OVNI - Une famille de l'Isère filme une soucoupe volante

Grenoble

L'article d'origine
L'article d'origine

A l'heure ou Canal Plus diffuse le film Mars Attacks et ou M6 reprend la diffusion de X Files, l'affaire pourrait prêter à sourire. Dimanche dernier, une famille de Voreppe, prés de Grenoble, a vu un ovni près de sa maison au-dessus d'un cerisier. Enième témoignage sur ces fameux Objets Volants Non Identifiés ? Cette fois, les choses semblent plus sérieuses.

Les témoins ont en effet filmé la scène et les scientifiques se sont déplacés pour recueillir des éléments sur le phénomène qu'ils qualifient de très intéressant. Dimanche vers , toute la petite famille de Voreppe, le père, la mère, l'enfant de 3 ans et la grand-mère, s'apprête à dîner tranquillement dans le jardin. Quand, tout à coup, à quelques mètres au-dessus du cerisier du voisin, une sorte de soucoupe volante les survole. Une sphère métallique de 5 à 7 m de diamètre, incandescente.

Une fois le moment de surprise passé, le père se précipite sur son camescope. Pendant , l'ovni va rester en vol stationnaire avant de repartir en direction du Vercors. Les membres de la famille sont certain de ne pas avoir rêvé. Et puis, il y a le film qui montre bien un ovni. Le père appelle les gendarmes. Persuadés du sérieux des témoignages recueillis, ceux-ci alertent le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES) de Toulouse. Très intéressés, 2 scientifiques du Service d'Expertise des Phénomènes Atmosphériques (SEPRA) décident de se rendre en Isère pour rencontrer les témoins, et surtout récupérer le précieux film.

En 2 jours à Voreppe, ils ont effectué de multiples prélèvements dans le jardin, repartant notamment avec des branches du cerisier. Et puis, dimanche soir, toujours vers , une voisine a, elle, constaté de curieuses interférences sur sa télévision.

Il s'agit d'un dossier très sérieux et très intéressant, confirme Jean-Jacques Vélasco, patron du SEPRA. A ma connaissance, c'est la 1ére fois en France qu'un ovni est filmé d'aussi près. Apparemment, il n'y a aucun trucage. Les témoins du survol se refusent pour l'instant à parler aux journalistes mais sont cependant prêts à céder les images de l'ovni au plus offrant.