Plus sur les ovnis

Friedman, S. T. (Redondo Beach, Californie): Physics Today, janvier 1971, pp. 97-99.

Home

W. T. Powers juin, page 14 a raison quant à la différence générique entre les "bons" rapport d'ovnis et ceux qui peuvent être identifiés. L'étude organisée qu'il désire a déjà été réalisée. La Référence 1 est le rapport final d'une étude de 2 ans sur 2199 signalements d'ovnis menée par des scientifiques et ingénieur du Battelle Memorial Institute à Columbus (Ohio). Tout signalement fut au final classé et évalué comme on peut le voir dans les tableau 1 et 2. La catégorie "autre" inclut une collection hétéroclite de canulars, projecteurs de recherche sur des nuages, oiseaux et ainsi de suite. D'un intérêt particulier sont les Inconnues - Ces rapports d'observations dans lesquels la description de l'objet et de ses manoeuvres n'ont pu être mises en correspondance avec le schéma de quelque phénomène connu et ceux intitulés Information insuffisante définis comme un élément d'information essentiel manquant ou il y avait suffisamment de doute sur quelles données étaient disponibles pour rejeter une identification comme objet courant ou phénomène naturel.

Les Inconnues n'étaient pas des observations pour lesquelles il n'y avait pas assez d'information. Notez, aussi, que plus élevée était la qualité du signalement, plus probable était son typage Inconnu, et moins probable était le manque d'information — exactement ce à quoi on s'attendrait si les Inconnues étaient en fait génériquement différentes des Connues. De plus, une comparaison statistique du chi2 entre les caractéristiques (vitesse, couleur, etc.) des Inconnues et des Connues montra que la probabilité est de moins de 1 % que les distributions soient les mêmes. La durée moyenne d'observation pour les Inconnues n'était pas plus grande que pour les Connues, avec 45 % étant observés pendant plus de 5 mn. En bref, les Inconnues ne sont ni comme les Connues (OVIs), ni des lumières passant rapidement observées pendant une brève période de temps par un observateur incompétent — plutôt contraire aux points de vue des rieurs si peu au courant des faits concernant les ovnis. Si on devait appliquer le même raisonnement fallacieux tel qu'impliqué par la notion de parce que la plupart des observations peuvent être identifiées, toutes le peuvent, on rejetterait certainement la découverte de la particule anti-3He juin, p. 59. A l'évidence, si toutes les 2 x 1011 particules examinées sauf 5 n'étaient pas anti-3He, aucune ne le serait.

 Après 11 ans d'étude des ovnis je suis convaincu non seulement que certains ovnis sont des véhicules extraterrestres mais que le problème de l'acceptation des ovnis est psychologique tout comme l'est l'acceptation de l'univers copernicien il y a 300 ans de cela. Les particules anti-helium ne viennent pas choquer nos notions actuelles de l'univers ou notre propre importance. Les ovnis, oui. Par exemple, près de 30 des 100 rapports discutés dans le Rapport Condon Scientific Study of Unidentified Flying Objects (The Condon Committee Report) par D.J. Gilmor, Condon, E. U. (Dutton, 1969) n'ont pu être identifiés. Les conclusions négatives sur la réalité des ovnis sont en fait contredites par les données du reste du rapport. La référence 1 n'est même pas mentionnée, bien qu'il s'agisse de la plus grande étude jamais menée et Condon le savait.

On pourrait dire beaucoup plus sur l'inadéquation de l'Etude Scientifique des OVNIs. More to the point, un comité d'étude des ovnis mis en place par l'Institut Américain de l'Aéronautique et l'Astronautique a conclu après 3 ans que l'étude de l'Université du Colorado n'avait pas résolu la question de la réalité des ovnis et que ce qui est nécessaire est plus d'investigations quantitatives par des membres des communautés scientifiques et d'ingéniérie. Clairement, avec l'Homme ayant déjà marché sur la Lune, il est temps de lever le "rideau de moquerie" et de commencer à penser à la place. Une bonne source d'information est Auditions du symposium sur les ovnis (House Committee on Science and Astronautics, 90ème Congrès, 29 juillet 1968. Catalog No. PB 179541, CFSTI) et les nombreux documents qui y sont référencés. 

Tableau 1. Categorisation des signalements d'observations d'ovnis Rapport Spécial n° 14 du Projet Blue Book, UFO Research Institute, Pittsburgh
Catégorie Nombre %
Astronomique 479 21,8
Avion 474 21,6
Ballon 339 15,4
Autre 233 10,6
Inconnu 434 19,7
Information insuffisante 240 10,9
Total 2199 100,0
Tableau 2. Distributions des qualités des Inconnus Rapport Spécial n° 14 du Projet Blue Book, UFO Research Institute, Pittsburgh
Groupe de qualité Quantité Inconnus Information insuffisante
Nombre % du groupe Nombre % du groupe Nombre % du groupe
Excellente 213 9,7 71 33,3 9 4,2
Bonne 757 34,5 188 24,8 27 3,6
Douteuse 794 36,0 103 13,0 111 14,0
Médiocre 435 19,8 72 16,6 93 21,4
Total 2199 100,0 434 19,7 240 10,9

Home