La Strategic Defense Initiative est une Initiative de Défense Stratégique (IDS) américaine également connue sous le nom de "Guerre des Etoiles" (star wars). Le but de ce projet lancé par Ronald Reagan le mercredi 23 mars 1983, est d'instaurer un système de défense spatial, capable de protéger le territoire américain d'attaques nucléaires, notamment de l'URSS.

En 1985, alors que le projet est jugé irréaliste par certains, Reagan défend le projet au Sénat :

Nous parlons d'un bouclier défensif qui ne représentera pas de danger pour les gens, mais abattra les armes nucléaires avant qu'elle puisse représenter un danger pour ces gens. :

Le réseau SDI est alors prévu pour être constitué :

Divers scientifiques travailleront pour la défense sur ces systèmes, dont le Bruce Maccabee.

Toujours au Sénat, Reagan déclare au sujet de ce projet dont le buget prévu varie entre 100 et 1000 milliards de $ :

Certains disent que cela va porter la guerre dans les cieux. Mais son but est d'ôter la guerre des cieux et de la terre. Maintenant certains disent que la recherche sera coûteuse. Peut-être, mais cela pourrait sauver des millions de vies, en fait, l'humanité elle-même.

A partir de avril 1984, le programme SDI est administré par une agence du DoD spécifique, le SDIO. En 1987, l'Union Soviétique révèle avoir un programme similaire.

4 missions expérimentales furent lançées dans l'espace dans le cadre de la SDI, les 2 premières à l'aide de véhicules fournis par la NASA : DELTA 180 le vendredi 5, DELTA 181 le lundi 8 février 1988, DELTA 183 le vendredi 24 mars 1989, DELTA II le mercredi 14 février 1990.

En l'année suivante, avec la fin de la guerre froide avivant les critiques d'inutilité de ce projet coûteux, le président Bush demande une révision plus limitée du projet, utilisant des missiles au sol sur un seul site. L'élection en l'année suivante du président Clinton lui donne encore une plus faible priorité budgétaire, comme d'autres programmes d'armements. En l'année suivante Les Aspin (Secrétaire à la Défense, 1938-1995) annonce l'abandon de la SDI et son remplacement par un programme moins coûteux basé sur un système anti-missiles au sol. Le SDIO est alors remplacé par la BMDO. Les travaux auront en fait coûté 30 milliards $, et les dépenses pour les programmes de la BMDO coutent 4 milliards $ par an vers la fin des années 1990s.

Des thèses conspirationnistes aAlternative 3 voient d'autres objectifs cachés dans la SDI :