Tombaugh naît en . Il obtient un doctorat. Astronome et physicien, découvre la planète Pluton en , ce qui va le rendre célèbre.

1ère observation

Dessin retraçant l'observation de Tombaugh, mais doublant le groupe de rectangles et les représentant attachés à des disques
Dessin retraçant l'observation de Tombaugh

Le , à Las Cruces, à 65 km de la zone d'essai de fusées de White Sands où travaille Tombaugh, avec sa femme et sa fille (sa belle-mère ?), il observe un groupe géométrique de rectangles lumineux bleu-vert, comme 6 à 8 objets volants rectangulaires en formation ellipsoïdale. Les objets sont de couleur jaune-vert et se déplaçent du nord-ouest au sud-est.

Tombaugh observe à l'oeil nu un objet volant en forme de cigare irradiant une lumière vert-bleu, et doté de "hublots" éclairés par une lumière verdâtre : Il déclarera : Pendant les milliers d'heures que j'ai passées à observer le ciel, il ne m'a jamais été donné de constater quelque chose d'aussi étrange VSD 2007 H.

Voici sa déclaration officielle :

Je vis l'objet une nuit de , depuis le jardin de ma maison de Las Cruces, au Nouveau Mexique. Il se trouvait que je regardais au zénith, admirant le beau ciel transparent d'étoiles, lorsque soudain je remarquais un groupe géométrique de faibles rectangles bleus-verts semblables aux "Lumières de Lubbock". Ma femme et sa mère étaient assises dans le jardin avec moi et les virent aussi. Le groupe se déplaça au sud-sud-est, les rectangles individuels se raccourcirent, leur espace de formation devint plus petit (d'abord d'environ 1 ° de travers) et l'intensité plus mate, s'atténuant à la vue à environ 35° au-dessus de l'horizon. La durée totale de visibilité fut d'environ . Je fus trop flabbergasted pour compter le nombre de rectangles de lumière, ou pour noter d'autres caractéristiques sur lesquelles je me suis interrogé plus tard. Il n'y avais aucun son. J'ai fait des milliers d'heures d'observation du ciel, mais n'ai jamais vu quelque chose d'aussi étrange que cela. Les rectangles de lumière étaient de faible luminosité ; s'il y avait eu la pleine Lune dans le ciel, je suis sûr qu'ils n'auraient pas été visibles [Tombaugh, 9 août 1957, < Swords, 1999].

Tombaugh racontera son observation dans une lettre le :

J'étais tellement peu préparé à une vision aussi étrange que je fus réellement pétrifié de surprise (...) Les rectangles illuminés que je vis maintenaient une position fixe exacte les uns par rapport aux autres, ce qui conforterait l'idée de solidité. Je doute que le phénomène était une quelconque réflection terrestre... Je fais vraiment beaucoup d'observations (à la fois télescopique et à l'oeil nu) dans la cours arrière et rien de ce type n'est jamais apparu avant ni par la suite.

Tombaugh discutant des satellites proches de la Terre avec Lincoln LaPaz, le 3 mars 1954 Albuquerque Journal
Dessin retraçant l'observation de Tombaugh

En son observation est relatée dans un article de Life. Howard Donald Menzel en proposera une explication d'illusion d'optique, qui sera contestée par le météorologue James E. McDonald. Pour ce dernier, la transparence inhabituelle de l'atmosphère qui avait amené Tombaugh et sa famille à voir les étoiles, couplée à l'absence de tout signe de couche d'inversion, décrédibilisent l'explication de Menzel : En fait, aucune inversion jamais connue dans l'histoire de la météorologie ne pourrait donner une réflexion à l'incidence quasi-normale (i.e., droit vers le haut) impliquée ici McDonald, 1966 < Swords, Michael D.:"Clyde Tombaugh, Mars, and UFOs", JSE, vol. 13, n° 4, pp. 685-694, 1999.

2ème observation

Tombaugh fait une 2nde observation : alors qu'il est au télescope n° 3 à White Sands, il observe un objet de magnitude -6 (4 fois plus brillant que la planète Vénus a sa plus grande brillance) voyageant du zénith à l'horizon sud en 3 s environ. L'objet execute les mêmes manoeuvres que l'objet lumineux nocturne de sa 1ère observation. Aucun son n'est associé, comme pour la 1ère observation.

Tombaugh
Tombaugh

Dans le cadre du projet Stork, Tombaugh relate cette dernière observation à Josef Allen Hynek Hynek, J. A.: "Interview avec des astronomes", Rapport n° 4 du projet Stork. Tombaugh déclare à ce dernier qu'il est prêt à coopérer à une étude de ces phénomène, et que, si on lui demande officiellement, il peut mettre ses télescopes de White Sands à la disposition de l'Air Force, ainsi qu'avoir des observateurs en alerte et prêts à prendre des photographies si un objet apparaît.

Le , La Patrie, un grand hebdomadaire de Montréal, souligne l'intervention de Tombaugh, à l'occasion de l'ouverture du 9ème congrès annuel de l'American Rocket Society: devant 3000 chimistes, physiciens, astronomes, métallurgistes, etc., Tombaugh déclare que des centaines de satellites naturels gravitent autour de la Terre, à des vitesses incroyables, et dont nous avons ignoré l'existence.

Il est mentionné dans le rapport Condon Ayer, Frederick, II: "L'étude Tombaugh", Etude Scientifique des Objets Volants Non Identifiés, 1969.

Tombaugh meurt en . En ses cendres sont placées dans la sonde spatiale New Horizons lancée vers Pluton, devenue planète naine. En la sonde atteint Pluton .