Le cigare (ou "cylindre" inféré) est probablement la 3ème forme d'ovni la plus souvent rapportée, avec la sphère et la soucoupe.

En des temps reculés, on parlait d'observations de poutres ou d'épées par exemple. Par la suite, avec les premiers témoignages d'airships (généralement présentés comme des dirigeables révolutionnaires) on commence à parler d'aéronefs en forme de cigare et autres de vaisseaux aériens à forme de "saucisse".

Méprises possibles

De telles descriptions peuvent cependant prêter à confusion si leur vitesse n'est pas indiquée. Une "poutre" ou un "cigare", souvent décrits "enflammés" peuvent en fait être le témoignage d'observations de météores, traçant des traits brillants dans le ciel, s'ils ont été observés en déplacement très rapide (comme ce peut être le cas en par exemple). En des temps plus contemporain, on peut également envisager l'hypothèse de missiles pour des cigares rapides (fusées fantômes de typiquement).

A des vitesses moindres ou nulles, elles peuvent également êtres envisagées comme des variations plus ou moins écrasées de cercles, susceptibles de constituer des méprises (feux artificiels ou cercles naturels tels des astres comme le Soleil, la Lune ou dans une moindre mesure - beaucoup plus petits - des planètes comme Vénus, nuages applatis, ballons dirigeables).

En fait, même sans lui attribuer une origine connue, un ovni peut être perçu comme un cigare de près mais comme un disque de loin, et vice versa (comme le au Maroc).

Théories

Outre les méprises possibles, diverses théories ont été avancées pour expliquer ovnis de formes cigaroïde. Outre le renvoi à d'autres formes (un ovale allongé peut être confondu avec un cigare et vice versa), plusieurs auteurs Michel, Aimé Bonvin, Fabrice: "Surface patterns", Farfadet ont réfléchi à la question.

HET

Dans l'HET, les ovnis en forme de cigare sont souvent interprétés comme d'imposants "vaisseaux-mères" (motherships) d'où s'échappent de soucoupes classiques Comme relaté dans l'observation de Nuremberg dès , plus petites. On en a divers exemples, plus ou moins suspects (Adamski, Ferriere).

On a aussi envisagé que les cigares puissent être en fait être constitués de l'accumulation de soucoupes les unes sur les autres.

A noter au passage que les formes de cigare et de soucoupe ne sont pas très éloignées l'une de l'autre (une soucoupe très applatie / un cigare légèrement arrondi), et on peut exclure que le témoignage puisse parfois rapporter l'une ou l'autre de ces formes pour un même phénomène.

Orthothénie

Aimé Michel, dans sa théorie de l'orthothénie, posera l'hypothèse que de tels vaisseaux mères cigaroïdes (et verts généralement) se trouvent régulièrement aux intersections des lignes (de plus petits vaisseaux partants des premiers selon une configuration en étoile).