L'auteur de la "Déclaration de Roswell" désavoue l'histoire de soucoupe

Mais le témoin oculaire Jesse Marcel dit que les débris n'étaient pas un ballon

CNI News, Mai 1997

Kent Jeffrey, un pilote de ligne ayant écrit et promu énergiquement la Déclaration de Roswell, une pétition internationale appelant à la fin du secret gouvernemental sur les ovnis, s'est résolu à l'idée que le cas d'ovnis de Roswell n'impliquait pas un appareil spatial extraterrestre comme il le pensait au début.

Dans une interview sur KTVU-TV news (FOX Channel 2 à Oakland, Californie) le 23 avril 1997, Jeffrey dit qu'après 4 ans d'enquête, ses conclusions sur l'affaire de Roswell constituent une déception majeure pour moi.

J'ai commencé ici dans une quête pour la vérité, dit-il. Malheureusement, cette vérité s'est révélée être differente de ce que je pensais qu'elle pourrait être et espérais qu'elle soit.

Jeffrey a contribué a amener le témoin de Roswell Jesse Marcel, Jr., un médecin installé au Montana, à entreprendre 6 h de régression hypnotique récemment dans un effort pour reconstruire exactement ce qu'il a vu lorsque son père, le major Jesse Marcel Sr., lui montra des morceaux de débris du fameux site de crash du ranch Brazel en juillet 1947. Le jeune Jesse n'avait que 11 ans à l'époque.

Jeffrey dit à KTVU que, pour lui, la véracité de l'affirmation d'une soucoupe volante ne tient ou s'ecroule que sur le témoignage de Marcel. D'une certaine manière, on pourrait dire que les clés de l'événement de Roswell reposent dans ses banques mémoire [de Marcel's], dit Jeffre.

La session de régression de Marcel fut menée par l'hypnotiseur du FBI Neil Hibbler à Washington (D.C.). Bien que les videos des sessions n'aient pas été publiées, une personne à qui Kent Jeffrey a montré les videos a dit à CNI News que Marcel n'avait rien révélé qu'il n'ait déjà dit auparavant.

Mais de l'avis de Jeffrey, le témoignage récupéré hypnotiquement de Marcel étaye l'idée que l'épave trouvée sur le ranch de Brazel venait, non pas d'une soucoupe volante, mais d'un ballon Mogul top secret.

Egalement noté dans l'histoire de KTVU (23 avril 1997) est le fait que Walter Haut, ancien officier de presse de la 509ème Escadrille de Bombardiers à Roswell AAF qui avait émit le fameux communiqué de presse du 8 juillet 1947 proclamant la récupération d'un disque volant, déclare aujourd'hui avoir apris quelques jours après l'annonce que ça avait été un foirage. Bien que largement cité ces dernières années comme croyant qu'un appareil inhabituel avait été récupéré, l'histoire de FOX news a montré Haut disant qu'il pensait que c'était juste un ballon.

Haut était l'un des fondateurs d'origine du Musée International des Ovnis de Roswell (Nouveau Mexique), mais a maintenant coupé tous les ponts avec le musée. Le directeur actuel du musée, Deon Crosby, a indiqué à CNI News que Haut avait qualifié les déclarations d'ovnis de juste un tas de fumisteries.

Cependant, d'autres chercheurs soulignent que Haut n'a jamais prétendu avoir eu un accès direct à l'épave ou d'autres éléments du crash et ne faisait que suivre les ordres lorsqu'il écrivit le communiqué de presse de disque volant.

Marcel, d'un autre côté, a bel et bien vu quelque chose de concret issu du crash, et malgré l'apparement changement d'avis de Kent Jeffrey, Marcel lui pense toujours qu'il y avait plus à Roswell qu'un ballon.

Joint par téléphone le 29 avril, Marcel a déclaré à CNI News, que la session [d'hypnose] était intéressante, mais elle ne m'a sûrement pas fait changer d'avis. Mes souvenirs sont les mêmes.

Marcel dit être conscient de plusieurs incohérences évidentes entre le matériel qu'il a vu étant enfant et celui décrit comme provenant du ballon Mogul.

Je parcourais juste des images de l'appareillage du ballon Mogul et essayait de le faire correspondre au type de débris que j'avais vu, dit-il à CNI News. Concernant les symboles controversés gravés sur une petite poutrelle en I, que le chercheur Karl Pflock identifia comme provenant d'un type de bande adhésive utilisé dans Mogul, Marcel indiqua : Les motifs utilisés étaient une une bande cellophane, de 1 pouce de large environ. C'est bien plus grand que ce que j'ai vu.

Marcel fit aussi un commentaire sur les symboles étranges. J'ai regardé certains dessins des lettres et images ressemblant à des fleurs [de la bande adhésive Mogul] et je ne me souviens simplement pas de quoi que ce soit qui s'en rapproche. Ce qu'il a vu ne ressemblait pas à des fleurs, c'était des dessins plus géometriques, a-t-il dit.

Dans l'explication Mogul, les poutrelles en I sont décrites comme des baguettes de balsa. Mais Marcel indique que ce n'est pas ce qu'il a vu et tenu en 1947.

C'était très léger, comme du bois de balsa, mais je me souviens de métal, pas de bois. J'ai construit beaucoup de maquettes d'avion faites de balsa, et je pense que je verrais la différence. Je m'en tiens à mon souvenir. Je me souviens de ces baguettes comme étant de métal et non de balsa.

Il remarqua aussi que la feuille métallique qu'ils utilisaient sur la cible radar [Mogul] était de la feuille renforcée de papier, et celle que j'ai vue n'était pas renforcée de papier.

Marcel a déclaré à CNI News qu'il considérait Kent Jeffrey comme un ami proche, et qu'il n'était pas sûr de comprendre pourquoi Jeffrey faisait maintenant un virage à 180 degrés sur Roswell. Néanmoins, Marcel pense toujours que les débris qu'il a vus étaient plus étranges que tout ce qui peut venir d'un ballon Mogul.