Mantle
Philip Mantle

Mantle commence à s'intéresser à l'ufologie et intègre en le BUFORA (dont il intègrera le Conseil de direction en , puis sera Press Officer, Conference Organiser et Secretary to the National Investigations Committee) et la YUFOS (dont il est nommé "Enquêteur de l'année" en ).

En il est choisi comme représentant du MUFON pour l'Angleterre. En il est nommé membre honoraire du RIAP.

Roswell

En , Mantle est le premier ufologue à qui Ray Santili parle du film de Roswell.

En il écrit avec Michael Hesemann un livre sur l'le sujet Mantle, P. & Hesemann, M.: Beyond Roswell, 1997.

Le , Mantle déclare se retirer de l'ufologie pour une période indéfinie.

Révélations

Shoefield, Philip Mantle et Ray Santilli le

Le , Mantle se rend en train à Londres pour rencontrer Santilli et son associé Gary Shoefield. Ils passent un agréable déjeûner et Santilli lui montre des images du film enchassées dans une sorte de plexiglass. Santilli prétend qu'il s'agit d'images originales du film d'autopsie qui aurait été fait en , sans produire d'autre forme de certification.

Melaris révélant son rôle dans la réalisation du film à la conférence UFO Data le Mantle, P.: "Roswell alien autopsy: A summary of the truth behind the video that shocked the world", OpenMinds.tv, 2017-10-02
Melaris révélant son rôle dans la réalisation du film à la conférence UFO
        Data le 2007-10-21

Quelques jours plus tard, Russel Callaghan, ami et collègue de Mantle, rédacteur-en-chef de UFO DATA magazine, reçoit un appel de Spyros Melaris qui déclare avoir dirigé l'équipe qui a réalisé la fausse autopsie d'extraterrestre. Il dit être maintenant prêt à dévoiler le secret et indique à Russel qui a fait quoi, où et quand. En raison de l'omplication de Mantle dans l'affaire, Russel l'appelle pour l'informer de ces détails, et Mantle ne tarde pas à parler lui-même à Melaris, qui lui donne les moindres détails. Au cours des semaines qui suivent, tous deux ont plusieurs conversations téléphoniques, et Mantle le met en contact avec Bob Kiviat à sa demande. Spyros envisage en effet de faire connaître son histoire au grand public, prévoit de sortir un livre sur le sujet et pense donc qu'un documentaire tv serait aussi une bonne idée. Avec ses collègues Russel Callaghan, Michael Buckley et Steve Johnston, Mantel est l'un des co-organisateurs de la conférence annuelle UFO DATA. Il se trouve justement que la conférence de a une vague thèmatique sur Roswell pour commémorer le 60ème anniversaire de l'incident du même nom. Mantel et ses collègues discutent de la possibilité de demander à Melaris de faire sa 1ère révélation publique lors de cette conférence, ce qu'il accepte. La conférence a lieu le week-end des des à Pontefract (West Yorkshire). Une salle comble dvoit Spyros monter sur scène le . Mantel le rencontre en personne pour la 1ère fois la nuit précédente à l'hotel et s'accorde avec lui pour l'interviewer chez lui plus tard dans l'année. Comme promis, Melaris monte sur la scène et raconte son implication dans l'élaboration du film de l'autopsie. Quelques membres de l'assemblée semblent plutôt scandalisés d'entendre cela, mais la grande majorité est fascinée parce qu'il a à dire.

Nous nous arrangeons pour que je visite Melaris chez lui le et je roule vers chez lui dans le Hertfordshire avec ma compagne Christine. Avant que l'interview formellement enregistrée commence, ils déjeûnent avec lui et sa femme Anne. Au cours du repas Melaris leur montre une partie des preuves de ses déclarations. Parmi elles, son journal intime de , des croquis à main levée de l'extraterrestre, toute une liste d'images de story board peintes à la main de l'ensemble du film d'autopsie d'extraterrestre, des messages fax originaux de Kodak aux USA fournissant des copies de libellés de cartouches de films de , ainsi qu'un grand portfolio de documents de recherches, principalement d'anciens véhicules militaires US (des années 1940s) et d'anciennes photographies de médecine militaire. L'interview elle-même dure environ et ils ne font que parler du sommet de l'iceberg.

Auteur de :