J'ai un intérêt sérieux pour les ovnis, et j'ai eu un intérêt sérieux même lorsque je faisais des canulars, mais mon approche n'est pas sérieuse. J'aime m'amuser Moseley, J. W. & Pflock, K. T.: Shockingly Close to the Truth! Confessions of a Grave-Robbing Ufologist, Prometheus, 2002, p. 13

Moseley à la UNCONvention de © Grégory Gutierez
James Moseley à la UNCONvention 2002

"Jim" Moseley habite Key West (Floride). Il crée la SAUCERS.

En il devient l'ami de Gray Barker. En , ce dernier publie le dernier numéro de Flying Saucer Magazine et revend le journal à Moseley, qui l'intègre à son fanzine Saucer News.

Le , à l'hôtel Commodore de New York, Moseley héberge la 1ère Convention Mondiale sur les Ovnis, officiellement appelée Congrès des Ufologues Scientifiques. Il y fait l'annonce de la mort de Frank Edwards, en cet anniversaire de l'observation séminale de Kenneth Arnold.

En , Barker rachète Saucer News à Moseley, qu'il va publier jusqu'en .

Mort d'un ami

A la mort de Barker, Moseley déserre les lèvres : Le public a le droit de savoir combien il y a de canulars d'ovnis, combien il est facile d'en faire, et ce que cela montre de la crédulité dans le domaine des ovnis Moseley, J.: 2001. Début , il commence à faire une série de révelations sur Barker dans Saucer Smear : [Barker] avait pris toute l'ufologie plutôt comme une blague... C'est ce que je fis aussi, à un certain niveau, mais j'ai toujours cru qu'il y avait quelque chose qui se passait vraiment, derrière toute l'absurdité, et je le pense toujours Sherwood, John C.: "Gray Barker's Book of Bunk Mothman, Saucers, and MIB", Skeptikal Inquirer, mai/juin 2002 / CSICOP. De fait, Moseley prend les ovnis au sérieux, mais pas la plupart des ufologues.

Moseley décède la nuit du vendredi à l'hôpital de Key West, quelques mois après qu'on lui ait diagnostiqué un cancer de l'oesophage Coleman, Loren: "Saucer Smear's James W. Moseley Dies", Twilight Language, 18 novembre 2012.