Lewis S. Rickett (sergent-chef) (-1993)

Home
Lewis Ricket [Mrs. Rickett]
Lewis Rickett

"Bill" Ricket est un mécanicien particulièrement qualifié chargé d'inspecter et superviser la mécanique des avions. Lors de la 2nde guerre mondiale, il fait partie d'une équipe envoyée en Europe étudier sur site les appareils allemands.

Roswell (1947)

Rickett est ensuite officier en charge non commissionné (NCOIC) du bureau du CIC de la base de Roswell. Début Juillet 1947, Ricket se trouve en affectation à Carlsbad (Nouveau Mexique), lorsque commence toute l'excitation sur la récupération annoncée d'un "disque volant" près de Roswell. De retour à son bureau le matin du 8 Juillet, il est invité par son supérieur, Sheridan Cavitt, à l'accompagner en voiture au Nord de la Ville. Cela ne prendra que 45 mn, dit Cavitt.

Arrivant sur les lieux, Ricket voit des hommes en armes stationnés à la périphérie de la propriété puis un autre encerclement de gardes postés autour d'un petite retenue de morceaux d'apparence métallique. La grande majorité de la récupération sur le site de Brazel a déjà été terminée. Cavitt demande à Rickett son avis sur les matériaux qui restent encore éparpillés sur le sol :

Il y avait un morceau de métal légèrement courbé, vraiment léger. Il faisait près de 6 pouces par 12 ou 14 pouces. Très léger. Je l'ai calé en bas [sur le sol avec son genou] et essayé de le briser. Mon chef rit et dit [en s'adressant au major Edwin Easley] : "'Plus malin que les autres. Il essaye de faire ce que nous sommes pas arrivés à faire." J'ai demandé, "de quoi diable ce truc est-il fait ?" Cela ne donnait pas le sentiment de plastique et je n'ai jamais vu un morceau de métal aussi fin que vous ne pouviez pas casser. C'était le matériau le plus étrange que nous avions jamais vu... on évoqua le fait qu'il ne vienne pas de la Terre... [Randle/Schmitt]. Pour lui, le matériau était très solide et très léger. Vous pouviez le courber mais pas y faire de plis. Autant que je sache, personne n'a jamais trouvé de quoi c'était fait [Friedman/Berliner].

Lorsqu'il rentre à la base avec Cavitt, ce dernier lui rappelle : Tu n'étais pas là et je n'y étais pas non plus.

Enquête avec LaPaz

En Septembre, Rickett reçoit l'ordre d'assister Lincoln LaPaz dans le Nouveau Mexique pour tenter de déterminer la vitesse et la trajectoire de l'objet qui s'est écrasé au Nord de la ville de Roswell. Lui et LaPaz découvrent un point d'impact possible à environ 5 miles au Nord-Ouest du champ de débris. Il découvrent des matériaux identiques à ceux que Rickett avait manipulé, et sont stupéfaits de constater que le sable du terrain du haut-désert s'est crystallisé, apparemment suite à une exposition à une forte chaleur.

Il passent en tout 3 semaines à interroger des témoins et effectuer les calculs qui feront partie du rapport officiel de LaPaz pour le Pentagone. Rickett ne verra pas ce rapport, mais LaPaz lui confiera penser que l'objet en question était une sonde interplanétaire non pilotée.

Rickett continue à chercher des réponses, mais Cavitt de discuter du sujet avec lui.

En 1948, Rickett rencontre à nouveau LaPaz, à Albuquerque. Ce dernier est toujours convaincu que l'objet écrasé près de Corona venait d'une autre planète. Dans toutes les réunions qu'il a eut avec diverses agences gouvernementales, dit-il, il n'a jamais rien appris qui contredise cette position.

Infos d'un collègue (1948)

Le mois suivant, en affectation à Washington (D.C.), Rickett rencontre un collègue : 1 an plus tard je parlais avec Joe Wirth, un officier du CIC de la base de Andrews à Washington (D.C.). Je demandais ce qu'ils avaient découvert sur le truc de Roswell. Il me dit qu'ils ne savaient toujours pas ce que c'était et que leurs experts en métaux ne pouvaient toujours pas le couper. Ils évoquent du Monel (alliage nickel-cuivre) mais Wirth indique que ce serait trop lourd par rapport à ce qui a été constaté.

Le 19 Janvier 1990, Mark Rodeghier l'interroge pour le CUFOS :

J'ai juste marché [dans le champ de débris] et ramassé un morceau... Autant que je m'en souvienne, il avait, il n'était pas parfaitement plat, comme çà. Il était légèrement courbé. Certains d'entre eux... que j'ai vus étaient juste comme çà, vraiment, vraiment léger en poids. Le morceau que j'avais ramassé faisait entre 3 et 4 pouces de large, peut-être 8 1/2, 10 pouces de long, et c'était simplement presque comme une plume. 

Rodeighier : Etait-ce plus léger que l'est de la feuille d'aluminum aujourd'hui ?

Rickett : Eh bien, cela donnait l'impression, [mais] ça n'en donnait pas la sensation. ...C'était sharp, it looked as though it wasn't cut, it just disappeared. 

Rodeighier : Ce n'était pas comme si c'était un morceau de quelque chose qu'il s'était désintégré et avait les bords ébréchés ?

Rickett : Non. ...certains des morceaux... ils étaient comme un tout petit peu courbés sur le bord. 

Rodeighier : Tout plutôt petit ?

Rickett : Oui, something anywhere, de 4 à 5 pouces, à 1 pied. ...Je n'en ai pas vu de plus petits.

Rodeighier : Donc il n'y avait pas beaucoup de débris lorsque vous êtes arrivés là ?

Rickett : Pas beaucoup, il y aurait pu y avoir 30, 40, 50 morceaux. ...c'était simplement concave, juste légèrement. Je veux dire, vous ramassiez un morceau et vous le regardiez et disiez que c'est plutôt plat, vous ramassiez l'autre et vous pouviez comparer entre eux. Mais c'est la seule manière dont vous pouviez dire la différence. 

...[Cavitt] dit, fait ce que nous n'avons pas pu faire. Et, vas-y, touche-le ! The best that I could recall what in the hell est que le truc fait à partir de çà ne peut être du plastique. J'ai dis, ça ne donne pas la sensation de plastique juste un plat donnant la sensation comme du métal, mais... Je n'ai jamais vu un morceau de métal aussi fin que vous ne pouviez pas plier.

Le retour de Cavitt (1991)

Un soir de 1991, après plus de 40 ans de silence, Rickett reçoit un appel de son ancien officier commandant :

Joyeux anniversaire, Bill, dit la voix au téléphone. C'est "Cav", votre vieux chef. Après avoir échangé des gentillesses, Cavitt demande : Avez-vous parlé à quelqu'un de ce qui est arrivé en 1947 ?

Rickett identifie un enquêteur en particulier, également connu de Cavitt.

Que lui avez-vous dit ? demande Cavitt. Nous savons tous les 2 ce qui est vraiment arrivé là-bas, n'est-ce pas, Bill ?

Sûr que nous le savons, répond Rickett.

Après une courte pause Cavitt reprend : Bien, peut-être un jour. Au revoir, Bill.

Rickett n'entendra plus parler de Cavitt. Il meurt en Octobre 1993.

Home