est bientôt contesté par Philip Klass, qui trouve à son sujet des emplois de charpentier, pompier, et même gérant de sex shop [Klass, 1 Septembre 1978, papier envoyé à Clark et d'autres ufologues]. Jerome Clark défend Zechel, mais finit apparemment par admettre s'être trompé sur ce dernier. Timothy Good, lui, certifie avoir vérifié que Zechel a bien fait partie de l'ASA [Good 1987, p. 348].

Au milieu de l'année 1979, Zechel quitte le CAUS pour Hollywood, où il prévoit de vendre le script d'un film sur la dissimulation sur les ovnis.

Références :

Home