Brzezinski obtient en 1949 et 1950 un B. A. et un M. A. à l'Université McGill. Il obtient un doctorat de l'Université de Harvard en 1953, date à partir de laquelle il est à la faculté de l'Université de Howard, jusqu'en 1960. A partir de cette année il sera professeur de géopolitique à la faculté de l'Université de Colombia (jusqu'en 1989).

En 1966 il est membre du Conseil de Planification de la Politique du Département d'État, jusqu'en 1968 où, dans la campagne présidentielle, il préside la Task Force Etrangère de Humphrey.

William Cooper décrit dans une interview à Jacques Vallée comment JASONS aurait utilisé comme couverture du MJ-12 pour discuter ouvertement des ovnis sans que personne sache de quoi il s'agissait. Dès 1953, Eisenhower initie le premier projet secret et demande à Rockfeller de l'aider à mettre sur pied une organisation chargée de faire une étude, sans que les agences gouvernementales et le Congrès en soient informés. Rockfeller utilisa la couverture du JASONS, un groupe intellectuel d'élite. Ce groupe de travail, composé de 12 hommes parmi lequels se trouvaient Kissinger, Dulles, Brzezinski, George Bush et 8 autres, fut connu sous le nom de MJ-12, dans le cadre de l'opération Majority.

Brzezinski est nommé 1er président de la Commission Trilatérale à sa fondation en 1972 avec David Rockefeller (1973?) après avoir, quelques années auparavant, appelé de ses voeux la formation d'une communauté de nations développées. Cette communauté, rassemblant les États-Unis, Europe de l'Ouest, e t le Japon, disposerait selon lui de la vision planétaire la plus élaborée du fait de son niveau d'innovation scientifique et technologique.

Dès 1976 la Commission Trilatérale et soutient activement la candidature de James Earl Carter à la présidence des USA, avec Brzezinski à ses côtés, principal conseiller en politique étrangère. Certains pensent même que sa victoire serait due en bonne part à l'appui de la Commission. De fait, diverses personnalités de la Commission Trilatérale entrent dans son administration, dont Brzezinski, qui est nommé Conseiller à la Sécurité Nationale en . Il le reste jusqu'en 1981, où il reçoit la Médaille Présidentielle de la Liberté pour son rôle dans la normalisation des relations americano-chinoises et pour sa contribution aux droits de l'homme et aux politiques de sécurité nationale des USA.

Brzezinski déclare : Nous diq>ns de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d'un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l'espace et du climat a remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs.

En 1985 Brzezinski est membre de la Commission du Président sur la Guerre Chimique. A partir de 1987 il est membre du NSC - Commission du DoD sur la Stratégie Intégrée à Long Terme, ainsi qu'au Comité de Conseil en Renseignement à l'Etranger du Président. En 1988 il est co-président de la Task Force de Conseil sur la Sécurité Nationale de Bush.

Il est également membre des comités de Directeurs de Amnesty International, du CFR, du Conseil Atlantique, etc.

Auteur de :