Alexander naît en à New York (USA).

Armée

En , Alexander entre dans l'Armée US comme soldat et monte jusqu'au grade de sergent 1ère classe, suit l'OCS.

A partir de 1966, il commande les équipes "A" (bérêts verts) des Forces Spéciales au Vietnam et en Thaïlande, jusqu'à début 1969.

En , il obtient une licence en sociologie de l'Université du Nebraska, puis en une maîtrise en éducation de l'Université Pepperdine. À partir de il devient DRH de l'Armée à Fort McPherson (Georgie), jusqu'en . En , il obtient un doctorat en éducation de la même matière de l'Université Walden.

IG

Par la suite il intègre l'Inspection Générale du Département de l'Armée à Washington, pendant 2 ans.

INSCOM

Alexander
Alexander, officier d'état-major au Commandement du Renseignement et de la Sécurité US dans les années 1980s "Paranormal Soldier: John Alexander From Special Services to spoon-benders and UFOs", Fortean Times n° 264

En , après qu'il ait intervenu dans une grande conférence civile sur les phénomènes psi dans la région de Washington, une amie de l'organisatrice parle de lui à son mari, Richard Stillwell (général 5 étoiles à la retraite, alors sous-secrétaire à la défense), qui l'invite à le rencontrer. Rapidement, il est recruté à l'INSCOM, sous la direction du major général Stubblebine. Il devient "Directeur de la Technologie Humaine Avancée" Un poste créé pour l'occasion dans le commandement du Renseignement de l'Armée à Arlington (Virginie).

Une fois là-bas, il est appelé par un ancien collègue de l'IG, le lieutenant colonel George Sarran, qui est saisi de l'affaire Cash-Landrum, pour participer à l'enquête (qui ne débouchera sur rien).

jusqu'en . En Il devient ensuite responsable de l'intégration de la technologie du Commandement du Matériel de l'Armée à Alexandria (Virginie), jusqu'en 1985, et enfin directeur des concepts avancés du commandement des laboratoires de l'Armée à Aldelphi (MD), jusqu'en 1988 "Levels of Involvement & Ties to Skinwalker", Skinwalker Ranch.

Son personnage est dépeint dans Les Chèvres du Pentagone Johnson, Ron: The Men Who Stare At Goats, , adapté en film en comme un des principaux partisans du développement d'armes non-léthales durant des décennies, influançant les militaires par ses idées et recherches issues du New Age.

Il serait aussi le "Pingouin" de la "Volière" Boylan, R. J.: "Birds of a Feather No Longer: Policy Split Divides Aviary UFO- Secrecy Group" 1995, 1996, 2003 Hanks, Micah: "Colonel John Alexander on LSD: 'not only NO, BUT HELL NO'", 12 novembre 2009 impliquée dans des manipulations sur les ovnis.

Alexander
Alexander

Par la suite il est dirige le Bureau des Concepts de Systèmes Avancés (ASCO) du commandement des Laboratoires de l'Armée US. En 1988, il prend sa retraite avec le grade de colonel d'infanterie.

LALN

Il rejoint alors les LALN où il est responsable d'un programme de développement du technologies de défense non-léthale, jusqu'en .

En , il fait des études supérieures à l'UCLA, puis en 1991 au MIT et en 1993 à Harvard.

Manager, anti-material technology, Defense Initiatives Office, 1988-91. Program manager, contingency mission technology, Conventional Defense Technology. Visiting scientist, Los Alamos, 1995 to present. Panelist, National Institute of Justice, 1994. Adj. professor, Graduate School, Union Institute, 1992 to present. US delegate to NATO, advanced group aerospace R & D, 1994 to present.

A partir de , il est directeur de la liaison scientifique du NIDS.

Il donne divers briefings aux plus hauts niveaux du gouvernement y compris à la Maison Blanche, le NSC, des membres du Congrès, le DCI, et d'autres responsables de Défense. Il rencontre aussi des chefs d'industrie, presented at academic institutions, including Columbia, Harvard and MIT. In 2004 he was invited to address the German Bundestag. In 2005 he went to The Hague and addressed international delegates to the Chemical Warfare Convention. Later his civilian U.S. Government position afforded him SES equvalancy.