Zigel
Zigel Archives Bibliothèque Nationale Russe

"Felix" "Yuri" Zigel naît en . Il est professeur assistant de mathématiques et d'astronomie à l'Institut d'Aviation de Moscou. Il est également vulgarisateur d'astronautique, conférencier. Dès 1936 il participe pour la 1ère fois à une grande expédition astronomique au Kazakhstan pour l'observation de l'éclipse de Soleil, qui, coincidence, se trouve à côté de l'expédition américaine à laquelle participe Donald Howard Menzel (avec qui il collaborera plus tard). En 1938 il est révoqué des cours en raison de l'arrestation de son père, accusé de la préparation de l'explosion de l'usine d'avion à Tambov, mais finalement libéré au bout de 2 ans. Pendant la guerre il est en exil avec sa famille à Alma-Ata, et en 1945 reçoit le diplôme sur la fin de l'université. En 1945 il sort le 1er de ses 43 livres, sur les éclipses totales de Lune. En 1948 il termine ses études d'astronomie à l'Académie des Sciences soviétique et présente sa thèse. Il enseigne dans les Ecoles Supérieures de Moscou, donnant des cours de géodésique. Il met en scène des cours sous forme de spectacles au planétarium de la capitale, traitant de récits populaires tels la vie sur Mars ou le crash de Tunguska, faisant participer les spectateurs, et remportant un succès certain. Il est toutefois critiqué par ses pairs pour évoquer une hypothèse artificielle de l'explosion de Tunguska Ziegel, F. Y.: "Nuclear Explosion over the Taiga : Study of the Tunguska Meteorite", Znaniye-Sila n° 12, 1961, pp. 24-27. Traduction anglaise disponible auprès de Joint Publications Research Service, Washington D.C., JPRS-1348, avril 1962.

En 1958, Zigel fonde l'ufologie soviétique à la tête d'un groupe d'enthousiastes. Il n'hésite pas à déclarer que le sujet et les buts de la recherche sur les ovnis sont suffisamment importants pour justifier un effort et à réclamer qu'une coopération internationale s'instaure.

Dès 1964, Zigel pense que l'hypothèse la plus plausible est celle de véhicule extraterrestres. Début 1967, il publie un article dans le magazine soviétique Smena, indiquant qu'il serait intéressant de mener une étudie scientifique des ovnis.

Zigel à la Télévision Centrale de Moscou, le
Zigel à la Télévision Centrale de Moscou, le 11 Octobre 1967

Le , il est nommé vice-président du Comité Stolyarof. Le , il montre à la télévision des dessins d'ovnis observés dans le Caucase et des photos d'engins volants inconnus et déclare : Les objets volants non-identifiés sont un sujet très sérieux qui doit être étudié complètement.

Il réclame alors l'aide, sous forme de témoignages, de tous les citoyens soviétiques pour cette étude qui constitue un véritable défi à la science. Les correspondants de presse étrangers n'en croient pas leurs oreilles. Ils ignorent que les autorités ont refusé de transmettre l'énorme masse de documents top-secrets sur les ovnis au général Stolyarov parce que c'était trop important pour lui.

En , dans la revue La Vie, Zigel rapporte une observation d'astronomes lettons : Les données concernant les ovnis collectées jusqu'à ce jour montrent qu'il s'agit d'entités réelles qui ne peuvent être identifiées à aucun phénomène naturel connu et lance un appel à un action concertée de tous les scientifiques du monde Ziegel, F. Y.: "Unidentified Flying Objects", Sovetskaya Zhizn", février 1968, pp. 27-29. Malgré cela, le comité adoptera les explications de l'inversion thermique de Menzel et des plasmoïdes de Philip Julian Klass.

Zigel
Zigel [Archives Bibliothèque Nationale Russe]

En , dans une interview accordée à un journal italien, Zigel fait les révélations suivantes concernant l'étude des ovnis en Union Soviétique :

Zigel meurt en .

Auteur de :

Références :