L'"observation de l'Abbaye de Byland"

Home  >  Rapport Condon  >  Sommaire  >  Aspects historiques du phénomène ovni  >  Les ovnis dans l'histoire

Prenons l'exemple d'un "cas historique d'ovni " particulier ayant reçu un crédit et l'attention impressionnante dans les ouvrages de Vallée, Green, Trench, Desmond et Adamski, Jessup, et Thomas. Le rapport est celui d'une supposée observation faite en 1290 à l'Abbaye de Byland, Yorkshire, d'un grand disque argenté volant lentement, un classique et [qui] peut être trouvé dans de nombreux ouvrages Vallée, 1965. Chacun de ces auteurs le cite à partir de ses collègues mais aucun n'a pris la précaution de vérifier sur le parchemin manuscrit qui fut découvert il y a plusieurs années (1953) à l'Abbaye d'Ampleforth en Angleterre.

Après avoir décidé de vérifier l'observation de l'Abbaye de Byland en 1290, je suis remonté à travers les divers livres et lu la transcription complète de l'observation d'ovni de l'Abbaye d'Ampleforth de 1290 telle que livrée dans Flying Saucers Have Landed (1953) de Desmond et Adamski :

oves a Wilfred suseptos die festo sanctissorum Simon is atque Judae asseverunt. Cum autum Henricus abbas gratias redditurus erat, frater guidam Joannes referebat. Tum vero omnes eccuccurerunt et ecce res grandis, circumcircularis argentea disco quodom haud dissimils, lente e super eos volans atque maciman terrorem exitans. Quo tempore Henricus abbas adultavisse (qua) de causa impius de...

"M. A. X. Chumley," qui fournit l'information, en donne la traduction suivante :

...pris le moutin de Wilfred et les fît rotir dans le feast of SS. Simon et Jude. Mais lorsque Henry the Abbott fut sur le point de dire la grâce, John, un des frères, entra et dit qu'il y avait un grand portent dehors. Ils sortient alors tous et LO! une grande chose round argentée comme un disque volait lentement au-dessus d'eux, et excita la plus grande terreur. Whereat Henry the Abbott immédiatement que Wilfred était un adulterer wherefore it was impious to...

Les auteurs Desmond et Adamski commentent : Ce qui est probablement arrivé est qu'une soucoupe volante passa, en fait, au-dessus de l'Abbaye de Byland à la fin du 13ème siècle et que l'astucieux Abbott Henry saisit l'occasion d'admonish Wilfred for his carryings on, et la communité pour leur manque de piété.

Puis, dans le Flying Saucers through the ages (1965) de Paul Thomas, nous lisons ce qui suit : ...dans le Yorkshire, un disque plat brillant vola au-dessus du monastère de Byland. (note du traducteur : Il y a de sévères doutes sur l'authenticité de ceci. 2 étudiants de Oxford admirent auprès de moi en 1956 avoir fabriqué ce document pour une blague — mais rien ne prouve qu'ils l'ont vraiment fait !) (c'est SR qui souligne).

Après m'être demandé pourquoi le traducteur n'avait pas, dans les 9 années entre 1956 et 1965, cherché à vérifier l'ancien manuscript au moyen d'une visite, d'une lettre ou d'un appel téléphonique à l'"Abbaye d'Ampleforth", j'entâmais ma propre enquête. Le British information Service à New York vérifia l'existence de l'Abbaye d'Ampleforth, aujourd'hui un Collège Benedictin, dans le York, en Angleterre. Puis, j'envoyais un câble à un ami, M. John Haggarty, à Londres, et lui demandais de vérifier l'existence et le contenu du "manuscript de l'Abbaye de Byland". Haggarty cabla rapidement :

AI VERIFIE AVEC COLLEGE STOP DOCUMENT AMPLEFORTH UN CANULAR PERPETRE PAR DEUX GARCONS [SIXTH FORM] DANS LETTRE AU TIMES (LONDRES) CORDIALEMENT

Un tel "signalement d'ovni" fabriqué a été utilisé pour la plus grande gloire de la nouvelle mythologie dans Let's Face the Facts About Flying Saucers Green, 1967.

Les auteurs ont offert leur propre version augmentée et embellie de l'"observation de l'Abbaye de Byland", complète avec un dialogue [nifty] à la manière de moines (pas dans la fabrication initiale); et certaines "reflexions intérieures" des moines -- également absentes de l'"original". Ils ont même pinned the heinous crime of "sheephiding" on "Wilfred, l'adulterer":

La Soucoupe Médiévale de Frère John

C'était un début d'après-midi d'octobre, de l'an de grâce 1250 (Jacques Vallée écrit que cela eut lieu en 1290), et les moines de l'Abbaye de Byland, dans le Yorkshire, en Angleterre, se préparaient à célébrer la fête de Saint Simon et Saint Jude. Henry l'Abbé avait auparavant découvert que frère Wilfred avait caché 2 gras moutons sur les grounds de l'Abbaye. L'abbé confisqua le mouton à Wilfred et leurs succulentes carcasses furent rôties au-dessus d'un feu rugissant dans le réfectoire.

Les frères étaient d'humeur joviale. "Je souhaite thee would till the fields as willingly as thee would watch the mutton," dit un à un ami affamé.

"Le pair noir et le fromage sont sans comparaison avec le mouton," répondit son compagnon.

As the brothers assembled for their evening meal, they heard a noise in the doorway Brother John stood in the doorway with a terror-stricken look on his face.

"Qu'est-il arrivé, Frère John?" demanda l'abbé.

"Je marchais vers l'abbaye depuis les champs et pensant au dîner de mouton rôti. Un bruit étrange au-dessus m'effraya. Je regardais vers le ciel. Une grande assiette argentée est là-haut dans le ciel."

Les moines oublièrent leurs dîners et se ruèrent dans la cour.

"La voilà," cria Peter.

"Mère de Dieu !" dit un frère.

Henry l'Abbé et Frère John sortirent du réfectoire. Un disque volant géant était en survol dans le ciel et dérivait lentement dans les nuages. Les moines étaient frappés de panique.

Ils tombèrent à genous avec des cris de "Jour du Jugement", et "'tis la fin du monde" ponctuant leurs pières frénétiques.

Les moines secoués se tournèrent vers Henry l'Abbé pour clarification. "Que signifie cette apparition ?" demandèrent-ils.

"Wilfred est un adultérin et doit être puni," répliqua l'abbé.

Home  >  Rapport Condon  >  Sommaire  >  Aspects historiques du phénomène ovni  >  Les ovnis dans l'histoire