Annexe A - Rapport spécial du Conseil Scientifique - Comité Ad Hoc pour l'examen du Projet "Blue Book"

Mars 1966.

  Home  >  Rapport Condon  >  Sommaire  

Table des matières

  1. Introduction
  2. Discussion
  3. Conclusions et recommandations

Membres participants

Secrétariat SAB

Lt Col Harold A. Steiner

Reproduction de ce document en totalité ou partie est prohibée à l'exception de la permission du bureau d'origine.

Introduction

Comme demandé dans un mémorandum du major-général E. B. LeBailly, Secrétaire du Bureau d'Information de l'Air Force (daté du 28 septembre 1965 (Onglet A), un Comité Ad Hoc SAB s'est réunit le 3 Février 1966 pour passer en revue le projet "Blue Book". Les objectifs du comité sont de passer en revue les ressources et méthodes d'investigation prescrites par le projet "Blue Book" et de conseiller à l'Air Force toutes améliorations qui peuvent être faites dans le programme pour améliorer la capacité de l'Air Force à assumer sa responsibilité.

Afin de se mettre à jour, les membres du comité ont commencé à revoir les conclusions de panels scientifiques précédents chargés d'examiner le problème ovni. Une attention particulière fut accordée au rapport du panel Robertson qui fut redue en Janvier 1953. Le comité a ensuite entendu des briefings de la Division des Technologies Etrangères de l'AFSC, qui est l'agence compétence de l'Air Force qui collecte l'information sur les obsevations d'ovnis et suit les enquêtes sur des cas individuels. Enfin, le comité a passé en revue de récits de cas d'observations d'ovnis sélectionnés avec un accent particulier sur ceux qui n'ont pas été identifiés.

Discussion

Bien qu'environ 67 % (646) de l'ensemble des observations (10147) des années 1947 à 1965 soient listés par l'Air Force comme "Non Identifiés", il apparaît au comité que la plupart des cas ainsi listés sont simplement ceux pour lesquels l'information disponible ne fournissait pas une base adéquate pour une analyse. A cet égard il est également important de noter qu'aucun objet non identifié autre que ceux de nature astronomique n'a jamais été observé lors d'études astronomiques de routine, malgré le grand nombre d'heures d'observation consacrées au ciel. Comme exemples de cela l'Atlas du Ciel de l'Observatoire de Palomar contient quelques 5000 plaques avec de grands instruments ayant un grand champ de vision ; le Harvard Meteor Project de 1954-1958 a fournit quelques 3300 h d'observation ; le Smithsonian Visual Prairie Network a fournit 2500 h d'observation. Pas un seul objet non identifié n'a été signalé comme apparaissant sur aucune de ces plaques ou ayant été observé visuellement dans l'ensemble de ces observations.

Le comité a conclut que dans les 19 années depuis que le 1er ovni a été observé il n'y a eu aucune preuve que les objets volants non identifiés soient une menace pour la sécurité nationale. Une fois arrivé à cette conclusion le comité a alors porté son attention sur la manière dont l'Air Force devrait prendre en compte les aspects scientifiques du problème ovni. Inévitablement ceux-ci sont également liés aux relations publiques de l'Air Force, un sujet sur lequel le comité n'est pas expert. Ainsi les recommandations qui suivent sont faites simplement du point de vue scientifique.

Conclusions et recommandations

Il est de l'opinion du comité que le présent programme de l'Air Force traitant des observations d'ovnis a été bien organisé, bien que les ressources qui y ont été affectées (seulement 1 officier, un sergent, et secrétaire) aient été assez limitées. En 19 ans et plus de 10000 observations enregistrées et classées, il apparaît n'y avoir aucune preuve vérifiée et pleinement satisfaisante d'un quelconque cas qui sorte clairement du cadre de la science et de la technologie actuellement connues. Néanmoins, il existe toujours la possibilité que l'analyse de nouvelles observations puissent fournit quelques apports de valeur scientifique pour l'Air Force. De plus, certains des enregistrements de cas dont le comité observa qu'ils étaient listés comme "identifiés" étaient des observations où les éléments collectés étaient trop maigres ou trop indéfinis pour permettre un classement positif dans la catégorie des identifiés. Pour cette raison le comité recommande que le présent programme soit renforcé pour fournir l'opportunité d'une investigation scientifique d'observations sélectionnées en plus grand détails et profondeur que cela n'a été possible jusqu'à aujourd'hui.

Pour accomplir cela il est recommandé que :

  1. Des contrats soient négociés avec quelques universités sélectionnées pour fournir des équipes scientifiques pour étudier rapidement et en profondeur certaines observations d'ovnis sélectionnées. Chaque équipe devrait inclure au moins 1 psychologue, de préférence intéressé en psychologie clinique, et au moins 1 physicien, de préférence un astronome ou géophysicien familier de la physique atmosphérique. Les universités devraient être choisies pour offrir une bonne distribution géographique, et devraient être à une distance pratique d'une base de l'Air Force Systems Command (AFSC).
  2. A chaque base AFSC un officier compétent en enquête (mais pas nécessairement avec une formation scientifique) devrait être désigné pour travailler avec l'équipe de l'université correspondante pour cette section géographique. Le représentant local du Bureau des Enquêtes Spéciales de l'Air Force (OSI) pourrait constituer un choix logique pour cela.
  3. 1 université ou une organisation à but non lucratif devrait être sélectionnée pour coordonner le travail des équipes mentionnées sous A ci-dessus, et également pour s'assurer d'une communication et d'une communication particulièrement rapprochées avec le bureau du projet Blue Book.

Il est considéré que peut-être 100 observations/an pourraient être soumises à cette étude rapprochée, et que peut-être une moyenne de 10 hommes-jours pourrait être nécessaire par observation ainsi étudiée. L'information fournie par un tel programme pourrait mettre à jour de nouveau faits d'intérêt scientifique, et fournirait presque certainement une bien meilleure base que nous n'avons aujourd'hui pour dédier d'un programme ovni à long terme.

Les rapports scientifiques sur ces observations sélectionnées, complétant le présent programme du bureau du projet Blue Book, devraient renforner la position publique de l'Air Force sur les ovnis. Il est, par conséquent, recommandé que :

  1. Ces rapports soient imprimés en intégralité et soient accessibles sur demande.
  2. Des résumés adaptés ou des versions condensées soient imprimés et inclus dans, ou livrés comme supléments aux rapports publiés du projet Blue Book.
  3. Le formulaire de signalement (telle que caractérisé par "projet Blue Book" daté du 1er Février 1966) soit étendu, et que quoi qui puisse suggérer qu'une information est retenue (tel que les termes de la page 5 de la référence citée ci-dessus) soit supprimé. Le formulaire de ce rapport peut être d'une grande importance dans l'assurance d'une compréhension du public et devrait faire l'objet d'une étude détaillée par un bureau approprié de l'Air Force.
  4. Les rapports "projet Blue Book" devraient faire l'objet d'une large circulation non solicitée parmi les membres proéminents du Congrès et d'autres personnes publiques en tant qu'aide supplémentaire à la compréhension publique de l'approche scientifique adoptée par l'Air Force en s'attaquant au problème ovni.

DEPARTEMENT DE LA FORCE AERIENNE

WASHINGTON
BUREAU DU SECRETAIRE

MEMORANDUM POUR LE DIRECTEUR MILITAIRE, COMITE DE CONSEIL SCIENTIFIQUE

SUJET : Objets Volants Non Identifiés (OVNIs)

Dans la conservation de son rôle de défense aérienne, l'Air Force a la responsabilité d'enquêter sur les objets volants non identifiés signalés au-dessus des Etats-Unis. Le nom de ce projet est Blue Book (Attachement 1). Les procédures pour mener ce programme sont établies par le Réglement de l'Air Force 200-2 (Attachement 2).

L'Air Force a mené le projet Blue Book depuis 1948. Au jour du 30 Juin 1965, un total de 9267 rapports avait été fait l'objet d'enquêtes de l'Air Force. Parmi ces 9267 rapports, 663 n'ont pu être expliqués.

Il a été déterminé par l'Assistant du Chef Adjoint du Personnel/Plans et Opérations que le projet Blue Book est un programme valable méritant le soutien de l'ensemble des agences du personnel et des principaux commandements et que l'Air Force devrait continuer d'enquêter et d'analyser tous les signalements d'ovnis afin de s'assurer que de tels objets ne représentent pas une menace pour notre sécurité nationale. l'Assistant du Chef Adjoint du Personnel/Plans et Opérations a également déterminé que la Division des Technologies Etrangères (FTD) à la base aérienne de Wright-Patterson devrait continuer d'exercer ses responsabilités actuellement assignées concernant les ovnis.

A ce jour, l'Air Force n'a trouvé aucune preuve qu'un quelconque des rapports d'ovnis reflète une menace pour notre sécurité nationale. Cependant, nombre des rapports qui ne peuvent être expliqués sont venus de personnes intelligentes et techniquement bien qualifiées dont l'intégrité ne peut être mise en doute. De plus, les rapports officiellement reçus par l'Air Force n'incluent qu'une fraction des rapports spectaculaires publiés par de nombreuses organisations privées d'étude des ovnis.

En conséquence, il est demandé qu'un panel scientifique de travail composé de d'experts en physique comme en sciences sociales soit organisé pour examiner le projet Blue Book — ses ressources, méthodes, et conclusions — et conseiller l'Air Force sur toutes améliorations qui pourraient être apportées au programme afin d'assumer la responsabilité assignée de l'Air Force.

Le docteur J. Allen Hynek qui est le président de l'Observatoire de Dearborn à la Northwestern University est le consultant scientifique du projet Blue Book. Il a indiqué sa volonté de travailler avec un tel panel afin de placer ce problème dans sa perspective adéquate.

Le docteur Hynek a discuté de ce problème avec le docteur Winston R. Markey, l'ancien Directeur Scientifique de l'Air Force .

E. B. LeBailly
Major-général, USAF
Directeur de l'Information

2 Pièces jointes

  1. Rapport Blue Book
  2. AFR 200-2

Agenda

Jeudi 3 Février 1966

08 h 00 Remarques de bienvenue Commandant ou Vice Commandant, FTD
08 h 05 Introduction Dr. O'Brien, SAB
08 h 10 Le problème de l'Air Force Lt Col Spaulding, SAFOT
08 h 30 Briefing sur le Projet Blue Book Major Quintanilla, FTD
10 h 00 Pause  
10 h 15 Examen de récits de cas sélectionnés Equipe FTD
11 h 45 Déjeûner  
13 h 15 Session Executive et Ecrite  

22 Décembre 1965

Distribution

  Symbole Copies
Secrétaire du Bureau de l'Information de l'Air Force SAFOI 25
Directeur Militaire, DCS/R&D AFRDC 1
Membres du Comité (1 chaque)
  • Dr. Brian O'Brien (Président)
  • Dr. Launor F. Carter
  • M. Jesse Orlansky
  • Dr. Richard Porter
  • Dr. Carl Sagan
  • Dr. Willis H. Ware
  6
Commandant, Foreign Technology Division   5
DCS/Foreign Technology (AFSC) SCF 2
Président, SAB AFBSA 1
Secrétariat SAB AFBSA 1

Meeting statistics bearing on this report including all times, dates, places, a listing of persons in attendance and purposes therefor, together with their affiliations and material reviewed and discussed, are available in the SAB Secretariat offices for review by authorized persons or agencies.

APPROUVE PAR :

HAROLD A. STEINER, Lt Colonel, USAF
Secrétaire Adjoint
Comité de Conseil Scientifique de l'USAF

  Home  >  Rapport Condon  >  Sommaire