Les 3 femmes qui furent enlevée près de Stanford, (Kentucky). De gauche à droite : Louise Smith, Elaine Thomas, Mona Stafford Jerome Clark
Les 3 femmes qui furent enlevée près de Stanford, (Kentucky). De gauche à droite : Louise Smith, Elaine Thomas, Mona Stafford

Le est le 36ème anniversaire de Mona Stafford. Pour le fêter, elle et ses amies Louise Smith et Elaine Thomas ont décidé de rouler jusqu'à 35 miles de chez elles à Liberty (Kentucky), pour dîner au restaurant Redwoods, entre Stanford et Lancaster (Kentucky). Louise Smith les conduit dans sa Chevy Nova de 1967.

Les 3 femmes ont un dîner agréable ensemble. Aucune d'entre elle ne boti de boisson alcolisée avec son repas. Vers 23:15, le trio repart à la maison, s'attendant à arriver vers minuit. A Stanford (Kentucky), à 9 miles de Lancaster, elles tournent sur la Highway 27 et la Highway 78.

Juste à l'extérieur de Stanford, une chose curieuse se produit. Un objet rouge brillante apparaît dans le ciel, dont Mona Stafford pense d'abord qu'il s'agit d'un avion en feu. Alors que l'objet descend du côté droit de la route vers un point devant elles, elles peuvent voir qu'il ne s'agit pas d'un avion, mais un objet énorme, plus grand que 2 maisons. L'objet s'arrête à une centaine de yards devant elles, s'étendant à travers la route sur les 2 côtés. Il bascule d'avant en arrière pendant quelques secondes, puis se met à partir vers la gauche.

Dessin de Mona Stafford
Dessin de Mona Stafford

Elles continuent à rouler, et supposent que quoi que c'était cela a continué. Cependant, après 1/4 de mile environ, une lumière bleue apparaît à travers la vitre arrière de la voiture. Elles pensent d'abord qu'il s'agit d'une voiture de patrouille autoroutière avec ses feux clignotants, mais réalisent bientôt que l'objet volant had circled around et had come up behind them. Soudain, quelque chose wrested contrôle de la voiture away from Louise Smith. La voiture accélère bien que Mme Smith ait enlevé son pied de l'accélérateur, et le compteur est bientôt à 85 miles/h. Mona Stafford, dans le siège passager à l'avant, tente d'aider Louise à reprendre le contrôle du véhicule, mais sans succès. Les femmes commencent à avoir une sensation de brûlure dans leurs yeux. Les lumières d'allumage s'allument sur le tableau de bord, une indication que le moteur de la voiture est calé, mais elles sont toujours à pleine vitesse. Elles voient une large route brillamment éclairée devant elles, puis, des secondes plus tard, la scène devient l'autoroute 78 et elles reconnaissent être à la périphérie de Hustonville, 8 bon miles de l'endroit où elles venaient juste de se trouver. En vérifiant l'heure, elles trouvent que, incroyablement, 1 h et 20 mn se sont écoulées.

Autre dessin de Mona Stafford
Carlos Alberto Diaz

Elles arrivent au trailer de Louise Smith à Liberty à 01:25, avec presque 1 h 30 de retard. Elles rentrent à l'intérieur pour collect themselves et trouvent qu'elles ont chacune une marque rouge comme une brûlure sur leur nuque, et ont toutes les yeux brûlants, irrités. Louise Smith part dans la salle de bain et enlève sa montre pour se laver le visage. Elle voit que les hands de sa montre tournent à une vitesse plus rapide que la normale. Lorsqu'elle éclabousse l'eau sur son visage, elle trouve que le contact avec l'eau lui est douloureux sur ses mains et son visage.

Elles se rendent à la porte voisine, chez M. Lowell Lee, et lui racontent ce qui est arrivé. Il leur fait dessiner séparément l'objet qu'elles ont vu. Les croquis sont tout à fait semblables, si ce n'est identiques. Elles appelent la police et le bureau local de la marine, mais aucun ne montre d'intérêt pour leur histoire.

Dans les jours qui suivent, Mona Stafford a plus de problèmes avec ses yeux que les 2 autres femmes, et cherche une aide médicale pour conjunctivite grave. L'animal de compagnie de Louise Smith est maintenant inexplicablement terrifié par elle et l'oiseau meurt quelques mois plus tard. La voiture de Smith commence aussi à développer de mystérieux problèmes électriques.

Enquête

Le bureau de la marine aurait donné des informations sur l'histoire aux media d'actualité, et l'histoire est rapidement dans les journaux. Entendant parler du cas, Jerry Black du MUFON organise une interview avec les 3 femmes. J. Allen Hynek du CUFOS "The Kentucky Abduction", IUR 2, 3, mars 1977, pp. 6-7 et Jim et Coral Lorenzen de l'APRO enquêtent également sur le cas "The Kentucky Abduction", APRO Bulletin, octobre 1976. Les enquêteurs découvrent que d'autres individus ont signalé de manière indépendante les observations d'un ovni dans les comtés de Casey et de Lincoln, la même nuit. Le Dr. R. Leo Sprinkle de l'Université du Wyoming entend lui aussi parler du cas et prend l'avion pour, le , mener une regression hypnotique préliminaire sur les femmes.

Enlèvement

En , James Young, détective du Département de Police de Lexington, fait passer séparément aux 3 femmes des tests au détecteur de mensonge concernant leur aventure. Elles le passent toutes sans aucun problème. Plus tard ce soir-là ainsi que le jour suivant, une régression hypnotique étendue des femmes est menée par R. Leo Sprinkle. Ces sessions révèlent que durant cette période de temps manquant les 3 femmes furent emenées à bord de l'objet qu'elles ont vu. Là elles sont alors examinées par des êtres obscurs qu'elles identifieront par la suite comme semblables aux descriptions d'extraterrestres.

Clark, J.: The UFO Book: Encyclopedia of Extraterrestrial, 1998. p. 319. Story, Ronald: The Encyclopedia of Extraterrestrial Encounters, 2001. p. 294.