Roy F. Craig
Craig

Craig naît le , sur la terre que ses parents, Anna et Philip Craig, cultivent sur la Florida Mesa. Il fait ses études au lycée de Durango. Il entre ensuite à la faculté de Fort Lewis sur le vieux campus de Hesperus, mais ses études sont interrompues par le service militaire dans l'Armée US lors de la 2nde guerre Mondiale.

A son retour à la vie civile, Craig poursuit des études à l'Université du Colorado et à Caltech, avant de recevoir un doctorat en physique-chimie de l'Université de l'Iowa, où il devient assistant de recherche à l'Institut pour la Recherche Atomique. Il travaille pour Rocky Flats à Boulder, est professeur associé et coordinateur de Sciences Physiques dans la Division des Etudes Intégrées pendant 2 ans, enseigne aussi au Collège de Clarkson, et aide à mettre en place le Four Corners Research Institute, qui offre un service d'investigation environnementale et autres services scientifiques. Il enseigne également en visite à l'Université de Hawaii et à Ponape, une île du Pacifique Sud.

Projet Colorado

En , Craig est professeur associé à l'Université du Colorado, lorsque cette dernière reçoit la charge de l'enquête sur les ovnis.

Carte officielle d'identification du projet Colorado
Carte officielle d'identification du projet Colorado d'étude des ovnis. Il l'utilisera une fois pour éviter d'être arrêté lorsque la police fit une descente dans un bar de Bogota (Colombie) où il essayait d'acheter des émeraudes au marché noir © Roy Craig

En , Robert J. Low contacte Craig pour voir s'il est toujours intéressé de travailler sur le projet d'études des ovnis du Colorado. Craig étant relativement occupé, ils s'entendent tout de même pour qu'il travaille comme enquêteur-en-chef, d'abord à temps partiel, puis à plein temps. Plus tard, il reconnaîtra avoir accepté en espérant trouver une preuve que des créatures de l'espace avaient visité la Terre : Je recherchais une preuve physique, dira-t-il. J'espérais que ce soit plus que juste quelque chose dans l'esprit de quelqu'un. J'aurais voulu trouver un véhicule ou quelque visiteur étrange. Mais ça n'a pas tourné comme çà.

Dans ses enquêtes, Craig rencontre une grande variété de personnes. Ils y avait tout le spectre, dira-t-il. Certains étaient des hommes d'affaire. Certains d'entre eux avaient des boulots sûrs, responsables et avaient l'air de gens normaux. Ils semblaient généralement convaincus de ce qu'ils disaient.

Le , il se rend chez Raymond E. Fowler pour discuter de certains rapports d'observations. Ce dernier, ayant des contacts professionnels avec les sites de missiles Minuteman, lui parle des incidents des vols Echo et Oscar, où des ovnis auraient été observés. Craig est intéressé Salas, R. L.: "Back To Montana", The UFO Chronicles, 6 oct 2009. Du 9 au 14 octobre, se rend à la base de Malmstrom avec les objectifs suivants :

  1. Revoir avec le lieutenant-colonel Lewis Chase sa rencontre avec un ovni en alors qu'il pilotait une mission d'entraînement en tant que commandant de vol d'un RB-47.
  2. Films de Mariana :
    1. Voir auprès des gens qui les ont visionné avant et après que l'USAF les récupère, pour voir si l'on peut confirmer factuellement les affirmations de Nick de coupage du film.
    2. Localiser et vérifier auprès de l'ancienne Virginia Raunig, qui était avec Nick lors de la prise de vue, pour avoir sa version de ce qu'elle a vu.
    3. Autres observateurs des objets, s'il y en a eu.
  3. Voir la défaillance du missiles Minuteman du vol Echo du . Rumeurs d'une présence d'ovni associée. Peut-on établir un tel lien ?
  4. Détails de canular photographique.

Le Mémo Low

Lorsque l'on propose à Craig de faire des conférences sur le projet du Colorado à des ateliers aérospatiaux pour des enseignants en Oregon, et comme il n'a pas été là aux débuts du projet, ce dernier demande à Low où il peut trouver des informations sur le démarrage du projet. Low lui indique un dossier, où Craig fait une découverte surprenante : Lorsque je lus le mémo de Low à Archer et Manning, mon estomac se retrouva coincé dans la gorge. Il impliquait clairement que nous étions dans une non-enquête de nettoyage, visant probablement à dégager l'Air Force de la critique publique. Au moment où il lit le mémo, dans les locaux du projet, se trouve au bureau d'à côté Norman E. Levine, auquel Craig montre le document. Alors que ce dernier se dit que l'avis de Low n'implique pas celui du Edward Ulher Condon ni le sien, Levine reste quant à lui scandalisé et le mémo fait rapidement le tour du bureau.

Fin , Levine annonce à Craig que lui, David R. Saunders, Josef Allen Hynek et James E. McDonald se sont retrouvés à Denver. Ils sont convaincus de l'issue "négative" du rapport Condon et de la probable recommandation de ce dernier de mettre un terme à toutes enquêtes officielles sur les ovnis, et se sont entendus sur l'idée d'un "rapport alternatif" suggérant l'HET et la nécessité du financement d'autres recherches, qui poserait en outre les bases d'une nouvelle organisation de professionnels étudiant les ovnis. Il incite alors Craig les rejoindre, sans succès : Craig dit ne disposer d'aucune preuve irréfutable qui pourrait soutenir une conclusion différente de celle de Condon Craig, R. F.: Ufos: An Insider's View of the Official Quest for Evidence, Denton: University of North Texas Press 1995, p. 191 .

En il travaille avec Hynek sur le cas de Calgary dans le cadre de ce rapport, ainsi que sur 3 de ses chapitres Craig, R. F.: "Field Studies", Scientific Study of Unidentified Flying Objects, 1968 Craig, R. F.: "Direct Physical Evidence", Scientific Study of Unidentified Flying Objects, 1968 Craig, R. F.: "Indirect Physical Evidence", Scientific Study of Unidentified Flying Objects, 1968.

Craig et son livre
Craig et son livre

En , Craig écrit à propos de ses expériences dans son livre sur les ovnis :

Les croyants en une visite extraterrestre voulaient que le rapport Condon laisse au moins la question ouverte, pour considérer certaines observations non inexplicables comme des phénomènes ordinaires, et que le mystère reste vivant et fort. Dans la mesure où le rapport Condon ne fit pas cela, et réduisit par conséquent à néant l'illusion, le public obtint plus qu'il n'en voulait. Les êtres humains ne veulent pas abandonner leurs illusions. Nombre d'entre eux, bien sûr, n'agiront pas de la sorte, et rationaliseront leurs illusions et rejetteront simplement les éléments non-conformes.

Il utilisera le pseudonyme de John D'Arcey ("R" & "C") pour écrire une "chanson ovni" par exemple.

En , lors de la célébration du cinquantenaire de l'incident de Roswell sur les lieux, un journaliste demande à Craig s'il ne trouve pas absurde de voir des gens célébrer... rien du tout. Craig répond : Pourquoi pas ? Regardez combien ils s'amusent. Pour lui, leurs croyances ne sont pas plus irritantes que d'autres choses à honorer les Dimanche matin.

Par la suite la Texas A&M University's Cushing Memorial Library lui demande d'être dépositaire de ses archives. Craig accepte, donnant donne 9 boîtes de ses papiers pour la à la Science Fiction and Fantasy Research Collection au détriment du Collège de Fort Lewis pour que ceux-ci bénéficient d'un local climatisé, catalogué de manière adéquate et accessible.

En , interrogé par le Herald (à qui Craig écrivait régulièrement) au sujet des ovnis, Craig déclare : Je les adore. (...) Les signalements d'ovnis ont changé la culture populaire de sorte que les gens acceptent la fait probable qu'il y ait des intelligences ailleurs (...) Cela a sorti les gens hors de l'ornière de penser que l'univers entier a été créé pour l'homme. Sur la question de la nécessité d'une nouvelle étude complète sur le sujet, Craig déclare : Pas à moins que quelque chose de différent n'arrive. Les rapports ne sont pas vraiment obsolètes. C'est assez consistant.

Après une lutte avec le cancer, Craig meurt le 18 mars 2004 dans son Ranch de La Boca Ranch, au Sud d'Ignacio.

"UFOs and Llamas", Durango Herald, 2 Novembre 2003 Marquis, A. M.: Who's who in the world, 2001