A partir de et , des milliers d'américains voient au moins un numéro de Amazing Stories et sont au courant du mystère Shaver avec toutes ses implications déconcertantes. Nombre de ces personnes sont dehors étudiant le ciel vide dans l'espoir qu'eux aussi, comme les lecteurs de Amazing Stories, voient quelque chose de merveilleux. La 2nde guerre mondiale est terminée et une nouvelle excitation se fait attendre. Palmer la fournit - la plupart à l'alarmement de Lt. Lyon et Crisman.

Des fantaisies paranoïaques étaient mélangées avec des contes qui avaient un côté inconfortablement vrai. La section des "Lettres-au-Rédacteur" était la partie la plus intéressante de la publication. Voici une contribution typique pour le numéro de Juin 1946 : Airstrip

Messieurs:

J'ai piloté ma dernière mission de combat le 26 Mai [1945] alors que je fus descendu au-dessus de Bassein et plantai mon vaisseau dans les routes de Ramaree au large de Chedubs Island. Je fus porté manquant 5 jours. Je demandais de quitter à Kashmere (sic). Moi et le capitaine (supprimé à la demande) quittèrent Srinagar et nous rendîmes à Rudok puis à travers le passage de Khese vers les contreforts du Karakoram. Nous trouvîment ce que nous cherchions. Nous savions ce que nous cherchions.

Au nom de Dieu, abandonner tout cela ! Vous jouez avec de la dynamite. Mon compagnon et moi nous sommes battus pour sortir d'une grotte avec des mitraillettes. J'ai deux cicatrices de 9" sur mon bras gauche qui proviennent de blessures qui me furent infligées dans la grotte alors que j'étais à 50 pieds d'un objet en déplacement d'un type quelconque dans un silence parfait. Les muscles furent pratiquement arrachés. Comment ? Je ne sais pas. Mon ami a un trou de la taille d'une dime dans son biceps droit. Il fut brûlé à l'intérieur. Comment nous ne savons pas. Mais nous croyons tous les deux que nous en savons plus sur le mystère Shaver que tout autre duo.

Vous pouvez imaginer mon effroi lorsque je pris ma première copie de Amazing Stories et vous vit lançant des mots sur le sujet .

L'identité de l'auteur de cette lettre ne fut pas dévoilée à sa demande. Plus tard Palmer révéla son nom : Fred Lee Crisman. Il avait inintentionnément décrit les effets d'un rayon laser ? bien que le laser n'ait été inventé que des années plus tard. Apparemment Crisman était obsédé par les Deros et les rayons de la mort bien avant que Kenneth E. Arnold voit le "premier" ovni en .

De retour au port, Dahl rapporte les événements à Crisman, son officier supérieur. Le lundi Crisman se send à Maury Island afin de voir par lui-même les débris métalliques. Tandis qu'il est là-bas, un disque volant en forme de beignet apparaît, survole la baie puis disparaît dans une nuée d'orage. Il développe ensuite les photographies : elles sont couvertes de tâches blanches, comme si elles avaient été exposées à quelque radiation.

Le , Kenneth Arnold, qui a vent de l'affaire par un ami journaliste, se rend à Tacoma et s'entretient avec Crisman. Le lendemain, Arnold voit les fragments comparés à des scories, mâchefer, mais pas les négatifs des photos égarées. Il appele le lieutenant Frank Brown, un officier de renseignements de la base de l'USAF de Hamilton (Californie), pour lui demander de se joindre à l'enquête.

Brown et un certain capitaine Davidson, tous deux du département G-2, prennent la route dans l'heure même, à bord d'un bombardier B-25. Ils s'entretiennent l'après-midi avec Crisman dans la chambre d'hôtel d'Arnold. Brown dit qu'il doit retourner en Californie dans la nuit et ne peut donc visiter l'île. Mais il remplit un large carton de kilos de fragments métalliques avant de partir, de Tacoma dans le B-25 pour San Francisco.

Le , , Crisman est au téléphone avec Arnold. Le B-25 où se trouvaient Brown et Davidson s'est écrasé près de Kelso. Tous deux sont morts. Les fragments ne sont pas retrouvés. Le Tacoma Times qui relate l'incident indique que l'avion a pu être saboté ou abattu. D'après le rapport établi le 4 Août (pages 1, 2, 3, 4), l'un des moteurs de l'avion a mystérieusement pris feu après l'envol.

Arnold organise une expédition à Maury Island en compagnie de Crisman et Dahl, mais il s'avère que le moteur de leur bateau rend l'âme.

Crisman promet de rappeler Arnold dès que le problème serait résolu. Il ne le fera jamais. Et ne rendra pas non plus les photographies. Il est devenu introuvable ? d'après Dahl, il a quitté la ville pour affaires; d'après d'autres sources, il a été vu pour la dernière fois montant à bord d'un avion militaire en partance pour l'Alaska. Puis le fils de Dahl disparaît à son tour. De plus, il semble que quelqu'un ait truffé de micros la chambre d'hôtel d'Arnold, transmettant aux journaux locaux les détails de ses conversations, même celles qu'il eut seul avec Brown et Davidson. Il contacte un autre officier de renseignements de la base USAF de McCord, le major Sanders. Ce dernier l'emmène chez un fondeur de Tacoma (probablement Asarco à Ruton) et lui montre des scories comme les morceaux de Dahl et Crisman. Arnold ne les considère pas identiques. Lorsqu'Arnold souhaite en prendre un échantillon, Sanders le dissuade. Sanders demande tous les morceaux à Arnold et Smith. Après qu'il les ait mis à l'arrière de sa voiture, ils ne les renverrons plus jamais.