Héritier du secrétariat du Conseil supérieur de la défense nationale, cet organisme interministériel fut tour à tour secrétariat ou état-major, avant d’adopter en la forme d’un Secrétariat Général de la Défense Nationale.

Le SGDN se compose de 5 directions :

De , Alain H. Boudier initie, organise et donne une série de conférences sur les PANs au SGDN de Creil, de Taverny et à l'étranger.

A partir de , Alain Esterle travaille au SGDN, jusqu'en .

En , conformément aux orientations du Livre blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale et aux dispositions de la loi relative à la programmation militaire pour la période il devient le SGDSN, doté de missions élargies. Il exerce la tutelle de l’IHEDN et de l'INHESJ "AU CŒUR DE L’EXÉCUTIF", SGDN.