George Scratchley Brown

George S. Brown

Brown naît à Montclair (New Jersey). Il fait ses études au lycée de Leavenworth (Kansas), puis après un an à l'Université du Missouri, il reçoit une affectation du congrès à l'Académie Militaire américaine de West Point (New York), en 1937.

Sa première affectation après sa formation de pilote est à Barksdale Field (La.) où en tant que membre de l'équipe du 93ᵉ Groupe de Bombardement, il pilote des B-24 Liberators. Il va alors à Fort Myers (Floride), où il vole dans la patrouille anti-sousmarine.

Seconde guerre mondiale

En août 1942 il pilote dans le 93ᵉ Groupe de Bombardement en Angleterre, en faisant le premier groupe de B-24 à rejoindre la 8ᵉ Air Force. Jusqu'en avril 1944, il sert à diverses positions dans ce groupe, dont le commandement du 329ᵉ Escdron Bombardier, les opérations de groupe puis officier exécutif. C'est en tant que tel qu'il prend part au fameux raid à basse altitude sur les raffineries d'huile de Ploesti (Roumanie) le dimanche 1 août 1943. Le 93ᵉ Groupe est le second de cinq groupes de B-24 qui partent sur Ploesti depuis une base temporaire à Bengasi (Lybie). Le 93ᵉ groupe, dirigé par son commandant, perce les fortes défenses pour toucher trois des six raffineries cibles. L'appareil leader et 10 autres sont abattus ou s'écrasent sur la cible. Brown, alors major, prend la tête du 93ᵉ et l'emène à nouveau vers Bengasi. Il reçoit la Croix pour Distinction de Service pour ses actions dans cette mission.

En mai 1944 Brown est nommé officier asssitant pour les opérations de la 2de Division Aérienne. Il occupe des responsabilités similaires en mai 1945 aux Quartiers Généraux du Commandement de l'Entraînement Aérien de Fort Worth (Texas). En l'année suivante il rejoint le Commandement de la Défense Aérienne à Mitchel Field (N.Y.) comme assistant au Chef d'État-Major Aérien, puis devient assistant adjoint pour les opérations.

Corée

Durant la guerre de Corée en 1950, il devient commandant du 62ᵉ Groupe de Transport de Troupes à la base de l'USAF de McChord (Washington), qui opère entre la côte Ouest et le Japon. Durant l'année suivante et pendant le début de l'année suivante, il commande la 56ᵉ Escadrille de Chasseurs à la base USAF de Selfridge (Michigan) et en mai 1952 rejoint les Quartiers Généraux de la 5ᵉ Air Force à Seoul (Corée) en tant que directeur des opérations.

En juillet 1953 Brown prend le commandement de la 3525ème Pilot Training Wing à la base USAF de Williams (Arizona). Il entre au Collège National de Guerre en 1956, et une fois diplômé en l'année suivante sert en tant que responsable auprès du Chef d'État-Major de l'USAF. En il est sélectionné comme assistant militaire du Secrétaire Adjoint à la Défense, puis directement du Secrétaire à la Défense.

En août 1963 Brown devient commandant de la Eastern Transport Air Force à la base USAF de McGuire (New Jersey). En septembre 1964 il est sélectionné pour la Joint Task Force II, une unité d'État-Major interarmées formée à la base de Sandia (Nouveau-Mexique) pour procéder aux essais des systèmes d'armement de tous les services militaires.

De août 1966 à août 1968, il sert comme assistant du président, aux États-Majors Unifiés à Washington (D.C.). Il prend alors la charge du commandement de la 7ᵉ Air Force et devient également commandant adjoint des opérations aériennes d'assistance militaire des États-Unis au Vietnam. En tant que commandant de la 7ᵉ Air Force, il est responsable de l'ensemble des attaques de combat aérien de l'USAF et des opérations de soutien et de défense aérienne en Asie du Sud-Est. À cette position MACV, il est conseiller pour tous les sujets touchant au soutien tactique aérien et coordonne les opérations des États-Unis et de la République du Vietnam pour le domaine de responsabilité du MACV.

Observation (1968)

Cet été là, Brown a eu affaire à des objets volants non identifiés :

Je ne sais pas si cette histoire a déjà été racontée ou non. On ne les appelait pas ovnis. On les appelait hélicoptères ennemis. Et on les vit uniquement la nuit et uniquement en certains endroits. Ils furent observés près du DMZ au début de l'été 1968. Et cela déboucha sur un léger affrontement. Pendant la bataille, le destroyer Australien fut touché et nous ne trouvâmes aucun ennemi, il ne restait plus que nous lorsque quand tout ceci fut terminé. Cela aboutit à des tirs, et il n'y avait aucun ennemi impliqué, mais nous réagîmes à chaque fois. Toujours après la nuit. La même chose arriva à Pleiku dans les Highlands en 1969a 16 Octobre 1973, déclaration à une conférence de presse en Illinois.

En septembre 1970 en tant que général Brown commande l'AFSC, dont les quartiers généraux sont à la base USAF de Andrews (Md.). Il est nommé chef d'état-major de l'USAF par le président, officiellement le mercredi 1 août 1973. Le dimanche 16 octobre, il relate l'incident du début de l'été 1968 à une conférence de presse en Illinois.

A partir du lundi 1 il dirige l'État-Major Inter-Armées du DoD. En tant que tel, il est conseiller militaire pour le président, le NSC et le secrétaire à la défense.

Brown décède en 1978.