Vous avez une -ologie, vous êtes un scientifique "Beattie", publicité télévisée de British Telecom dans les années 1980s

Outre sa méthode, ses théories, etc. une science (ou plutôt une discipline scientifique) se caractérise avant tout par l'objet de son étude (la physique étudie la matière, la météorologie l'atmosphère, l'astronomie l'espace, la biologie le vivant, les mathématiques les nombres, etc.). Si l'ufologie étudie bien les ovnis, elle reste est aujourd'hui incapable de caractériser ces derniers. Elle peut faire des hypothèses à leur sujet, mais ne saurait affirmer ce que sont réellement son objet d'étude (du moins le reliquat de phénomènes non identifiés après enquête). Notamment, elle ne sait pas présenter quelles caractéristiques différencient les cas non-identifiés de ceux finalement identifiés. Sans objet caractérisé de son étude, l'ufologie n'est donc pas une science.

La seule activité de l'ufologie est donc d'identifier un ou plusieurs un ou plusieurs phénomènes parmi les cas restant inexpliqués. Soit ces phénomènes seront déjà connus c'est souvent la supposition ce ceux qui affirment que l'ufologie ne sera jamais une science et les cas en question viendront nourrir la science qui les étudiait déjà, soit ces phénomènes seront nouveaux (naturels, extraterrestres, surnaturels, etc.) et l'ufologie disparaîtra au profit d'une nouvelle discipline créée pour étudier ce qui aura été, enfin, caractérisé.

Il ne semble donc y avoir d'autre futur pour l'ufologie que de disparaître au profit d'une science (existante ou à construire) ou, à défaut d'un progrès dans la caractérisation des phénomènes étudier, de perdurer dans ce répertoire sans fin d'événements aériens inexpliqués les plus divers. En fait, il est plus probable que les deux se réalisent, la découverte de phénomènes nouveaux semblant aussi inévitable que l'impossibilité de tout identifier.

Sans objet d'étude identifié (même mal compris mais au moins caractérisé, i.e. différenciable d'autres phénomènes), point de science donc. N'y a-t-il donc aucune option pour que l'ufologie devienne un jour une science ? Si, une, mais a priori bien mince : que l'objet de son étude se révèle en fait être objectivement ce qu'elle regroupe sous le terme de non-identifié aujourdhui : un phénomène protéiforme, peut-être intelligent, peut-être mimétique, etc. Mais à défaut de caractéristique différenciatrice de phénomènes connus, cela restera une hypothèse infalsifiable .

Il n'en reste pas moins que, si l'ufologie n'est pas une science, rien ne l'empêche d'appliquer une méthode scientifique dans le cadre ses activités d'observation, d'enquête et d'analyse, qui font appel à nombre de disciplines :


Ufologie Science
Domaine Activité Exemples Discipline
Enquêtes sur le terrain Analyses traces au sol, effets sur les végétaux Botanique
Etude de la perception
  • Travaux de Roger N. Shepard
Psychologie
Testabilité d'hypothèses Outil Statistiques
Vie extraterrestre Exobiologie
Voyage interstellaire, nouveaux modes de propulsion
  • Travaux de Jean-Pierre Petit
    • sur les univers "parallèles", inspirés des textes ummites
    • sur la MHD
  • Auguste Meessen sur la PEMP
  • Claude Poher sur les "universons"
  • Paul R. Hill
  • Jean Plantier
  • Travaux sur les lifters
Physique
  • Dain, Jean-Philippe (1994) L'épreuve de la preuve. La photographie et le phénomène des ovnis, Université Paris VIII, UFR Arts, Département Image photographique - Mémoire de maîtrise
Optique
Phénomènes naturels inconnus Physique, météorologie
Socio-psychologie
  • Jung, Carl G. (1961) les ovnis, un mythe moderne (Gallimard, Paris)
  • Mirande, Bernard (1983) Les ovnis et les ET dans les rêves, Université Paul Valéry - Montpellier III - Mémoire de DESS en psychologie clinique
  • Vincent, Lise (juin 1983), Contribution à l'étude de la vie associative : le cas de deux associations scientifiques montpelliéraines, Université Paul Valéry - Mémoire de maîtrise en sociologie. Les deux associations sont la Société Astronomique de l'Hérault et Palmos, qui était le groupe ufologique local de l'Hérault
  • Frédéric van Vlodorp (année académique 1991-1992) La vague belge d'observations d'ovnis vue par la presse écrite francophone en 1989-1991 : étude thématique et regard critique, Faculté de Philosophie et Lettres de l'Université de Liège - mémoire présenté pour le grade de licencié en arts et sciences de la communication
    Faculté de Philosophie et Lettres de l'Université de Liège
  • Jimenez, Manuel, Témoignage OVNI et psychologie de la perception, Université Paul Valery, Montpellier, 1994 - Thèse de Doctorat en psychologie
  • Abrassart, J.-M. (2001), Approche sociopsychologique du phénomène ovni, Université Catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve) - Mémoire de licence en psychologie.
  • Abrassart, J.-M. (2004). Facteurs prédispositionnels et situationnels influençant la croyance au paranormal. Recherche de Diplôme d'Etudes Approfondies en psychologie non publiée. Louvain-la-Neuve: Université Catholique de Louvain.
Psychologie
  • Cavé, Isabelle (2000), Les joutes oratoires des ufologues en cette fin du XXe siècle, regard d'une sociologue (Université de Haute-Bretagne - Rennes II) - Mémoire de maîtrise de sociologie
  • Johnson, Dewayne B. (août 1950) Flying Saucers - Fact or Fiction ? Université de Californie à Los Angeles - Dissertation soumise en satisfaction partielle des attendus pour le diplôme de maîtrise d'arts et journalisme
  • McCarthy, Paul E (décembre 1975) Politique et changement de paradigme : James E. McDonald et l'étude du problème ovni - Disseration soumise à la division des diplômes de l'Université d'Hawaii en accomplissement partiel des prérequis pour le diplôme de Docteur en Philosophie en Science Politique.
Sociologie
Variables
  • Contextes des témoignages
Expériences
  • Analyse de l'échantillon d'Ubatuba
  • Expérience de Miller sur la création de la vie à partir de "rien"
Physique, Chimie, Biologie
Résultats Travaux ci-dessus
Partage Publications des travaux ci-dessus