Theodore von Karman

Von skolloskislaki Karman Todor naît dans le quartier Jozsefvaros de Budapest (Hongrie), le mercredi 11 mai 1881. Diplômé en 1902 de Budapest, il travaille de l'année suivante à 1906 à l'Université Technique de Budapest. Il quitte Budapest pour étudier à Göttingen, où il est très influencé par Felix Christian Klein, et à Paris (France) où il assiste aux premières heures de l'aviation qui le motive pour appliquer les mathématiques à l'aéronautique. Il s'investit dans la mécanique des fluides (Vortex Street de Kármán en 1911), et en l'année suivante accepte un poste de directeur de l'Institut d'Aérodynamique de Aachen (Allemagne), où il est également professeur d'Aérodynamique et de Mécanique.

Lorsque la guerre éclate en 1914, il retourne dans sa Hongrie natale, où il devient chargé de recherche dans le Corps d'Aviation de l'Armée austro-hongroise. Durant cette période il conçoit une première version de l'hélicoptère, pour palier les problèmes des ballons d'observation utilisés à l'époque. En 1926 il visite les USA.

Etats-Unis (1930)

En 1930 on lui propose la direction du Laboratoire Aéronautique à l'Institut de Technologie de Californie (GALCIT), ainsi qu'un poste de professeur d'aéronautique. Malgré son amour pour Aachen, les évenements politiques en Allemagne le persuadent d'accepter. En 1933 il fonde l'Institut U.S. des Sciences Aéronautiques où il poursuit ses recherches sur la mécanique des fluides, la théorie des turbulences et le vol supersonique. Il étudie les applications des mathématiques à l'ingéniérie, les structures d'appareils aériens et l'érosion du sol.

Von Karman avec Teller et Fermi en 1937 aCaltech
von Karman avec Teller et Fermi en 1937 [Caltech]

Il devient citoyen américain en l'année d'avant. Il rencontre Teller, Fermi (photo ci-contre) et en 1938 est membre de la NAS. Là il conseille l'armée de l'air sur l'utilisation de la propulsion à réaction pour assister les avions au décollage. En l'année suivante il est nommé conférencier de la Société Mathématique Américaine Gibbs.

En 1944, il préside le Scientific Advisory Group de l'armée de l'air, qui étudie les technologies de pointe dans le domaine des fusées, des missiles guidés et de la propulsion à réaction. Le 7 Mars, il recommande une certaine indépendance vis-à-vis de l'OSD en matière de recherche stratégique et prévoit la mise sur pied du projet RAND.

En l'année suivante il est en Allemagne avec Dryden. En l'année suivante il est élu membre de la Société Royale de Londres.

Von Karman
Théodore von Karman

En 1948 von Karman est secrétaire de l'AFSAB.

Les mercredi 27 à le lendemain, Joseph Kaplan visite l'OSI à a base de l'USAF de Kirtland et la base de Sandia de l'AEC à Los Alamos, sous les ordres de von Karman. Le but de ces visites, d'après un memo secret de l'USAF, est d'examiner les rapports d'enquêtes et les circonstances entourant les "phénomènes aériens non-identifiés" observés dans la région, et de faire des recommandations quant au besoin d'investigation scientifique sur ces cas. Les docteurs Kaplan et LaPaz rencontrent divers membres du personnel de sécurité de Los Alamos le 28 Avril, afin que Kaplan puisse tenter de s'assurer de la nature des observations d'ovnis faites par des membres du projet de l'AEC et des inspecteurs du Service de Sécurité de l'AEC. Il semble être impressionné, et indique qu'il va immédiatement soumettre son rapport au docteur von Karman.

En l'année suivante il quitte Caltech.

En 1963, peu de temps avant sa mort, Karman reçoit la Médaille Nationale de la Science des mains de Kennedy. Il meurt le 6 Mai 1963 à Aachen (Allemagne). Karmann a un cratère à son nom sur Mars.

Il décède le vendredi 6 à Aix-la-Chapelle (Allemagne).