Exemples d'avions pris pour des ovnis

Les avions réfléchissent les rayons solaires pendant la journée et allument des feux anticollision ou des phares d'atterrissage la nuit, causant ainsi de nombreuses confusions.

Exemple d'observation de feux d'avion vu de face

Ils disposent de feux de positions latéraux (rouge sur l'aile gauche et vert sur l'aile droite) et arrière (blanc) et de feux anticollision rouges tournants ou à éclairs. Des flashes blancs qui s'allument dans un ordre déterminé peuvent être fixés sur les ailes.

Les phares d'atterrissage blancs sont très puissants et un avion se dirigeant vers l'observateur apparaîtra comme une tache de lumière brillante. Si l'avion tourne soudainement (ou éteint ses feux), le témoin peut croire à une disparition soudaine d'ovni.

Le bruit des avions peut ne pas être perçu (comme pour les hélicoptères), par exemple lorsque la direction du vent l'emporte loin des oreilles du témoin.

Avions publicitaires

Aux USA, il existe de nombreux avions qui volent de jour comme de nuit à des fins publicitaires. Pendant la nuit, ils traînent derrière eux un texte lumineux très visible. Cependant, de nombreuses confusions ont été faites, notamment lorsque la position relative de l'avion et de l'observateur fait apparaître le texte comme un groupe de points lumineux sans signification.

On ne doit donc pas s'étonner que les avions publicitaires causent de nombreuses méprises aux USA.

Avions furtifs

Le B-2 en vol
Le B-2 en vol

Le bombardier furtif B-2, de la famille des "ailes volantes". Bien que quasiment indétectable au radar, il donna lieu en à des témoignages similaires à ceux des années 1950s, portant sur des objets triangulaires. Dans un document sur son implication dans l'étude des ovnis, la CIA a reconnu avoir su que certains témoignages d'ovnis étaient dus à des essais de B-2, à l'époque où ils étaient encore à surface non-peinte (aspect argenté).

Les allemands furent également très prolifiques en ailes volantes, avec leurs Horten, développés vers la fin de la 2nde guerre mondiale.

Photographies

L''ovni' du 5 novembre observé à Gennevilliers
"ovni" observé le 5 novembre 1990 depuis Gennevilliers Paris Match. Il sera par la suite diagnostiqué comme le vol d'un avion sur un long temps de pose (10 s ou 30 s ?). Les feux permanents tracent des lignes, et les feux clignotants des points à intervalles réguliers.
Une photo semblable à celle de Gennevilliers, encore une fois avec des feux continus et clignotants
Une photo semblable à celle de Gennevilliers, prise en aux alentours de Spokane (Washington) par le juge Ed, encore une fois avec des feux fixes et clignotants

Des photographies d'appareils peuvent également déboucher sur des résultats troublants pour le néophyte.

Ainsi une photographie d'avion prise le , prise à Gennevilliers par un photographe professionnelle sera un moment présentée comme un ovni monumental. Elle sera par la suite diagnostiquée comme le vol d'un avion sur un long temps de pose (10 s ou 30 s ?).