Coleman Von Keviczky

Von Keviczky naît le en Hongrie à l'époque des derniers jours de la monarchie austro-hongroise des Hapsbourg. Il étudie à l'historique Université Militaire Royale Hongroise de Budapest, obtenant en sortant en 1932 avec le grade de 1er lieutenant et une Maîtrise de Science et Ingénierie Militaire (MMSE). Promu major en 1938, il fonde et dirige le Département d'Education Militaire Audio-Visuelle au sein du Personnel Général de l'Armée Hongroise jusqu'en 1945.

Après la guerre, Keviczky travaille pour le 3ème Constabulary de l'US Army à Heidelberg (Allemagne) en tant que réalisateur de films, caméraman, et officier de relations publiques jusqu'en 1952, où il émigre aux USA. Il emménage dans le Queens, à New York, cette année-là où ont lieu des très nombreuses observations sur le territoire américain qui alertent son oeil militaire. Il commence alors à collecter des rapports et photos d'ovnis.

En 1966, travaillant au Bureau de l'Information (audio-visuel) de l'ONU, il presse cette année-là U Thant, le secrétaire général, de mettre sur pied une commission internationale d'étude sur les ovnis. C'est le projet WASA :

En , j'envoyais un memorandum au Secrétaire Général U Thant, indiquant que les Nations Unies devraient coordonner un projet (...).

Les hautes autorités portèrent un certain préjudice aux ufologues. Néanmoins, par l'intermédiaire des media, le Secrétaire Général me contacta personnellement et me demanda d'établir un groupe d'analyse au sein du Secrétariat Interview avec Antonio Huneeus, 1979.

Cependant, il n'aura pas de suite, et Coleman déclare que cela lui aura coûté son poste.

Coleman fonde alors le ICUFON. Il envoie à Hermann Oberth le brouillon d'un Pacte International de Sécurité Spatiale - Loi de l'Espace, réglementant comment l'humanité devrait se comporter avec l'Homo Cosmicus d'une manière légale et globale. Oberth répond : Vos propositions me semblent la seule chose logique qui nous puissions faire dans le cas où les ovnis sont bel et bien des vaisseaux spatiaux étranges. A ce propos, je pense que le premier pas sera fait par les Uranides. Apparemment Oberth préfère le grec (Uranides désigne le peuple du ciel à partir de Ouranos - le ciel), tandis que von Keviczky utilise le latin (avec son Homo Cosmicus, homme cosmisque).

En octobre, suite àq>érentes pressions (Keviczky mais aussi Gerald Rudolf Ford, Josef Allen Hynek, James E. McDonald et l'opinion en général), le projet Blue Book est examiné par un comitéde scientifiques qui propose de confier le travail d'une étude scientifique approfondie des ovnis une université américaine dont l'impartialité ne pourrait être mise en cause. Le Congrès approuve le projet etconfie cette tâche à la Commission Condon, au sein de l'université du Colorado.

Von Keviczky (à droite) en discussion avec Herman Oberth au 7ème Congrès Scientifique sur les ovnis en Novembre 1967
Von Keviczky (à droite) en discussion avec Oberth au 7ème Congrès Scientifique sur les ovnis en

En 1967 Keviczky participe au 7ème Congrès Mondial des Scientifiques et Enquêteurs sur les ovnis qui se tient à Mainz (Allemagne), du . Il y discute avec divers interlocuteurs, dont Hermann Oberth, le fameux père de l'aéronautique et des fusées.

Keviczky soutient que la SDI est contre les forces galactiques, et non l'URSS.

En 1978, après sa prestation concentrée sur le Secrétaire Général, et le , son ambassadeur, Francis Redhead, Eric Gairy propose à Kurt Waldheim une réunion d'information que celui-ci accepte aussitôt. Gairy prévoit d'y convier une brochette des meilleurs spécialistes : Von Keviczky, Hynek, Jacques Vallée, Claude Poher, Leonard H. Stringfield, David R. Saunders, Lee Spiegel et Morton Gleisner (du comité spécial). Cependant les USA ne voyant pas du tout d'un bon oeil la présence de VonKeviczky, celui-ci est évincé. Gairy se fend alors d'une lettre lui expliquant qu'il est persuadé, pour sa part, que son organisation (l'ICUFON) dispose des meilleures preuves qui soient de l'q>ence des ovnis et de leurs opérations, mais que son cabinet, lui-même ni les scientifiques qui l'accompagnent ne peuvent coq>ir à ce que soient présentés devant l'Assemblée Générale des faits et des indices prouvant que les ovnis sont une question de sécurité internationale !

Lord Clancarty et Kevickzy le 2 Janvier 1980
Lord Clancarty et Kevickzy le Kevickzy

Lord Clancarty, passionné par le phénomène, invite Keviczky à présenter le dossier WASA devant le groupe d'étude des ovnis de la Chambre des Lords, le . , il y rencontre Antonio Ribera qui participe à la 2ème séance.

Le , il est décoré par Karl Veit et Any pour ses 15 ans de recherches sur les ovnis.

En 1983 il briefe le président de Autriche sur, le docteur Rudolph Kirchlagger.

En 1987 il fait une conférence à l'Auditorium Dag Hammarjskold àl'ONU.

Bien que citoyen américain durant des années, le grade militaire de Keviczky est reconnu par le gouvernement hongrois post-communiste, qui lui donne une promotion rétroactive de colonel. Il est également membre de l'AIAA.

Von Keviczky meurt d'un cancer le à New York.

Von Keviczky, C: UFO Memoranda - rapports d'ovnis avec documents militaires