Henry Fitzgerald Heard

Heard
Heard

D'origine anglo-irlandaise, "Gerald" Heard naît le dimanche 6 octobre 1889 à Londres (Angleterre). Il commence une carrière de professeur d'histoire à l'Université de Cambridge où il étudie la théologie. Par la suite, il travaille pour Lord Robson of Jesmond et Sir Horace Plunkett, fondateur du mouvement de Coopérative Agricole Irlandaise. À partir de 1926 il commence à faire des conférences à l'Université d'Oxford, jusqu'en 1929, où il publie un livre s1Heard, G.: The ascent of humanity, 1929 qui reçoit le Prix Hertz de l'Académie Britannique. À partir de l'année suivante il commence à être connu et devient le premier commentateur scientifique de la BBC, faisant la connaissance de nombre des figures intellectuelles et littéraires de l'époque.

USA

Devenu pacifiste, Heard accepte la chaire d'anthropologie à l'Université de Duke (Californie), et émigre en 1937 avec Aldous Huxley à Los Angeles. Là, il donne quelques conférences, puis quitte le poste et s'installe en Californie, où il devient un dévot de l'ordre religieux Hindou local, dirigé par Swami Prabhavananda pratiquant le Vedanta. En raison de son pacifisme cependant, il ne devient jamais citoyen américain, ce qui ne l'empêchera pas de vivre en Californie du Sud jusqu'à sa mort. Là, à partir de 1941 il fonde, construit et dirige le Collège de Trabuco, qui se spécialise en études et pratiques comparées de religions. Il écrit sur tout ce qui l'intéresse, faisant fi des tabous. Il publiera quelque 38 livres sur les sujets les plus divers, de la philosophie ésotérique jusqu'à Narcissus: une anatomie des vêtements, en passant par la réalité la non-consensuelle, recherche psychique, mysticisme, pacifisme, synchronicité, homosexualité, folie et criminalité. Un thème qui aura sa faveur sera toutefois l'évolution de la conscience humaine, développée en particulier dans un autre livre s2Heard, G.: The 5 ages of man, 1963.

Ufologie

A partir de 1947 il se fascine pour les soucoupes volantes. Les propriétés du Collège de Trabuco sont donnée à la Société Vedanta en Californie du Sud. D'un côté il voit les signalements comme présageant une Nouvelle Ère de conscience cosmique et spirituelle accrue et de l'autre développe une hypothèse "originale" quant aux pilotes de ces véhicules volants.

En 1950 il publie un livre sur le sujet s3Heard, G.: The riddle of the flying saucers, UK, 1950. Réédité Is another world watching ? New York: Harper & Brothers, 1951. Présentant en série de chapitres les signalements de soucoupes volantes aux USA de 1947 à 1949 (Arnold, Maury Island, Mantell, boules lumineuses vertes du Nouveau Mexique). Les origines possibles des soucoupes sont passées en revue : divers pays, pas seulement l'URSS, sont considérés et écartés en tant que constructeurs des appareils. Également chaque planète du système solaire, jusqu'à Mars, qui est sélectionnée. Heard finit par conclure que des abeilles géantes de Mars pilotent les appareils n1Une théorie de l'époque avance que seules des abeilles pourraient survivre sur Mars et supporter les forces gravitationnelles énormes soutenues par les manœuvres de vol des soucoupes.

Heard devient membre du CFSI. En septembre 1952 il écrit dans le bulletin trimestriel de cette association :

Un des nombreux problèmes dans l'enquête sur les Soucoupes est la grande variété de formes que les appareils ont montrée. Les Soucoupes elles-mêmes sont de designs divers. Certains sont de la forme standard de disque, avec ou sans anneau tournant. Certaines sont plates comme un enregistrement de phonographe n2un disque vinyl avec juste une bosse centrale sur un côté et une trépointe circulaire sur l'autre (voir les photographies de Rio). Certains sont comme des cones tronqués clapt [sic] ensemble à leurs extrémités émoussées. Puis il y a le complète complètement différent, les tubes, dont certains pourraient faire des centaines de pieds de long. Mais peut-être les plus étranges sont les Anneaux. Une des meilleures de ces observations eut lieu lors des 3 mois de visites intensives que les Iles Britanniques connûrent à l'automne 1950. Le 24 septembre à Edinbourgh un avocat et sa famille étaient assis dans leur voiture, regardant le fameux Pont de Nord. Soudain sortit du ciel un énorme anneau. Il était creux au centre. Il s'installa au-dessus du pont et sembla observer un train qui traversait à ce moment. Puis aussi rapidement qu'il était descendu, il s'éleva à nouveau dans le ciel et disparut. Ce signalement nous prépara au récit attentionné de Charles T. Earley de Greensfield (Massachussetts). L'après-midi du 30 mars de cette année-là, il vit 2 anneaux, l'un au-dessus de l'autre, descendre du ciel clair alors qu'il travaillait dans son jardin. Il estima qu'alors qu'ils swooped down vers lui ils faisaient 30 pieds de largeur et les deux étaient à quelque 4 pieds de distance l'un de l'autre. Les objets plongèrent vers lui puis aussi rapidement, comme dans le cas de Scotch, firent retraite dans le ciel. Dans ce cas M. Earley entendit une notre très haute. Ces 2 cas sont capped comme les plus spectaculaires des observations d'anneaux à ce jour. L'objet fut observé aver le côté canadien des Chutes du Niagara par un grand nombre gens au-dessus d'un large district. Il sembla à tous les observateurs être énorme – "un peu plus petit qu'un paté de maison," dit M. Ray Golding. Alors qu'il était observé, il changea de couleur. D'abord vu comme un anneau sepia sur le ciel coloré, il commença à luir. Lorsqu'il était vu comme un objet sombre il se déplaçait lentement. Puis, alors que sa vitesse augmentait, il devint bleu-blanc avant de disparaître en direction des Chutes.

Ces 3 cas servent à illustrer très bien ces phénomènes particuliers. Un certain nombre d'autres ont été observés. Que sont-ils ? Ils peuvent contenir des occupants. Voici une hypothèse possible. Ils pourraient être des appareillages de scanning, "radiation-eyes" put down par "quelqu'un ici haut" disons dans un vaisseau-mère, depuis un satellite artificiel, de la même manière que nous plaçons des appareils à échos lorsque nous cartographions, photographions et prenons des spécimens du fond marin profond. Quoi qu'ils soient, ils sont bien intéressants à observer. Si vous en voyez un, dites-le-nous. Box 1971, Main P. O., Los Angeles, Californie.

Quelques années plus tard cependant il accueille avec enthousiasme la contribution de Jung au sujet.

Heard s4Cody, John V.: Gerald Heard, Gnosis magazine n° 26, hiver 1993
Heard s4Cody, John V.: Gerald Heard, Gnosis magazine n° 26,      hiver 1993

Heard est accessoirement usager et évangéliste de drogues psychédéliques visant à l'illumination spirituelle. Au début des années 1950s, il expérimente avec Huxley la mescaline et le LSD. Heard meurt le samedi 14 à Santa Monica (Californie).

Auteur de :