Hoyt S. Vandenberg National Archive
Hoyt S. Vandenberg [National Archives]

Vandenberg naît à Milwaukee (Wisconsin) en 1899. Neveu du Sénateur Arthur Vandenberg, il grandit à Lowell (Massachussets) et sort diplômé de l'Académie Militaire des Etats-Unis en 1923, affecté à l'Armée de l'Air.

Chef du renseignement militaire pendant de la seconde guerre mondiale.

En 1946-6, il succède à l'amiral Sidney W. Souers au poste de DCI et reçoit le contrôle du CIG (remplaçant l'OSS, et qui va devienir la CIA) et est membre du NIA par Ordre Exécutif. Partisant d'une gestion beaucoup plus aggressive que son prédécesseur, il obtient rapidement une plus grande indépendance du budget du CIG, ainsi qu'une augmentation de sa taille (il recrute 300 nouveaux agents) et de ses prérogatives (il obtient notamment l'autorisation de collecter des renseignements en Amérique Latine, jusque-là prérogative du FBI).

Chef de l'Etat-Major du Corps Aérien (1947)

Son rôle de DCI va lui servir de tremplin pour atteindre son objectif de direction de l'Armée de l'Air. En 1947-4, il quitte son poste de DCI pour retourner à l'USAF, et est remplacé par Roscoe Henry Hillenkoeter en Mai. Le 7-7 — comme le confirment les archives du Pentagone — Vandenberg rencontre le général Curtis Emerson LeMay du SAC au sujet des soucoupes volantes. En effet, depuis l'observation de Kenneth E. Arnold, le 6-24 de la même année, la presse consacre un bon nombre d'articles à ces mystèrieux objets parcourant le ciel américain.

Hoyt VandenbergLe 1er octobre, il est promu général, et devient chef d'état-major de l'USAF. C'est cette année-là, en 1947, qu'il aurait été membre du groupe Majestic 12, sous le nom de code MJ-5, d'après les documents MJ.

Le 1948-4-30, il est nommé Commandant de l'USAF, succèdant au général Carl Andrew Spaatz. En Août, lorsqu'il reçoit le rapport de la première génération d'expert du projet Sign indiquant que les ovnis sont probablement des véhicules d'origine interplanétaire, et refuse ces conclusions. Il ordonne de le détruire.

Le 1952-3-6, Truman le confirme pour un 2nd mandat de Commandant de l'USAF, nomination confirmée par le Sénat le 4-28 suivant. Il reste à ce poste jusqu'au 1953-6-30, date où il quitte l'armée, et est remplacé par le Nathan Farragut Twining.

Vandenberg décède le 1954-4-2.