Incohérence ?

Je crois parce que c'est absurde ; je crois parce que c'est impossible aSaint-Augustin

Certains cas rapportés nous semblent incohérents ou absurdes (nonsense), de par leur aspect ou les comportements affichés.

Contre l'HET au 1er degré

Plus précisément, certains comportements ou caractéristiques ont été qualifiés d'incohérents par rapport à l'HET qui suppose une technologie plus avancée que la nôtre.

Anachronismes

Incohérences

en apparence du phénomène telles que :

Interprétations

Cette absurdité apparente, reconnue par tous les courants, mais interprétée de diverses manières.

HSP

Les courants ufologiques contestant l'existence d'un phénomène extraordinaire derrière les ovnis considèrent cette incohérence comme la preuve de l'incohérence des témoignages, qui relèveraient du rêve éveillé, de l'hallucination, ou du canular maladroit ou naïf (image d'Epinal des extraterrestres à l'époque de tel ou tel témoignage).

HET

Les partisans de l'hypothèse extraterrestre voient dans cette incohérence :

Une partie des partisans de l'HET défend aussi une HET au 2ᵉ degré, plus subtile, où les manifestations apparemment aberrantes relèveraient d'une manipulation subtile orchestrée par les extraterrestres. Parmi ces "programmes" supposés sont souvent cités :

HPN

Les partisans de l'HPN y voient une technique de camouflage. C'est notamment le point de vue de Jacques Vallée ou Aimé Michel, qui indique dans la préface du Collège Invisible (1975, pp. 13-14) : Vallée montre fort bien dans ce livre qu'un des camouflages les plus sûrs pour échapper à l'attention de l'élite intellectuelle d'une culture fondée sur la science et la raison, c'est l'absurdité. Là encore, je voudrais répondre à ceux qui seraient tentés de ne voir dans cette thèse qu'une séduisante vue de l'esprit. Ce que décrit Vallée s'est déjà produit dans l'Histoire, exactement de la même façon, à la fin de la civilisation antique. Cette civilisation était fondée, entre toutes les autres, sur la science et la raison. Je ne peux, dans ces brèves lignes, que renvoyer au dernier chapitre du livre admirable de E. R. Dodds, le grand héléniste d'Oxford. Il y décrit avec une science sans égale la montée accélérée de l'absurde dans les soubassements de la société antique à partir du 2ᵉ siècle avant notre ère, et surtout pendant les derniers siècles de Rome, face à une intelligentsia toujours éclairée par le génie rationaliste de la Grèce. Oui, le camouflage par l'absurde a déjà une fois triomphé de la raison, et ce fut la plongée des hommes dans plus d'un millénaire de ténèbres, de violence, de folie, avec une éclipse totale de la science.

Références :