"Documents", SCEAU, mai 2010

L'affaire de Cergy-Pontoise, si elle a fait couler beaucoup d'encre pour du vent, nous permet tout de même de nous rendre compte de beaucoup de choses dont certains d'entre nous n'avaient même pas conscience. Nous en tiendrons compte à l'avenir.
A mesure que nous investiguions, nous n'avons pu que constater avec quelle régularité tout s'écroulait comme un chateau de cartes. Il suffisait que nous tentions de vérifier une information précise, une affirmation, pour qu'aussitôt elle se réduise à une déformation volontaire de la vérité ou un simple mensonge.

Lorsque nous avons reçu la note technique du GEPAN concernant cette affaire, il a bien fallu que nous nous rendions à l'évidence : de cette aventure, il ne reste rien dans l'ombre, ou presque.

Nous avons recherché ce qui avait bien pu donner l'idée à Jean-Pierre, Salomon ou Franck de monter cette "fumisterie". Dans ce but, il nous a fallu rechercher toute l'information concernant des publications, émissions TV ou manifestations diverses précédant de peu le fameux . Comme les 3 "témoins" affirmaient ne connaître le phénomène ovni qu'à travers la Presse non spécialisée (comme monsieur-tout-le-monde) et ne pas lire de livres traitant du sujet, on pouvait penser qu'ils n'avaient pas eu de documentation suffisante pour monter un tel "bateau". Nous allons voir que rien n'est moins sûr, car ce mois de était assez chargé en informations concernant le phénomène ovni et ceci par les voies accessibles à monsieur-tout-le-monde. Jugez plutôt :

Il ne faut pas oublier non plus, selon ce qui est écrit dans "Contact OVNI Cergy Pontoise en p. 84, que cette région du Val d'Oise fut "particulièrement survolée". En effet, dès le , L'Echo de Cergy titrait : "Eragny, appel à témoins. Mystère: Des OVNI dans le ciel du Val d'Oise ?"
Une journaliste, Iris Billon Duplan, voisine de Jean-Pierre Prévost et de Salomon N'Diaye, relatait dans son article du (Gazette du Val d'Oise), une observation d'ovni en . En réalité, elle y faisait brièvement allusion en 3 lignes, mais selon les gendarmes de Cergy il y eut effectivement en une observation d'ovni au sens le plus large. Ce qui ne veut pas dir e une intervention d'extraterrestres.

Voulant vérifier certaines affirmations journalistiques, nous avons dû rendre visite à Philippe Prévost, le frère de Jean-Pierre. Il est bien correspondant local pour l'APRO. Il s'intéresse depuis longtemps aux ovnis. Selon ses dires, il se documentait déjà à l'âge de 14 ans et à cette époque, bien entendu, il vivait chez ses parents en compagnie de Jean-Pierre. De ce fait, et toujours selon lui, Jean-Pierre n'était pas un ignare en ce qui concerne les ovnis et "l'ufologie" mais il se moquait de lui et de ses soucoupes (ce qu'on s'est bien gardé de révéler dans une enquête scientifique et avancée). Philippe affirme ne pas avoir documenté son frère sur le sujet et ne pas avoir cherché à savoir si ce dernier disait vrai. Tout de même, il nous a fait remarquer qu'il avait noté un changement dans le comportement de Jean-Pierre quelques temps avant le 26 nov 1979 : ...Il semblait préoccupé, pensif...>

Lors des nombreuses discussions que nous avons eu avec différentes personnes ayant de près ou de loin, quelque chose à voir avec cette affaire, on nous apprend que lors d'une conférence organisée par une association à caractère "ufologique" (le à Villebon-sur-Yvette), il fut question de Cergy Pontoise. Monsieur Pierre Guérin, présent dans la salle, serait intervenu pour dénoncer le canular :

.q>journaliste de TV, monsieur Robert Roussel, a un ami qui a très bien connu Jean-Pierre Prévost et ce dernier était surtout connu pour son goût du canular dès l'école primaire !...

On nous dit aussi que monsieur Jacques Pradel (France Inter) était présent lui aussi dans la salle de cette conférence.
Nous essayons donc de joindre monsieur Pradel, mais nous n'avons pas de chance, il est rarement disponible. Nous essayons du côté de monsieur Guérin, mais une bonne âme nous avait donné une fausse adresse et un n° de téléphone fantaisiste. Enfin, nous écrivons à monsieur Roussel (FR3 Aquitaine). Ce dernier nous répond par courrier et confirme l'existence de cet ami ayant connu J.-P. Prévost mais ne nous donne aucun détail. Par la suite, nous avons échangé quelques lettres avec monsieur Roussel et il ne nous cacha pas qu'il ne croyait absolument pas à l'authenticité de l'affaire en question, seulement il ne voulait pas nous révéler certains faits qui devaient demeurer confidentiels. Nous avons fort bien compris et nous n'avons pas insisté. NOus devons tout de même faire remarquer que monsieur Roussel est une des rares personnes qui daignèrent répondre à notre courrier et proposèrent de nous aider dans la mesure du possible.

Lorsque nous sommes allés jusqu'à Chateauroux pour y rencontrer J.-P. Prévost, nous lui avons demandé, entre autre, si vraiment il avait l'habitude de faire des farces. Il nous a répondu : Bien sûr que je suis un farceur ! J'ai toujours aimé faire des farces...

De plus, dans la notice technique produite par le GEPAN (NT6), nous apprenons qu'effectivement, au lycée, Jean-Pierre avait laissé le souvenir d'un individu ayant le goût du canular, tout comme à la maison des jeunes de Pontoise d'ailleurs.

Avec le recul du temps, nous avons, nous avons pu constater qu'il a conservé ce goût pour les gags. On peut même dire que cela ne va pas en s'améliorant car il le don de s'entourer de personnages à l'imagination aussi débordante que la sienne.

Nous apprenons aussi (NT6) que, contrairement à ce qui est écrit à la page 35 de Contact OVNI Cergy Pontoise, Franck Fontaine avait vu le film "Rencontre du 3ème type" avant les événements du 26 nov 1979. Il a avoué cela le 4 déc 1979 aux enquêteurs du GEPAN, ainsi que son intérêt pour ce qui se rapporte au spiritisme.

En fouillant dans ce qui avait été publié avant le , sans pour autant passer pour de la "documentation" et que pouvait avoir lu nos 3 "témoins", nous avons découvert un programme TV assez intéressant : Télé Poche. Dans ce programme TV, accessible à monsieur-tout-le-monde, figurait un roman-photo et pas n'importe quel roman :

Dès le , commence dans Télé Poche la parution d'un roman-photo où il est question d'ovni, d'enlèvement, de personnes ayant un rôle bien défini LR : une programmation en quelque sorte !, d'une kidnapée qui retrouve la mémoire progressivement. Interrogée sous hypnose, la victime se souvient de l'enlèvement et de 2 êtres, un homme et une femme.
Il est aussi question de lueurs éblouissantes qui obligent les témoins à stopper leur véhicule, de terrain tiède comme après le passage d'une source de chaleur, de gens qui "savent beaucoup de choses" mais qui gardent le silence de peur de ne pas être crus. Grâce à l'enquête et au témoignage d'un journaliste très connu NDLR: Celui-ci joue d'ailleurs son propre rôle dans ce feuilleton , la parole des témoins ne peut être mise en doute. Un grand spécialiste des ovnis (??) annonec au journaliste que c'est lui, le journaliste, et non pas la victime de l'enlèvement, que les extraterrestres veulent contacter.

A raison d'un d'un par semaine, 8 épisodes de ce roman viennent de paraître lorsque survient "l'enlèvement" de Franck Fontaine le 26 nov 1979 à Cergy Pontoise.

Par la suite, dans ce même roman-photo, il sera question de visiteurs célestes ayant des intentions pacifiques, de l'enlèvement du journaliste lui-même (en l'occurence Yves Mourousi, de TF1 comme Jean-Claude Bourret), par 2 extraterrestres qui portent des médaillons autour du cou et de grandes robes blanches. Dans la soucoupe, Yves Mourousi sombre dans une demi-torpeur : On donne des ordres à son cerveeau. Il se réveille, comme par enchantement, debout sur la terre ferme. Ensuite, il constate à sa montre qu'il s'est écoulé très peu de temps, trop peu ! Il ne comprend pas NDLR : D'autres, plus avancés et plus scientifiques, auraient très bien compris qu'il s'agit là de la fameuse contraction spatio-temporelle à vortex réversible et lavable comme tout ufologue débutant le sait pertinemment.

Le journaliste prend conscience de sa mission (d'autres auraient parlé d'unb pion de plus sur l'échiquier cosmique). Plus tard, il reçoit la visite de son extra-terrestre dans les studios de TF1. Ce dernier lui annonce que depuis très longtemps la Terre est veillée, surveillée, protégée par des habitants de l'univers, plus ou moins discrètement. Il charge Yves Mourousi de transmettre un message à la TV, ce qui est fait dans le dernier épisode :

...C'est un message de paix et d'amitié. Il s'agit de notre civilisation. Des êtres étrangers à notre planète mais qui savent de quoi ils parlent, ne veulent pas la voir disparaître comme tant d'autres. Ils nous demandent de nous protéger nous-mêmes, de nous entendre entre nous, ne serait-ce que par pur esprit de conservation. Il faut les écouter. Après tout nous ne sommes qu'une seule et grande race : la race humaine...

- Troublant comme coïncidence, ne trouvez-vous pas ? Ce roman a été publié du au dans les n° 712 à 725 de Télé Poche. Notez que la parution de ce feuilleton recouvre largement la période des événements du 26.

Lorsque naïvement nous avons demandé à Franck Fontaine des éclaircissements au sujet de cette coïncidence, il nous a répondu simplement que ni lui, ni Jean-Pierre ne lisaient ce programme TV. Cependant, lorsque nous avons demandé à Hélène et Joël Mesnard, qui avaient passé quelques temps en compagnie de nos 3 "témoins" en , s'ils n'avaient pas regardé la TV chez Jean-Pierre Prévost et s'ils n'avaient pas, par hasard, consulté de programme TV, Hélène nous a répondu affirmativement en précisant qu'il s'agissait de Télé Poche.

Mais ceci ne constitue pas une preuve absolue, tout juste un élément qui nous a fait douter. Cependant, ceci permet de constater qu'il n'est pas besoin de se constituer une collection de revues ou de livres traitant du sujet pour monter un scénario, tout y était.

D'autres informations nous sont parvenues concernant des faits survenus avant le . Par exemple, la rumeur selon laquelle Jean-Pierre Prévost aurait été vu lors d'une conférence donnée par un hypnotiseur très connu, à Cergy-Pontoise. Nous avons tenté de vérifier cette affirmation auprès d'"ufologues" ayant enquêté sur cette affaire, mais ils ont refusé de nous donner des détails et surtout des preuves de leurs affirmations, soit en éludant les questions que nous posions ou bien simplement en faisant le mort. Des entrevues furent décidées, mais, pas de nouvelles. C'est ce que nous appelons "noyer le poisson". Nous investigations sur ce point nous amenèrent à rencontrer un ancien membre du personnel du Novotel de Cergy. Selon lui, quelques temps avant le 26 nov 1979, il y eut bien une représentation "d'hypnose" dans une salle de ce Novotel mais il ne pu rien nous apprendre de plus qui puisse nous aider, le temps avait passé...

Le , la veille de l'enlèvement de Franck Fontaine, de , FR3 diffusait une émission ayant pour sujet les OVNI : "Les Mystères du Ciel". Participation : J.-C. Bourret, Pierre Kholer, Paul Muhler, et Jean Goupil.

Dans Contact OVNI Cergy Pontoise, l'auteur principal écrit que les "témoins" n'ont pas vu cette émission : ...Surtout pas Franck Fontaine qui aidait sa mère au marché.

Franck d'accord, mais les autres ? Rien ne prouve qu'ils n'ont pas vu cette émission. De toutes façons, nous avons vu qu'ils n'avaient pas besoin de cela, mais ceci permet de constater l'intérêt soudain que montraient les médias pour le phénomène ovni en ce mois de et de reconnaître, une fois de plus, que les constantes du phénomène, et nombre de descriptions, sont maintenant à la portée du "grand public" et des plaisantins. Ces derniers n'ont plus besoin de se procurer de la "documentation" pour monter les meilleurs "bateaux".

En ce qui concerne la veille des événements du , nous avons appris que, contrairement à ce qui fut écrit par la suite aussi bien dans les livres, revues et journaux, nos mousquetaires n'étaient pas 3 à passer la nuit dans l'appartement de J.-P. Prévost, ni 4 comme il se doit, mais 5 !

Ce petit détail fut caché soigneusement au grand public mais pas aux gendarmes ni à certains enquêteurs. Nous avons d'ailleurs en notre possession un enregistrement très intéressant. Il en est question dans le bulletin du CSERU du 4ème trimestre 1980 NDLR : Voir La Magouille de Cergy-Pontoise, texte rédigé par Inès Jader. P.S.: Pour identifier Inès Jader, il suffit de mettre les lettres dans l'ordre.

...