Vers la fin de l'année , le NSC demande officiellement à la CIA d'enquêter sur les ovnis et sur la menace éventuelle qu'ils représentent. L'OSI, bureau dépendant de la CIA, crée alors l'IAC, qu'il charge de cette mission. Les avis de ce comité sont rendus dans le rapport de la "Commission Robertson", dont les réunions secrètes sont organisées à partir du . Cette commission tire son nom (Robertson Panel) de son illustre président, le docteur Harold P. Robertson, physicien travaillant lui-même pour la CIA.

Ont participé à la Commission Robertson :

La commission examine divers documents, dont le film de Tremonton, dont elle confie l'analyse au NavPIC. Ce dernier conclue à des objets lumineux non-identifiés très rapides. La commission analyse le film pendant des heures. Puis on leur montre un film où des oiseaux de mer se reflétent dans le Soleil, ce qui crée un effet de luminosité intense. La commission en conclut alors que les objets étaient probablement des oiseaux.

Cette commission conclue que le phénomène ovni ne représentait aucun danger militaire ou scientifique. Elle indique cependant que :

Le fait que l'on insiste continuellement sur ces phénomènes constitue une menace pour l'ordre public.

ce qui l'amène par exemple à recommander la surveillance (c'est-à-dire une infiltration) d'association ufologiques :

La Commission a eu connaissance de l'existence de groupes comme les "Enquêteurs civils sur les soucoupes volantes" de Los Angeles et l'"Organisation pour les recherches sur les phénomènes aériens" du Wisconsin (APRO). Nous pensons que de telles organisations doivent être surveillées en raison de leur grande influence sur l'opinion publique si des observations se produisaient à grande échelle. L'apparente irresponsabilité et l'utilisation possible de tels groupes dans des buts subversifs ne doivent pas être sous-estimés.

Une fois ses conclusions rendues, la commission fut dissoute dans le mois qui avait vu sa naissance. On en profite pour dissoudre également le NavPIC et ses conclusions, le remplaçant par le NPIC, cette fois dépendant de la CIA.

Les documents originaux :

Ce rapport du panel, à l'origine classé "Secret", est déclassé à l'été .

Références :