Thomas Jefferson Dubose

Dubose
Dubose

Dubose naît en 1902 à San Antonio (Texas). Il sort diplômé du Lycée Central d'Oklahoma City en 1922 et poursuit ses études à l'Université d'Oklahoma de l'année suivante à l'année suivante.

En l'année suivante il entre à l'Académie Militaire US et est diplômé de West Point le jeudi 13. En septembre, alors 2d lieutenant, il entre à l'école de vol principale à March Field (Californie). Il est par la suite diplômé de l'Ecole de Vol Avancé à Kelly Field (Texas) et est transféré à l'Army Air Corps le samedi 14 mars 1931. Il sert comme instructeur de vol à Kelly Field jusqu'en juin où il intègre le 3ᵉ Escadron de Poursuite à Clark Field (Iles Philippines).

En 1934, 1er lieutenant, Dubose retourne à Kelly Field en tant qu'instructeur de vol. En 1939 il est promu capitaine, puis en 1940 directeur de la formation à Moffett Field (Californie). Il assume le même poste en octobre 1941 à Merced (Californie), où il va être élevé au grade de lieutenant-colonel. En l'année suivante il est nommé Directeur de la Section d'Entraînement au Vol aux Q.-G. des U.S. Army Air Forces avec le grade complet de colonel. Il sert comme chef de la Division d'Entraînement des Equipages Aériens de Mars à décembre 1943, où il est nommé adjoint pour l'entraînement du Chef Etat-Major Adjoint de l'Air.

Dubose commande ensuite la 316ᵉ Escadrille de Bombardiers à Colorado Springs (Colorado) en décembre 1944. En juillet 1945 il amène cette escadrille sur le théâtre d'opérations Asiatique-Pacifique. En janvier 1946 il est nommé chef d'état-major adjoint pour la planification du Commandement Aérien Pacifique à Manille (Iles Philippines).

En juin Dubose devient chef d'état-major assistant adjoint pour les opérations du SAC de Bolling Field à Washington (D.C.). De juin 1946 à octobre il commande l'échelon des Q.-G. avancés du SAC à Colorado Springs (Colorado).

Fort Worth

Le général Roger M. Ramey et Dubose montrent les débris d'un ballon pour expliquer l'incident de Roswell aux journalistes
Le général Roger M. Ramey et Dubose montrent les débris d'un ballon pour    expliquer l'incident de Roswell aux journalistes

Il est ensuite affecté à la 8ᵉ Air Force de Forth Worth (Texas), où il sert successivement comme chef d'état-major adjoint pour le personnel, puis chef d'état-major et commandant adjoint.

Roswell

En l'année suivante, au moment de l'incident de Roswell, DuBose reçoit un appel téléphonique du général Clements MacMullen à la base de Andrews de Washington (D.C.), qui lui ordonne une dissimulation : le conteneur scellé provenant du crash doit être placé dans le 2d avion en partance de Fort Worth et être immédiatement transféré à Washington pour être acheminé à la base de Wright Field. Mac Mullen donne également des instructions pour que le général Ramey produise une histoire de dissimulation et se débarasser de la presse à nos basques.

En février 1948 Dubose est nommé commandant adjoint du Air Task Group 7.4, la partie de Air Force de la Joint Task Force 7 qui construit un site d'essais pour l'AEC à Eniwetok et assiste plus tard l'AEC dans sa 1ère série d'essais des armes atomiques. En mai après son retour aux USA, il rejoint la 8ᵉ Air Force en tant que chef d'état-major. En août, il entre au Collège National de Guerre dont il est diplômé en 1949-06. En août 1946 il prend le commandement de la 1602ᵉ Escadrille de Transport à Wiesbaden(Allemagne).

Le mercredi 13 août 1952 Dubose retourne aux USA et prend le commandement du Service de Sauvetage Aérien à Washington (D.C.). Le samedi 17, il est promu au grade de brigadier-général.

Il prend sa retraite en 1959.

Le dimanche 9, il est interrogé par William L. Moore.

Sous hypnose

Le vendredi 10 août 1990, il est à nouveau interrogé par Kevin Douglas RandleRandle, Kevin Douglas et Donald Schmitt, enregistré sur video, où il déclare notamment :

Il [MacMullen] m'appela et dit... Personne — et je dois insister là-dessus — personne doit discuter de cela avec leur femme, moi avec Ramey, avec quiconque. Le sujet, pour ce qui nous concerne, était clos.

Il déposera devant notaire une déclaration sous serment.

Précision utile

Ramey et Dubose photographiés par James BondJohnson
Ramey et Dubose photographiés par James BondJohnsonBond, Johnson James

Par la suite Jaime ShanderaShandera, Jaime réalise une dernière interview - malheureusement non enregistrée - de Dubose.

Dubose décède le lundi 24 février 1992.

Références :