La photographie d'Alex Birch
La photo d'Alex Birch
Alex Birch à l'époque
Alex Birch à l'époque

Le , Alexander Birch (14 ans), joue avec dans le jardin de la maison semi-détachée du petit village de Mosborough (Sheffield, Angleterre) de ses parents avec 2 amis. Ils utilisent un vieil appareil Brownie 127 noir et blanc pour prendre des photos les uns des autres.

Soudain, ils voient 5 soucoupes volantes apparaître dans le ciel derrière eux, survolant les arbres et les buissons. Durant les 20 s où les objets sont visibles, "Alex" se tourne et prend un seul cliché, capturant l'image d'objets troubles, dont le plus proche et le plus grand semble avoir un dôme au sommet.

La vie de Birch va être bouleversée à partir de ce moment.

Enquête

Boy Starts New Probe Into Flying Saucers

Le cliché est déclaré authentique par des experts de Kodak, et le Ministère de l'Air Britannique et le Pentagone examinent des copies et ordonnent une enquête. L'image paraît dans des journaux, magazines et sur des chaînes de télévision à travers le monde entier, faisant de Birch l'invité célèbre de conférences d'ufologues comme lorsqu'il est amené à parler devant 200 personnes du BUFORA.

Le cliché devient l'une des pièces ufologiques les plus marquantes dans la Grande-Bretagne des années 1960s. Alex et son père sont appelés à Londres pour être passé sur le grill par des responsables du Ministère de l'Air.

Aveux

En cependant, Alex convoque la presse et annonce que la photo est un simple faux. C'était une blague d'écolier dont l'effet boule de neige lui a échappé. Lui et ses copains avaient découpé des formes de soucoupes volantes, les avaient collées sur une vitre, et pris le cliché qui avait trompé les experts. A l'époque les experts en ovnis du monde entier refusent de le croire.

Dénégations

Le , Birch revient sur ses aveux, expliquant pourquoi le musée de Roswell montre l'appareil avec lequel il a pris sa photo :

Les gens pensent que j'ai fait fortune avec la photographie ; j'ai entendu des estimations allant jusqu'à 1/2 million de livres. En fait, j'ai n'ai fait pratiquement rien, mais je suis devenu internationalement connu pour ça. Le Pentagone a un dossier sur l'incident, le Ministère de l'Air m'a appelé moi et mon père à Londres.

Mais avec la célébrité est arrivée beaucoup de misère. J'ai fait face à beaucoup de ridicule et de pression. J'ai décidé de déclarer qu'il s'agissait d'un faux dans l'espoir que tout s'en aille et que la pression me soit retirée. Mais cela n'a pas marché comme çà.

Des histoires et des images ont continué d'apparaître et d'apparaître et une partie de la pression est même passée sur mon fils, Adrian. Les gens n'étaient pas prêts à laisser tomber l'histoire. La raison pour laquelle j'ai maintenant décidé de laisser connaître la véritable histoire est que je crois qu'il est important que le public sache.

Maintenant mon propre petit-fils de 5 ans est fou des ovnis, avec des images et des maquettes faites tout spécialement dans sa chambre à coucher. Le Musée de Roswell veut mettre en exposition le vieil appareil Brownie parce qu'ils croient que l'image était authentique. Je l'ai toujours et il devient un vieil ami et je ne me suis pas encore décidé quant à m'en séparer.

Mais il semble qu'une image noir et blanc prise dans un jardin il y a toutes ces années aura un impact sur nos vies pour des années à venir.

Références :