George Bush
Portrait de Bush

Bush naît en . Son père, Prescott Bush, est un banquier investisseur qui réussit et Sénateur Républicain du Connecticut de à . Après avoir été diplômé de l'Académie Philips à Andover (Massachusetts), il est pilote de chasse durant la 2nde guerre mondiale et est décoré de la Croix de Distinction en Vol. Il étudie à Yale après la guerre puis va au Texas, où il co-fonde la Zapata Petroleum Corp.

En , il est élu en tant que Républicain à la Chambre U.S. des Représentants et revend ses affaires commerciales. Après avoir perdu la course au Sénat en , il occupe des postes importants sous la présidence de Richard Nixon et Gerald Ford, dont les postes d'ambassadeur à l'ONU (1971/1973), président du parti Républicain (1973/1974), directeur du bureau de liaison U.S. (ambassadeur) en Chine (1974/1975).

A partir de Bush est directeur de la CIA, jusqu'à l'élection de Jimmy Carter en . Un bruit courera qu'il s'était entretenu avec le président Carter et lui avait annoncé que sujet des ovnis était pour ceux qui avaient besoin d'en connaître, et qu'en tant que président il n'avait pas besoin d'être mis courant Bonvin, Fabrice. Cette histoire sera cependant démentie par Carter lui même, lors d'une interview en 2007 Interview de Jimmy Carter, Skepticast n° 105, The Skeptics' Guide to the Universe, 27 juillet 2007, 39:35.

William Milton Cooper à décrit dans une interview à Jaques Vallée comment JASONS aurait utilisée comme couverture du MJ-12. Dès , Dwight David Eisenhower initie le premier projet secret et demande à Nelson Rockfeller de l'aider à mettre sur pied une organisation chargée de faire une étude, sans que les agences gouvernementales et le Congrès en soient informés. Rockfeller utilisa la couverture du JASONS. Ce groupe de travail, composé de 12 hommes parmi lequels se trouvaient Henry Alfred Kissinger, Allen Welsh Dulles, Zbigniew Brzezinski, Bush et 8 autres, fut connu sous le nom de MJ-12, dans le cadre de l'opération Majority.

Par la suite, battu par Ronald Reagan aux élections, il devient son vice-Président à partir de . En , toujours à ce poste, Bush fait campagne pour la présidence. Le , lors d'une conférence à Rogers (Arkansas), il est interpellé par l'ufologue Charles Huffer sur les ovnis : Monsieur Bush, allez-vous révéler aux citoyens la vérité sur les ovnis ? Sans réponse, Huffer lance : Vous l'aurez, vous l'aurez, c'est prévu. (...) Déclassifiez le dossier et dîtes nous tout, ok ? - Ok, d'accord, finit par répondre Bush. A la sortie de la conférence de presse, Huffer en remet une couche : Tenez votre promesse ! - D'accord, répond Bush, en ajoutant : pourquoi ne me donnez-vous pas ces informations ? Huffer répond : Vous êtes un homme de la CIA. Vous connaissez le dossier. - J'en connais une partie, répond Bush, une bonne partie. Si nous trouvons de quoiq>'agit, nous serons très intéressés Bonvin, F.: "Bush Junior est les ovnis"

Bush est vice-président jusqu'en où il sera lui-même élu Président des États-Unis, jusqu'en .

Georges Bush
George Bush

En , Bush refuse de signer l'Intelligence Bill du Congrès en raison de la nouvelle définition proposée pour les activités spéciales à la suite du scandale de l'Irangate, qui aurait pu avoir un effet négatif sur la diplomatie américaine par leur manque d'effet dissuasif.

En revanche, le , Bush signe une loi réglementant plus strictement l'engagement d'activités spéciales. Cette loi soumet toutes les agences officielles américaines impliquées dans des activités clandestines à une surveillance parlementaire. La loi requiert une autorisation présidentielle signée pour toute activité clandestine, qui doit être assortie d'objectifs en politique étrangère clairs, tandis que l'engagement d'organisations tierces doit être explicitement mentionné.

La même année , avec la fin de la guerre froide et les critiques sur l'inutilité croissante du projet SDI, Bush demande une révision plus limitée du projet, utilisant des missiles au sol sur un seul site.