Sigle de l'United States Army, Armée de Terre américaine.

Entre , durant , une expérience occupe tous les postes émétteurs-récepteurs des Etats-Unis. Il s'agit d'enregistrer toute forme de message d'origine cosmique prouvant que la vie extraterrestre n'est pas un mythe. Ce jour-là, la planète Mars passe au plus près de la Terre (cette proximité se reproduit en 2000), et l'US Army comme l'US Navy acceptent que leurs services de transmissions fassent le silence 5 mn au début de chaque heure. Une radiocaméra utilisée par le docteur David Todd, professeur d'astronomie au Amherst College, pour le compte de la Marine, enregistre d'étranges groupes de signaux que l'on capte aussi en Europe. Le New York Times annonce que le film avait montré, noir sur blanc, d'une part un alignement continu de signaux, d'autre part, à des intervalles régulièrement espacés, des signaux présentant en groupes - et curieusement embrouillées - des formes ressemblant à des visages humains cruellement décharnés.

Le , le général George F. Schulgen demande officiellement au FBI son concours pour enquêter sur l'affaire, et affirme par la même occasion à celui-ci que ni l'U.S. Army ni l'U.S. Navy n'ont le moindre projet de recherche en matière de construction aéronautique pouvant être rattaché aux disques volants. Le , Schulgen confirme une nouvelle fois au FBI que ni l'U.S. Army ni l'U.S. Navy n'ont le moindre projet de recherche en matière de construction aéronautique pouvant être apparenté aux disques volants.

Le service de renseignement de l'armée est à une époque la section G-2.