Lazar
Robert Lazar

"Bob" Lazar naît le à Coral Gables, Floride Good, Timothy: Alien Contact: The final evidence, Century 1991. Il grandit à Long Island, New York et fait ses études assez médiocres (261ème sur 369 Entrer à Caltech ou au MIT nécessite d'être dans les 10 % meilleurs de sa classe) au lycée de W. Tresper Clarke de Westbury, d'où il sort diplômé en .

En il aurait obtenu une Licence N.d.T.: Bachelor of Science dn Physique et Technologie Électronique à l'Université Pacifica (université par correspondance) Pacifica fut dissoute cette année-là par l'Etat de Californie pour avoir vendu des diplômes Rapport de Pré-Sentence de RL pour sa conviction de proxénétisme (cas 94922) < Mahood, Tom: "The Robert Lazar Timeline", version 1.30, janvier 1997.

Il travaille un moment comme le plus jeune ingénieur électricien de chez Fairchild Xincom Electronics dans la région de Los Angeles, Californie. A Woodland Hills où il habite, il fait la connaissance de son voisin Jim Tagliani, sorte de tête brûlée, technicien en informatique et en électronique. Tous 2 étant passionnés de science, ils s'entendent rapidement très bien. Lazar le recommande pour un poste dans sa société.

Un jour qu'ils roulent tous 2 dans Los Angeles, il croisent une connaissance agitant un appareil pyrotechnique. Le gars les invite à un rassemblement de fans de prototypes de motos, qui se tient sur un lac asséché près de El Mirage.

Los Alamos

En Lazar travaille comme technicien chez Kirk Meier, un sous-traitant de LALN Il déclarera plus tard abusivement avoir "travaillé pour LALN". Là il a l'occasion de rencontrer Edward Teller à l'occasion d'une conférence que donne ce dernier.

La voiture à réaction construite par Lazar
La voiture à réaction construite par Lazar

Il tient aussi un magasin de photos en et, en amateur doué, Lazar construit une voiture à réaction (200 miles/h en vitesse de pointe) "L.A. man joins jet set", Los Alamos Monitor, 1982-06-28, ainsi qu'un véhicule propulsé à l'hydrogène. Tagliani, lui, paie une bonne partie des factures et essaie les prototypes.

Las Vegas

En , Lazar déménage à Las Vegas, Nevada. Peu de temps après, Taglinani le rejoint Rayl, A. J. S.: "Ka-Booom!!", Wired n° 12.12, 1994-12.

S-4

Lazar et Lear
Lazar et John Lear

En Lazar rencontre John Lear par l'entremise de Gene Huff. Lear montre à Lazar des photos d'avions furtifs et de SR-71 Good, T.: 1991.

Après avoir envoyé des CVs à plusieurs sociétés (et supposément demandé de l'aide à Teller), Lazar aurait été contacté pour un entretien dans les locaux de EG&G. La première question qu'on lui aurait posé aurait été : Quelle est la nature de votre relation avec John Lear ? Pensant que cela peut poser un problème, il répond qu'il s'agit juste d'une connaissance, qui met son nez là où il ne devrait pas.

A partir de , Lazar aurait été informé par téléphone de se rendre à l'Aéroport McCarran, où un Boeing 737 (probablement un 737-200, appartenant à EG&G) l'emènerait avec d'autres à Groom Lake. De là, après un rapide briefing à la cafétéria, un bus avec des vitres opaques aurait conduit le reste de l'expédition le long d'une route sale dans une zone à 10 miles/h ou 15 miles/h au Sud de Groom Lake, en bordure de Papoose Lake Good, T.: 1991. Ainsi, régulièrement, Lazar va être amené à travailler entre (arrivée) et (départ).

Bob Lazar
Lazar

Par la suite Lazar, son épouse Tracy, Huff et Lear, vont faire des expéditions nocturnes à Tikaboo Valley, tous les mercredi, en utilisant le RV de Lear, dans le but d'observer des "essais de disques". Le 1er mercredi est le , où Lear est le seul à voir une lumière elliptique à travers un télescope. L'observation totale dure près de . Le mercredi suivant, Lear est remplacé par Jim Tagliani. Ils filment une lumière en mouvement, affichant l'heure système de 20:30. Le mercredi d'après, Lear est de retour. Cependant, ils sont découverts par des gardes et détenus et questionnés par le sheriff du comté de Lincoln.

2 jours plus tard, le , Lazar va faire son dernier "jour de travail". On lui ordonne de rapporter au terrain d'aviation de Indian Springs, où il a été interrogé sur ses activités des nuits précédentes. Lazar déclarera : Je n'ai jamais été officiellement licencié et mon accréditation n'a jamais été officiellement retirée, mais refusera d'y retourner, disant craindre pour sa sécurité Good, T.:. Il indiquera aussi : En fait je ne suis pas parti, ils ont nié mon accréditation. La raison donnée à la révocation d'accréditation fut l'instabilité du mariage de Lazar et son épouse Tracy, dont Lazar prétendra qu'elle avait une liaison avec son instructeur de vol LindemannIls se sépareront en .

Révélations

En Good parle de 1989-03, Lear présente Lazar à George Knapp, producteur sur KLAS TV, la chaîne de CBS déservant Las Vegas et le Nevada. Ce dernier réalise des interviews de Lazar pour les conserver au cas où.

Lazar déclare lors d'une émission de KLAS TV en avoir travaillé sur le système de propulsion d'un appareil extraterrestre pour le compte de l'Armée Américaine durant 5 mois à partir de En fait uniquement quelques heures étalées sur ces 5 mois, l'équivalent d'une semaine de travail à plein temps environ. Il déclare que le gouvernement américain y conduisait un programme d'examen de 9 soucoupes volantes et tentait d'adapter la technologie extraterrestre à ses propres fins. Lazar fait ce témoignage public dans l'ombre : il est présenté sous le pseudonyme de Dennis, avec une voix modifiée, lui et sa femme prétendant avoir fait l'objet de menaces de mort. Dans les jours qui suivent son intervention, de nouvelles menaces de mort se seraient succédées et des coups de feu auraient été tirés sur sa voiture.

Le , Lazar tombe le masque, à nouveau sur KLAS-TV. A cette occasion, il donna plus de détails encore, décrivant notamment le site ultra-secret "S4", situé à l'intérieur de la Zone 51, près du lac Papoose, lieu où les engins extraterrestres étaient remisés. Il précisa les fonctions qui avaient été les siennes sur le site : au sein d'une équipe de 22 ingénieurs, il avait été engagé pour tenter de comprendre le système de propulsion des ovnis, comme décrit dans le document projet Galileo.

En à Las Vegas, Lear présente Lazar à Timothy Good.

Lazar se réclame scientifique
Lazar se réclame scientifique

Le Lazar est arrêté pour incitation à la prostitution (proxénétisme). Le il plaide coupable. Le il est condamné à 6 mois de probation, de travail d'intérêt général, une obligation d'entreprendre une psychothérapie et de rester éloigné des maisons closes.

Le , Lazar parle au "Ultimate UFO Seminar" au Little A-Le-Inn de Rachel (Nevada). Là, interrogé sur ses études, il déclare avoir été à la Faculté de Pierce puis à Northridge, que son diplôme en électronique vient de CalTech et celui une maîtrise en physique du MIT. Ces prétentions seront vérifiées et invalidées Campbell, G.: "Investigation of Bob Lazar's M.I.T. Claims", 1993-06. Le il accepte une proposition de New Line Cinema adaptant son histoire en film devant sortir l'année suivante.

Enquête

En Tom Mahood retrace la chronologie de Lazar Mahood, T.: "The Robert Lazar Timeline", 1994-07.