Incident au site Oscar ?

Home
Le Centre de Contrôle de Lancement (LCC) Oscar, entouré de sites de lancement O-1 à O-11, à 30 km environ au sud-est du site Echo, et à 170 km à l'est de la base de Malmstrom

Le 24 mars 1967 tôt le matin (06:35?) Robert Hastings montrera dans son livre UFOs and Nukes que la date initialement proclamée par Salas, le 16 mars, identique à celle de l'incident du site Echo, est impossible, ce que Salas reconnaîtra finalement, contrairement à Klotz, alors qu'il fait encore sombre, Robert Salas aurait été en poste avec son commandant Frederic C. Meiwald, au Centre de Contrôle de Lancement (LCC) ICBM "Oscar" (O) Salas parla d'abord de "November" (N), à 60 pieds sous terre.

Salas aurait alors reçu un appel de son responsable de la sécurité en surface qui lui dit qu'un des gardes a vu des lumières au comportement bizarre volant autour du site de lancement. Vous voulez dire des ovnis ? aurait demandé Salas. Le responsable aurait répondu ne pas savoir ce que c'était, mais qu'il s'agissait de lumières qui faisaient des manoeuvres étrange alentour, sans qu'aucun bruit ne soit entendu.

Moins de 30 mn plus tard, le responsable aurait rappellé, l'air pour le moins effrayé, disant : Monsieur, il y a un objet rouge luisant qui se tient juste devant le portail de devant - je le regarde en ce moment. [à 30 pieds de distance] J'ai tous les hommes dehors ici avec leurs armes en main…. Salas se serait alors retourné immédiatement vers son commandant qui faisait une sieste (sur un petit lit pour les périodes de repos) pour l'informer de l'appel qu'il venait d'avoir. Il lui aurait alors relaté l'incident, constatant de surcroit que 6 à 8 de leurs Minuteman One avec têtes nucléaires se serait mis les uns après les autres en statut d'inaptitude au lancement, déclenchant des alertes, y compris d'incursion. Le commandant se serait alors levé alors immédiatement et aurait commencé à s'enquérir sur le panneau de statut de la cause des inaptitudes : des défaillances des systèmes de contrôle et de guidage. Salas aurait alors appellé en surface pour s'enquérir du statut de l'objet décrit, maintenant parti à grande vitesse. Son commandant aurait alors contacté le poste de commandement, qui lui aurait notamment répondu : La même chose est arrivée sur le site Echo (situé à 50 ou 60 miles d'eux) Salas indiquant que "la même chose" incluait aussi des observations d'ovnis semblable.

Debriefing

De retour à la base, Salas et son commandant auraient fait leur rapport dans le bureau du commandant d'escadron. S'y trouve aussi l'officier de l'AFOSI affecté à la base, qui lui demande son journal de bord et lui demande de relater les faits (bien qu'il semble déjà bien au courant), avant de leur demander de signer un formulaire de non-divulgation reconnaissant qu'il s'agit d'informations secrètes qui ne devaient être communiquées à personne, pas même à sa famille ou au personnel militaire.

Selon Salas, une enquête approfondie diligentée par le siège du SAC ne serait pas parvenue pas à trouver la cause du problème.

Enquête

Hastings

Robert Hastings interrogera Bob Jamison, qui déclarera se souvenir du redémarrage d'un site de tir entier de 10 ICBM Minuteman qui avait été inexplicablement désactivé à un moment où un "ovni" avait été vu dans le voisinage par la Police de Sécurité de l'Air Force. Jamison dira être certain que l'incident eut lieu près de Lewistown (Montana), peut-être le site Oscar. Cet événement eut probablement lieu la nuit du 24 au 25 mars 1967, étant donné la descriptions des événements par Jamison Hastings, R. L.: "UFO sightings at ICBM sites and nuclear Weapons Storage Areas", NICAP, 22 février 2006.

Carlson

L'équipe alors en poste sur le site Echo (Walter Figel, Eric Carlson ainsi que le fils de ce dernier) contestera qu'un tel événement soit arrivé, puisqu'ils n'en entendirent pas parler à l'époque. De surcroit aucun document n'en fait état et le rapport d'enquête de l'incident de Echo indique qu'aucun autre site ne subit de problème semblable à ce dernier Rapport de l'unité historique de la 341ème Escadrille de Missiles Stratégiques, 23 juin 1978.

Salas propose que la date de son incident soit en fait le 24 (et non plus le 16) et argue que l'absence de document montre que les autorités ont souhaité dissimuler l'incident, ce à quoi James Carlson répond qu'une telle dissimulation passerait au contraire par un rapport attribuant des causes banales à l'incident.

Herbert, Tim: "Did UFOs Disable Minuteman Missiles at Malmstrom AFB in 1967?", Did It Really Happen?, 26 novembre 2010

Home