Directeur Adjoint de l'OSI (AD/O/SI).

De par la situation tendue de la Guerre Froide et l'augmentation des capacités soviétiques, le Groupe d'Étude de la CIA voit l'intérêt sérieux de la sécurité nationale dans la situation des soucoupes volantes. Le groupe croit que les Soviets pourraient utiliser les rapports d'ovnis pour provoquer l'hystérie de la masse silencieuse et la panique dans les États-Unis. Le groupe pense aussi que les Soviets pourraient utiliser les observations d'ovnis pour surcharger notre système d'alerte aérienne donc qu'il ne puisse pas distinguer les vrais objectifs des fantômes ovnis.

Chadwell ajoute qu'il considère le problème ovni d'une telle importance qu'il doit être porté à l'attention du NSC, pour qu'un effort coordonné de l'ensemble de la communauté amène un début de solution. Il informe également le Walter Bedell Smith, le DCI, du problème ovni en .

Le il indique dans un mémo :

SECRET

18 Décembre 1952

XXXXXXXX
XXXXXXXX
XXXXXXXX
XXXXXXXX

MéMORANDUM POUR ARCHIVES

OBJET: Activité britannique dans le domaine des "Objets Volants Non Identifiés".

  1. Le 15 décembre, le messager récemment arrivé de XXXXXX a rendu compte de ce qui suit. Il a parlé avec XXXXX.
  2. Les Britanniques ont eut des Commissions permanentes créées il y a environ 16 mois sur les soucoupes volantes. C'est vraisemblablement le Dr Jones qui a en hérité. Les gens de la RAF sont des hommes d'action. Le groupe en a conclu que les observations ne sont pas le fait d'avions ennemis et qu'aucun n'a été au-dessus de XXXXX
  3. L'activité a été paisible et normale jusqu'il y a à environ 10 à 12 jours, lorsque l'incident de Yorkshire a eu lieu. Sur un terrain de la RAF a eu une sorte de démonstration à laquelle de hauts fonctionnaires de la RAF à Londres avaient été invités. Pendant la démonstration "une soucoupe volante parfaite" a été aperçue par ces fonctionnaires aussi bien que par les pilotes de RAF. Tant de personnes l'ont vue qu'un grand nombre d'articles sont parus dans la presse. Ceci perturba Jones parce qu'il se rendit compte que la désinformation de l'opinion publique faisait partie de ses responsabilités.
  4. XXXXX nous a évoqué l'incident suédois (vraisemblablement il se réfère à celui de 1946), et nous a rappelé un document sur l'origine des météorites paru dans l'Académie française des Sciences entre 1760 et 1780 de Chladni.
  5. Le voyageur a indiqué XXXXX de notre intérêt actuellement, de mentionner le film qui avait été pris par un officier de la Marine non missionné (incident de (?CENSURXE). Il est possible que XXXX écrive pour demander une copie de ce film ou aille plus loin sur le même sujet.

H. MARSHALL CHADWELL
Directeur Adjoint
Renseignement scientifique

Distribution:
XXXXXXXX
XXXXXXXX
XXXXXXXX
XXXXXXXX

Dans un mémo daté du (?), il lui indique que : un système de signalement au niveau mondial a été institué et les principales bases de l'Air Force ont reçu l'ordre de procéder à des interceptions d'objets volants non identifiés.

Il pousse à l'action parce que convaincu que il se passe quelque chose auquel on doit porter une attention immédiate et que ces observations d'objets inexpliqués à de hautes altitudes et voyageant à de hautes vitesses dans le voisinage de nos majeures installations de défense sont de telle nature qu'elles ne sont pas attribuables à des phénomènes naturels ou à aucun type connus de véhicule aérien. Il rédige une note du DCI au NSC et propose la Directive du NSC établissant les enquêtes sur les ovnis comme un projet prioritaire dans tout le Renseignement et les recherches de la défense et la communauté du développement. Chadwell pousse aussi Smith à établir un projet pour la recherche externe de scientifiques de haut niveau pour étudier le problème des ovnis. Après ces instructions, Smith dirige le DDI Amory pour préparer une Directive du Renseignement du NSC (NSCID) pour soumettre au NSC le besoin d'enquête sur les ovnis et coordonner de telles enquêtes avec l'USAF.

Le , quelques jours après les réunions de la Commission Robertson, Chadwell reçoit une lettre du président de la commission, le docteur Harold P. Robertson. Chadwell y répond le :

2800 Quebec Street, N.W.
Apartment 1217
Washington 8, D.C.

28 Janvier 1953

PAR COURRIER AERIEN

Dr. H.P. Robertson
Laboratoire de Physique Norman Bridge
California Institute of Technology
Pasadena 4, Californie

Cher Bob :

Merci beaucoup pour votre lettre du 20 janvier. Une copie du rapport de la Commission, des listes du personnel concerné et des pièces reçues vous sont transmises par un autre canal.

Le rapport est en cours avec notre accord et conclusions et recommandations. Je ne pense pas qu'une réunion de cloture soit indiquée la semaine prochaine. Cependant, nous pouvons espérer vous voir vendredi après-midi, 6 février, pour vous tenir au courant de l'action officielle. L'achèvement du mémo de Fred a été reporté mais sera disponible à cette date. Une action est entreprise pour les demandes de votre télégramme du 22 janvier.

Et donc, à la semaine prochaine.


Cordialement vôtre,


Signé H. Marshall Chadwell

Distribution: II. Marshall Chadwell
Opns/SI - 2
Admin/SI - 1
AD/SI - 1

OSI:FCD/mtw (28Jan53)

Références :