Le traducteur anonyme de l'oeuvre intitulée De la grêle et du tonnerre de "Saint Agobard", laissant un récit d'un incident Migne, J.-P.: "Sancti Agobardi Liber Contra Insulsam Vulgi Opinionem De Grandine et Tonitruis", Patrologia Latina, Tome CV, col. 147-158 < Deliyannis, Y.: courrier à l'auteur, 18 février 2008 Le manuscript d'Agobard est conservé à la Bibliothèque Nationale sous la côte Fonds Latin 2853. Il s'agit du seul exemplaire connu, celui qui a été retrouvé par Jean Papire Masson et publié par ses soins en 1605 < Deliyannis, Y.: courrier à l'auteur, 12 décembre 2008 dans le chapitre 2 :

A l'époque les édits de l'empereur Charlemagne interdisent la perturbation de l'air, la création de tempêtes par des moyens magiques, ainsi que la pratique des mathématiques Admonitio Generalis du 23 mars 789, §65 < publié dans Boretius, Capitularia Regum Francorum I, MGH Leges, 1883, pp.58-59) Capitulare secundum anni DCCCV (805), cap. De incantatoribus et tempestariis, §15. < publié dans Boretius, Capitularia Regum Francorum I, MGH Leges, 1883, p. 228.

Egalement cet autre passage du même texte :

Plus tard, l'abbé Mautfaucon de Villars (1635/1665) reprendra ces 2 histoires en une seule, sur le thême de l'enlèvement par les Sylphes, dans le "5ème entretien sur les sciences secrètes" de l'oeuvre de fiction Le Comte de Gabalis :

Roux, Benoît < Brodu, J.-L.: "La Magonie n'est plus ce qu'elle était...", Ovni-Présence, juillet 1994, n° 53 : 4-12, augmentée dans "Magonia : A Re-evaluation", Fortean Studies, 1995, 2 : 198-215 < Maugé, C.: "Agobard", courrier au site, 9 décembre 2008

Cette histoire sera reprise par la suite par divers autre ouvrages, par notamment :