("Verseau" en français) Projet américain, supposément consécutif au projet Gleem, et classé Top Secret.

Aquarius est réputé pour être partie intégrante d'une campagne de désinformation orchestrée contre les enquêteurs du monde ufologique en général et contre Paul Bennewitz en particulier. Ce projet est également connu sous le nom de Bogus ("faux")

Cette campagne de désinformation, orchestrée au plus bas niveau par William L. Moore, décrivait un projet, hypothétiquement lancé en , comme une référence de plusieurs volumes commanditée par le MJ-12 qui résume l'histoire des EBE sur la Terre, et la manière dont ils ont aidé à développer notre civilisation, créer des religions et contrôler notre destinée.

Dans une lettre au sénateur John Glenn demandant des informations sur ce projet, le Directeur de la Politique de la NSA, Julia B. Wetzel, répondait :

Apparemment, il y a, ou il y a eu, un projet de l'Air Force de ce nom qui avait trait aux ovnis. Coïncidence, il existe aussi un projet de la NSA portant ce nom. Le projet de la NSA ne traite pas des ovnis.

En , le CUFON émit de sérieux doutes sur l'aspect ufologique du projet Aquarius, lorsqu'il obtint plusieurs documents par le biais du FOIA, sous la référence 96-F-1327, à propos du projet Aquarius de la DARPA. Il s'agissait des documents :

AD 507423 : Journal du Projet AQUARIUS (2 mars 1970) - EDL-6900

Le projet est décrit en introduction comme :

une partie du programme sponsorisé ARPA de surveillance de l'océan sous le Projet MAY BELL. Les objectifs primaires du Projet Aquarius sont de démontrer expérimentalement la faisabilité de la détection des missiles balistiques lancés par des sous-marins et les avions volant à basse altitude, et de comparer les portées de détection observées expérimentalement et celles prédites par la théorie.

AD 513725 : Rapport Spécial du Projet AQUARIUS - EDL-M1380
AD 509069 : Rapport Annuel du Projet AQUARIUS (1er juin 1970)
AD 515288L : Rapport Final du Projet AQUARIUS - EDL-E184
AD 514939L : Registres de l'Atelier Technique MAY BELL du 18 au 22 mai 1970

Le document suivant est la transcription d'informations trouvées dans un document rendu public par l'enquêteur L. M. Graham. Des copies du document original peuvent être obtenues à PEA Research, Milpitas, CA 95035, avec d'autres documentations concernant les technologies secrètes supposément possédées et utilisées par des organisations gouvernementales secrètes et une race de petites entités non-humaines notoirement connues comme les "Gris".

La traduction des document est à droite. Les zones dans le document où XXXXXX apparaît indiquent des zones où le texte des copies obtenues par le PEA et d'autres groupes est trop léger pour être lisible.

TOP SECRET

CORRESPONDANCE EXECUTIVE

BRIEFING EXECUTIF

SUJET:

PROJET AQUARIUS (TS)

ATTENTION

CE DOCUMENT A ETE PREPARE PAR LE MJ12. LE MJ12 EST SEUL RESPONSABLE POUR TOUT SUJET TRAITE.

CONTROLE DOCUMENT: ECN 0001

CLASSIFIE PAR: MJ12 XXXXXX
DECLASSIFIE PAR: DISPENSE

TOP SECRET

TOP SECRET

INSTRUCTIONS DE CLASSIFICATION ET DE DIFFUSION

(TS/ORCON) L'information contenue dans ce document est classée avec (Seul l'élément émettant le document peut le diffuser). Seul au projet Aquarius. Aucune autre agence gouvernementale, y compris les militaires à l'information contenue dans ce briefing.

le lieu seul connu du MJ12.

A la suite du briefing. Aucunes notes, aucune photographie ou enregistrement audio

briefing.

TOP SECRET

PROJET AQUARIUS

(TS/ORCON) (PROWORD): XXXXXX Contient 16 volumes d'information documentée collectée depuis le début des Investigations des États-Unis à propos des Objets Volants Non Identifiés (UFO) et des Appareils Extra-Terrestres Identifiés (IAC). Le projet fut à l'origine établi en , sur ordre du Président Eisenhower, sous le contrôle du NSC et du MJ12.

En , le nom du Projet fut changé de Projet Gleen en Projet Aquarius.

Le Projet fut financé par les fonds secrets (non-appropriés). Le Projet initialement classé SECRET mais fut élevé à sa classification actuelle en après la fermeture du Projet Blue Book. Le but du Projet Aquarius fut de collecter toute information scientifique, technologique, médicale et de renseignement sur les observations d'UFO/IAC et contacts avec des formes de vie extraterrestre. Ce fichier ordonné d'informations collectées a été utilisé afin d'avancer le Programme Spatial des États-Unis.

(TS/ORCON) Le briefing précédent est un descriptif historique des Investigations duGouvernement des États-Unis sur les Phénomènes Aériens, les Appareils Extraterrestres Récupérés, et les contacts avec des Formes de Vie extraterrestre.

TOP SECRET

TOP SECRET

B R I E F I N G

TOP SECRET

(TS/ORCON) La récupérations d'appareils Extraterrestres conduit les États-Unis ...

un programme d'investigation exhaustif afin de déterminer si ces appareils extraterrestres

représentent une menace pour notre sécurité nationale. En 1947, la nouvellement créée Air Force mena

un programme pour enquêter sur les incidents impliquant des UFOs. Le programme reçu

trois noms de code différents : Sign, Grudge et finalement BlueBook. ...

mission du programme de l'Air Force était de collecter ...

leur opération. L'appareil fut stocké dans une zone de haute sécurité et analysé

au cours des années par nos meilleurs scientifiques de l'aéronavale. Les États-Unis récupérèrent une

grande quantité d'information technologique de l'appareil Extraterrestre récupéré

Une description détaillée et de plus amples informations concernant l'appareil peuvent être trouvés en Anx. 3.

TOP SECRET

(TS/ORCON) En 1958 les États-Unis récupérèrent un troisième appareil extraterrestre dans

le désert de l'Utah. L'appareil était en excellente condition de vol. L'appareil était

apparemment abandonné par les Extraterrestres pour une raison inconnue. Donc aucune

forme de vie Extraterrestre ne fut trouvée à l'intérieur ou l'extérieur de l'appareil. L'appareil fut considéré comme une merveille

technologique par les scientifiques américains. Cependant, les instrumentations opérationnelles

de l'appareil était si complexes que nos scientifiques ne purent interrompre

leur opération. L'appareil fut stocké dans une zone de haute sécurité et analysé

au cours des années par nos meilleurs scientifiques de l'aéronavale. Les États-Unis récupérèrent une

grande quantité d'information technologique de l'appareil Extraterrestre récupéré

Une description détaillée et de plus amples informations concernant l'appareil peuvent être trouvés en Anx. 3.

TOP SECRET

(TS/ORCON) ... investigations scientifiques indépendantes

TOP SECRET

(TS/ORCON) Lorsque l'Air Force ferma officiellement le Projet Blue Book ....

le Projet Aquarius continua ses opérations sous le contrôle du NSC/MJ12.

TOP SECRET

(TS/ORCON) En 1976 MJ3 indiqua (Anx. 6) qu'il était estimé que la technologie extraterrestre disposait d'une avance de plusieurs milliers d'années sur la technologie des États-Unis. Nos ... pensent que tant que notre technologie ne se sera pas développée jusqu'au niveau de celle des extraterrestres nous ne pourrons comprendre la large quantité d'information que les États-Unis ont déjà récupéré des extraterrestres. L'avancée de la technologie des États-Unis devrait prendre des centaines d'années.

TOP SECRET

SOUS PROJETS DU PROJETS AQUARIUS

  1. (TS/ORCON) PROJECT RANDO: {PROWORD: RISK} Etabli à l'origine en 19... Ses objectifs étaient de collecter et d'évaluer l'information médicale de ... et des corps extraterrestres récupérés. Ce projet ... médicalement... chercheurs en médecine des États-Unis ... avec certaines réponses ... CIA {Terminé en 1974}.
  2. (TS/ORCON) PROJET SIGMA: {PROWORD: MIDNIGHT}. Etabli à l'origine comme une partie du Projet Gleen en . Devenu un projet distinct en . Sa mission fut d'établir des communications avec les Extraterrestres. Le projet rencontra un grand succès (sic) lorsqu'en , les États-Unis établirent des communications primitives avec les Extraterrestres. Le , un officier des renseignements de l'USAF rencontra deux extraterrestres en lieu convenu dans le désert du Nouveau-Mexique. Le contact se termina au bout d'environ trois heures. ... sur le langage extraterrestre nous fut confié ...l'officier de l'Air Force parvint à échanger des informations basiques avec les deux extraterrestres (Pièce jointe 7). Ce projet se poursuit dans une base de l'Air Force du Nouveau-Mexique. (OPR): XXXXXX
  3. (TS/ORCON) PROJET SNOWBIRD: (PROWORD): XXXXXX Etabli à l'origine en 1972. Sa mission fut de tester le vol d'un appareil aérien extra-terrestre récupéré. Ce projet se poursuit au Nevada. XXXXXX
  4. (TS/ORCON) PROJET XXXXXX XXXXXX Etabli à l'origine en . Sa mission fut d'évaluer toute information XXXXXXOVNI en rapport avec la technologie spatiale. Le PROJET POUNCE se poursuit XXXXXX XXXXXX

Gleem

Projet qui aurait démarré en sur ordre du président Eisenhower, convaincu que les ovnis représentent une menace pour la sécurité nationale des États-Unis. En , le projet Gleem serait devenu le projet Aquarius.

May Bell

Projet de couverture du projet supposé Aquarius.

Le projet May Bell est décrit dans le document AD 514939L (Registres de l'Atelier Technique MAY BELL du ) comme conçu pour la surveillance de l'océan et l'alarme immédiate tactique et recherche de la faisabilité de la détection et de la poursuite des avions, missiles, bateaux et sous-marins à des distances au-delà de l'horizon en utilisant des radars haute fréquence monostatique et bistatique.

MJ-12

En le projet Aquarius est mentionné dans de nouveaux prétendus documents MJ, alors qu'il a été identifié comme un projet de surveillance des océans "New Majestic-12 (MJ-12) Briefing Documents Released June 2017", Black Vault, 2017-06-19.