Le Brookhaven National Laboratory, est le laboratoire National de Brookhaven créé sur Long Island, à Upton (New York) en , exploité pour le DoE.

Phénix

Le BNL vers
Le BNL vers 1947

La création du BNL coïncide avec la réactivation du prétendu projet "Phénix" en . L'équipe du projet aurait alors déménagé alors au BNL, en compagnie du Dr John VonNeumann et de ses associés.

Radiosondes

Cette année-là, Wilhelm Reich signe un contrat de 5 ans avec la CIA. Il lui fournit son appareil de contrôle du temps atmosphérique, capable "d'aspirer" les DOR, et donc de réduire la violence d'une tempête. Le gouvernement teste le matériel sur une tempête avec succès, et déclenche une nouvelle phase du supposé projet Phénix, consistant à lancer pas moins de 200 à 500 radiosondes par jour. Ces petites boîtes blanches, conçues au laboratoires de Brookhaven sur la base des travaux de Reich, sont attachées à un ballon, et officiellement lancées pour recueillir des données météorologiques. Elles émettent un signal oscillant continu sur un rayon de 100 miles , visant à convertir l'énergie électrique en énergie étherique. Elles utilisent d'abord la fréquence de 403 mHz (plus ou moins 2 mHz), puis celle de 1680 MHz (plus ou moins 6 mHz). A l'intérieur se trouve un thermistor composé d'or, d'argent, de platine et d'irridium (Reich utilisait de l'or et de l'argent). L'élément concernant l'humidité est une plaque de plastique cerclée d'argent, avec les lignes conductrices la parcourant. Une association assez inhabituelle d'éléments chimiques est répandue sur cette plaque. Contrairement à la plupart des "humistors", la résistance s'active lorsqu'elle est humidifiée. La baguette de "thermistor" (sensible à la température) agit alors comme une antenne DOR déphasée. Le "capteur d'humidité" agit comme une antenne pour l'orgone. Le capteur de pression est grossièrement ce qu'ils appellent une aiguille de cylindre, qui est une aiguille traçant régulièrement la pression. L'appareil devait anéantir les DOR et produire de l'orgone. Le transmetteur consiste en 2 oscillateurs, l'un fonctionnant sur la fréquence de la porteuse (403 ou 1680 MHz) et l'autre à 7 Mhz calé sur la grille de l'oscillateur de porteuse. Le résultat est un oscillateur à 7 mHz pulsant on et off. Le gouvernement ne peut dire qu'il s'agit d'appareillages visant à contrôler le temps atmosphérique. C'est de la combinaison de ce projet (contrôle du temps atmosphérique à l'aide de méthode de transmission par radiosondes) et de l'Expérience de Philadelphie (invisibilité) que nait le projet Phénix, visant au contrôle de la pensée, ou altération de l'humeur selon les termes gouvernementaux.

En , Llyod Viel Berkner quitte Washington pour devenir le premier président à plein temps de l'AUI. Cette année-là, le BNL est déjà bien établi pour effectuer ces tâches. Berkner lui laisse la main sur la construction d'accélérateur de particules, et se concentre sur les études liées à la défense. En , en tant que directeur du BNL, Lloyd Viel Berkner préside la Commission Robertson.