John Olsen Lear

Lear, son père et Bill Lear Jr. venant d'atterrir à Reno en 1977
Lear, son père et Bill Lear Jr. venant d'atterrir à Reno en 1977 a"The Lear Gene", Airport Journals, 2005-11-01

Lear naît le vendredi 4 (19?), fils de William P. Lear.

Capitaine de Lockheed L-1011 pour une des principales compagnies d'aviation américaines, Lear a piloté plus de 160 types d'appareils différents dans plus de 50 pays. Il détient 17 records du monde de vitesse avec le Lear, et est le seul pilote à détenir l'ensemble des certificats de pilotage délivrés par la FAA. Lear a été pilote dans divers endroits du monde pour la CIA et d'autres agences gouvernementales.

Face aux accusations de déshéritage par son père, Lear répond : Mon père m'a déshérité par que j'ai critiqué la conception du LeanFan. Je pensais qu'il y avait un certain nombre de défauts majeurs de conception et je lui ait donc fait part. Il est mort en 1978 et la LearFan Corporation a fait faillite en 1984 avec une dette totale de 492 millions $.

Lear plongé dans une lecture intense
Lear plongé dans une lecture intense (montage?)

Lear commence à s'intéresser aux ovnis lors de l'été 1986, après avoir discuté avec un pilote de l'USAF ayant vu un ovni à la base de Bentwaters bUFO Line, 1995-12-22. Le mardi 29, il publie sur Paranet un texte cLear, J. O.: "Aliens at Area 51", Paranet, 29 décembre 1987 déclarant que des "gris" se trouvent dans une vaste installation souterraine de Groom Lake, mangent des humains, et que le gouvernement des Etats-Unis aurait conclu un "pacte" avec une de leurs races dès 1933. En fait, Lear prétend que 80 races différentes d'extraterrestres visitent la Terre.

Gene Huff, un ami de Lear, fera néanmoins des déclarations franches à son sujet : John n'a aucun degré de scepticisme, aucune capacité à résoudre des problèmes, et aucune mémoire. Il impose le respect parce que c'est un pilote et qu'il est le fils de Bill Lear.

En 1988 il choisit avec John Grace le nom de "O. H. Krill" à propos d'un texte que vient d'écrire ce dernier dLear, J. O. & Grace, J.: "The O. H. Krill Papers", 1988-01. Après la parution du texte, dont "O. H. Krill" est présenté comme l'auteur extraterrestre collaborant avec les humains, Lear déclare qu'il s'agit d'une production de science-fiction développée avec Grace, et être dérangé par le fait que William Milton Cooper les présente comme authentiques (ce dernier prétendant que les initiales signifient "Original Hostage" et avoir vu le noms dans des documents avant l'écriture du texte de Grace).

Interview de Lear dans le cadre du projet Camelot
Lazar et Lear
Lazar et Lear

Cette année-là Huff présente Robert Lazar à Lear. Il lui montre des photos d'avions furtifs et de SR-71, et l'accompagne dans ses premières expéditions d'observations d'ovnis. Plus tard Lazar déclarera à son sujet : Eh bien, John Lear est un type sympa. Je l'aime bien, mais il a une tendance à ajouter environ 15 % de couleurs aux histoires, et si une histoire lui parvient 2 fois, c'est 30 %, et ça n'en finit pas.

Le jeudi 25 il publie une déclaration révisée. Ayant lu la prose de Lear, Cooper le contacte en octobre pour fournir à Stanton T. Friedman des documents électroniques sur le MAJI, MJ-1, la Blue Team, Grudge. Ils collaborent un moment, mais se brouillent.

Lear au symposium du MUFON en 1999
Lear au symposium du MUFON en 1999
eHanson, Lars: "UFO's, Aliens and "Ex"-intelligence Agents: Who's Fooling Whom", 1991-07-18 fLear, J. O.: Ufomind, Janvier 2000.

En avril 2008, Lear déclare penser que les avions qui se sont écrasés sur le World Trade Center étaient étaient des hologrammes g"John Lear Tells All - Part 1", Project Camelot, Las Vegas (Nevada) 2008-04.

1414 Hollywood Blvd Las Vegas
NV 89110