Waveney Girvan

L'orthodoxie meurt pouce par pouce

Girvan

Girvan est éditeur de la Thomas Werner Laurie Ltd. Le 1er octobre 1950, il réussit à faire paraître le livre de Gerald Heard en feuilleton dans le Sunday Express. La semaine suivante, c'est son rival, le Sunday Dispatch, qui publie les extraits d'autres livres. Pour Girvan, le résultat de la parution simultanée de ces 2 séries fut de lancer le sujet si farouchement à la face du public que les soucoupes volantes ne pouvaient plus être ignorées.. des références fines et sereines sur le sujet du jour commençaient même à paraître dans les plus respectables journaux du dimanche.

Mais l'engouement se calme... pour être ravivé 3 ans plus tard : le 30 septembre 1953, Girvan publie l'édition britannique du 1er livre de son compatriote Desmond Leslie et de George Adamski Adamski, G. & Leslie, D.: Flying Saucers Have Landed, 1953 :

Jour de publication.. arrivé avec quelque floraison. Plusieurs journaux nationaux parlent du livre. Un hebdomadaire illustré a consacré plusieurs pages au sujet. Punch contenait une présentation longue et particulièrement bien pensée, accompagnée d'un dessin humoristique. Les journaux de province ont suivi le voie nationale et notre dossier de coupures de presse nous a montré que le sujet des soucoupes volantes était à nouveau de retour dans l'actualité après 3 ans de sommeil. Les comédiens de radio et les dessinateurs reviennent au sujet comme des géants rafrachis. Les soucoupes volaient à nouveau, mais cette fois avec une différence. Le sujet était, enfin, traité plutôt plus sérieusement que dans les anciens temps lorsque le premier travail de Gerald Heard fut publié pour la 1ère fois.

Il publie aussi d'autres livres comme en mai 1954 Space, Gravity and the Flying Saucer de Leonard G. Cramp Cramp, L. G: Jigsaw. Cette année-là une réunion se tient dans les bureaux de la maison d'édition à Doughty Street (Londres) pour entériner la création de la FSR.

En 1955, Girvan publie son propre livre sur les soucoupes volantes Girvan, W.: Flying Saucers and Common Sense, New York, N.Y, Citadel Press, 1956 (réédition américaine de Muller, 1955), pp. 21-2, 141-2. Il y prédit que les signalements d'ovnis vont continuer à affluer, peut-être s'accroître, et faire plus de croyants (Oui). Qu'à un moment cela se transformera en éboulement (Oui). Qu'un flux de livres ou, moins probablement, un atterrissage à Hyde Park pourrait progressivement faire tanguer les scientifiques timorés. Qu'ils n'affecteront pas notre comportement (Oui) et qu'ils pourraient apporter une révolution dans nos transports (Non).

Girvan

En septembre/novembre 1959, Girvan devient le rédacteur-en-chef de la FSR et en fait une revue sérieuse qui cesse dès lors de ridiculiser le phénomène ovni et de promouvoir les histoires les plus absurdes telles que les affabulations d'Adamski, objectif pour lequel elle avait pourtant été créée.

Girvan, W.: "The First contact of the Century?", FSR, mars-avril 1960

Girvan, W.: "Flying Saucers: The evidence runs on straight lines", Sheffield Telegraph Weekend Magazine, 1er septembre 1962

Il meurt en peu de temps d'un cancer galopant le 22 octobre 1964. Certaines sources Michel, A. & Lehr, Georges: Pour ou contre les soucoupes volantes, Berger-Levrault, 1969, p. 28 et suiv. Extrait communiqué par Alain Stauffer du GREPI < Delhinger indiquent que Girvan était un homme secret et prudent, ne se confiant à personne et ne laissant aucun dossier au siège du journal, et qu'à sa mort tous les dossiers qu'il avait chez lui disparurent.