Le "disque volant" du fermier du Nouveau Mexique avéré être un cerf-volant de ballon météo

Ron Moxness: Fort Worth Star Telegram
1 Article basé sur une première version de AP.

Identifié ici à l'Army Air Field

La découverte d'un fermier du Nouveau-Mexique qui pendant plusieurs heures Mardi a ébranlé la nation consciente des disques a été identifié à Fort Worth Army Air Field Mardi soir comme un cerf-volant de ballon-sonde, faisant exploser la rumeur qu'un disque volant avait finalement été capturé.

L'objet, fait de feuilles métalliques, tiges de bois fines et d'adhésif synthétique ayant à une époque été la machine Rawin des Army Air Forces était utilisée pour déterminer la direction et la vitesse des vents à haute altitude, fut envoyé par avion à FWAAF depuis Roswell (Nouveau-Mexique) Army Air Field par B-29 Mardi matin.

Ici, le général de brigade Roger M. Ramey, officier commandant de la 8ᵉ Air Force et le colonel Thomas J. Dubose, son chef d'état-major, ont tous les deux identifié la découverte en tant que "appareillage météo" utilisé par l'AAF. L'adjudant Irving Newton de Medford (Missouri). [sic], un météorologue de la station météo de FWAAF ici, a positivement listé l'objet comme une cible ray wind [sic].

Comme une étoile

Relevé, a déclaré Newton, l'appareillage a 6 pointes et ressemble beaucoup à une étoile. Il dit qu'il était d'apparence argentée en raison de la feuille métallique, et s'élevait en l'air comme un cerf-volant, monté sur un ballon de 100-grammes.

Le ballon s'étend à mesure qu'il monte dans l'atmosphère raréfiée, a dit Newton, et atteint généralement une altitude de 60000 pieds avant d'éclater et de tomber sur le sol avec le cerf-volant.

Nous les utilisons parce qu'ils peuvent aller bien plus haut que l'œil ne peut voir, a expliqué Newton. Un ensemble radar est employé pour suivre le dispositif, qui donne des impressions radar via la feuille métallique, a-t-il ajouté. Par un processus de triangulation les vents en hauteur sont alors dessinés.

Newton a déclaré qu'il y avait quelque 80 stations météo dans les Etats-Unis utilisant ce type de gadget, et qu'il pourrait provenir de n'importe laquelle d'entre elles.

L'officier météo a indiqué qu'il avait envoyé des ballons-cerf-volants identiques à celui-ci lors de l'invasion d'Okinawa pour déterminer des informations ballistiques pour les armes lourdes.

Le colonel Dubose a déclaré que les objets à feuilles métalliques du type utilisé sur le cerf-volant étaient employés en Europe durant les missions de bombardement pour tromper le radar allemand. La feuille métallique provoque d'énormes "blips" sur un écran radar, a-t-il ajouté.

Le même appareillage fut également utilisé sur les canots de survie dans le Pacifique pour faciliter le travail de sauvetage air-mer.

Les restes de l'appareillage météo furent envoyés par avion sur le commandement du général Ramey, après leur découverte par W. W. Brazell sur sa ferme, à environ 85 miles au Nord-Ouest de Roswell, et le signalement consécutif de l'incident aux autorités à de Roswell Army Air Field.

Brazell, dont la ferme est à 30 miles du téléphone le plus proche et ne possède pas de radio, ne connaissait rien des disques volants lorsqu'il trouva les restes du dispositif météo éparpillé sur un mile carré de sa propriété il y a 3 semaines.

Il attacha ensemble la grande pile de feuilles métalliques et de tiges de bois brisées de 1/4 de pouce d'épaisseur et 1/2 pouce de large et la masse déchirée d'adhésif synthétique that had been the balloon and rolled it under some brush, d'après le major Jesse A. Marcel de Houma (Louisiane), Officier de Renseignement du 509ème Groupe de Bombardement de Roswell, qui a apporté le dispositif à FWAAF.

Lors d'un déplacement en ville samedi soir à Corona (Nouveau-Mexique), Brazell a entendu la 1ʳᵉ référence aux "disques volants argentés," a relaté le major Marcel ici au Q.-G du général Ramey. Brazell s'est alors empressé de rentrer chez lui et, le matin ensoleillé du dimanche, a déterré les restes du ballon-cerf-volant, a poursuivi Marcel, et le Lundi est parti pour Roswell pour signaler sa découverte au shériff.

Ceci déboucha sur un appel à Roswell Army Air Field par le shériff et à l'affectation de Marcel au cas. Marcel et Brazell repartirent alors à la ferme, où le major pris possession de l'objet pour l'Armée.

La ferme est au milieu de nulle-part, a déclaré Marcel, et nous avons passé 1 ou 2 heures lundi après-midi à rechercher d'autres parties de l'appareil météo. Nous avons trouvés quelques autres bouts de feuille métallique et d'adhésif.

Marcel ramena la découverte à Roswell Army Air Field tôt le Mardi matin, et à 8 h rapporta à son officier commandant, le colonel William H. Blanchard, le chef du 509ème Groupe de Bombardement. Blanchard, à son tour, rapporta au général Ramey, qui ordonna que la découverte soit immédiatement envoyée par avion à Fort Worth.

A ce moment, on entendit à Roswell qu'un disque volant avait enfin été trouvé. En quelques minutes, les services de télécommunications à travers la nation proclamaient les nouvelles de la découverte et les ondes étaient pleines de l'histoire.

Dès que le "disque" fut apporté au bureau du général Ramey, lui et le colonel Dubose le cataloguèrent comme appareil météo. L'officier météo en service à ce moment, l'adjudant Newton, rendit facilement l'identification catégorique.

Auparavant, le général Ramey dans une conversation téléphonique avec l'Air Material Command de Wright Field (Ohio), ordonnait d'envoyer le "disque" là-bas immédiatement pour observation. Lorsqu'il fut identifié positivement comme une machine Rawin, le vol pour Wright Field fut annulé.